Banque CIC Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La banque Crédit industriel et commercial Ouest (CIC Ouest[1]), anciennement connue sous le terme CIC Banque CIO-BRO, est une banque française qui fait actuellement partie du Crédit industriel et commercial (CIC). Elle est issue de la fusion en 1957 du Crédit Nantais (créé en 1912) et du Crédit de l'Ouest d'Angers (créé en 1913), puis de la fusion en décembre 2006 du Crédit Industriel de l'Ouest (CIO) et de la Banque régionale de l'Ouest (BRO).

Historique[modifier | modifier le code]

Le Crédit nantais[modifier | modifier le code]

Le Crédit nantais est créé en 1912 par quelques industriels nantais, qui lui apportèrent le fonds de commerce de la Banque Rousselot (fondée en 1848), avec un capital initial de cinq millions de francs. Son siège social est installé au no 17 de la rue La Fayette à Nantes.

Le premier conseil d'administration est constitué de Jean Babin-Chevaye (président), d'Arthur Benoît (vice-président), de Paul Rousselot (administrateur-directeur), Paul Couillaud (administrateur-directeur), de Georges Ganuchaud, de Charles Simon, de Joseph Alavoine, d'Eugène Guillet de la Brosse, de Gaston Thubé, d'Arthur Espivent de La Villesboisnet et de Georges Lory.

Le Crédit nantais ouvre rapidement une succursale à Quimper et à Brest, ainsi que des bureaux à Concarneau, Douarnenez et Pont-l’Abbé.

Dès les années 1920, le CIC prend une participation dans le capital du Crédit nantais, dans le cadre d'une politique de présence en province[2].

Ancien siège social du Crédit nantais au no 4 de la rue Voltaire à Nantes.

En 1926, le Crédit nantais installe son siège social au no 4 de la rue Voltaire (aujourd'hui une agence du CIC).

Le Crédit nantais entreprant à cette même époque une politique d'absorption de banques locales : Pierre & Cie (Morlaix), la Banque du Morbihan (Vannes), Ernoul de La Provôté Père & Fils (Chateaubriand). Le réseau s’organise alors en sept succursales, treize agences, onze bureaux permanents et treize périodiques.

La crise de 1929 fragilise la situation de la banque.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Crédit nantais prend part de manière active au financement de la reconstruction. À cette fin, le capital est passé à deux cent millions de francs en 1948.

En 1957, le Crédit nantais fusionne avec le Crédit de l'Ouest pour former le Crédit industriel de l’Ouest.

Le Crédit de l'Ouest[modifier | modifier le code]

Le Crédit de l'Ouest est fondé en 1913 avec un capital initial de cinq millions de francs. Georges Fortin en est le premier président.

Dès les années 1920, le CIC prend aussi une participation dans le capital du Crédit de l'Ouest.

Le Crédit de l'Ouest absorba de nombreuses banques locales : A. Ragetly Segré, A. Guillouët (Saint-Nazaire), Vve Fourchault-Hacque (Chatillon-sur-Indre), M. Mounier & Cie (Fontenay-le-Comte), Rondenet-Moulin (Luçon), Guiller Père & Fils (Château-Gontier), E. Amédée & Cie (Fontenay-le-Comte), Dalmont, Connoué & Cie (Saintes et Saujon), De Bercegol Gilbert (Angoulême), J. Belliard & Saussereau (Chemillé), Luneau, Roy & Cie (Châteauneuf-sur-Charente), Banque Creuzé, Rabeau & Cie (Châtellerault), Banque Bonnet Frères (Parthenay), Banque Loyer (Laval), Broucker & Cie (Angers), Bordier Fils, Massoneau & Cie (Angers), ect.

Le réseau était constitué de dix succursales, soixante-cinq agences et cent soixante-dix-neuf bureaux périodique en 1932.

En 1957, le Crédit de l'Ouest fusionne avec le Crédit nantais pour former le Crédit industriel de l’Ouest.

La Banque régionale de l'Ouest[modifier | modifier le code]

La Banque régionale de l'Ouest (BRO) est fondée à Alençon en 1913 par le baron Xavier Reille.

En 1917, elle est reprise par Joseph Dupleix. Son siège social est alors trannsféré à Blois.

Elle a eu a une certaine époque, en 1997, à faire face à des échéances difficiles, et a eu un bilan déficitaire deux années de suite.

Elle prend le nom de CIC Banque BRO en 2004.

Elle fusionne avec le CIO pour former CIC Banque CIO-BRO en 2006.

La BRO, dont le siège social est à Blois, dispose de 3000 correspondants dans le monde et de 40 bureaux de représentation.

Le Crédit industriel de l'Ouest[modifier | modifier le code]

Le Crédit industriel de l'Ouest (CIO) résulte de la fusion en 1957 du Crédit nantais et du Crédit de l'Ouest[3], avec un capital de huit cent millions de francs.

Le premier président est Jacques Georges-Picot et le premier directeur général Eugène Rohmer.

Le CIO avait son siège social à Nantes (quartier Champ de Mars, actuellement occupé par le CIC Ouest) et était présente dans seize départements du quart nord-ouest de la France, avec un réseau de 250 agences.

Elle fusionne avec la Banque Goüin de Tours en 1958[4].

La Société financière Voltaire, filiale du CIO, est constituée au capital de deux millions de francs. Elle était spécialisée dans les interventions de haut de bilan.

Le CIO est nationalisé en 1982.

En 2006, le CIO absorbe la BRO, formant ainsi le CIC Banque CIO-BRO.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.cic.fr/fr/banques/le-cic/institutionnel/le-groupe-cic/histoire/
  2. Cf. : [1]
  3. Rémy Hdourtzel, Le Crédit industriel de l'Ouest, 150 ans au service du grand Ouest, HMS Publications, 1991
  4. Journal de la Société de statistique de Paris: Volume 99, 1958

Sources[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Stoskopf, Dictionnaire historique des banques du groupe CIC, 2009
  • Rémy Handourtzel, CIO, 150 ans au service du grand Ouest, Nantes, 1991
  • Crédit de l’Ouest, centenaire du siège social d’Angers, 1850-1950, 1951

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]