Augustin Guillaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume.
Augustin Guillaume
Naissance 30 juillet 1895
Guillestre, Hautes-Alpes
Décès 9 mars 1983 (à 87 ans)
Guillestre, Hautes-Alpes
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie
Grade général d'armée
Années de service 19131956
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement Goumiers marocains
3e division d'infanterie algérienne
Résident général de France au Maroc
chef d'état-major des armées
Faits d'armes bataille du Belvédère
débarquement de Provence
défense de Strasbourg
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur

Augustin Léon Guillaume (Guillestre, - id., ) est un général français.

Général d'armée, il est un des chefs militaires français les plus brillants de la Seconde Guerre mondiale au cours de laquelle il organise et commande les goumiers marocains. Il s'illustre principalement au commandement des goumiers marocains, lors de la campagne d'Italie au sein du corps expéditionnaire français puis, à la tête de la 3e division d'infanterie algérienne (3e DIA), lors des campagnes de France et d'Allemagne qui suivent le débarquement de Provence en août 1944.

Il achève sa carrière au poste de chef d'état-major des armées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière militaire (chronologie)[modifier | modifier le code]

Activités civiles[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Des généraux alliés[modifier | modifier le code]

« C'est pour moi un plaisir tout particulier de vous féliciter des succès remarquables remportés sous votre commandement car, en saluant les Goums, je salue la renaissance de la France. »

— Extrait de la lettre du général Clark, commandant la Ve Armée anglo-américaine en Italie, au général Guillaume, commandant les goumiers marocains, juin 1944[1].

Des élèves de Saint-Cyr[modifier | modifier le code]

Les élèves officiers entrés en 1990 à Saint-Cyr ont choisi de l'honorer en baptisant leur promotion Général-Guillaume.

Quartier Général Guillaume[modifier | modifier le code]

En 1984, quelques mois après le décès du général Guillaume, la caserne nouvellement construite à Gap (Hautes-Alpes), prend le nom de « Quartier Général Guillaume ». Elle abrite depuis lors le 4e régiment de chasseurs.

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur GC ribbon.svg Medaille militaire ribbon.svg Croix de Guerre 1939-1945 ribbon.svg
Croix de Guerre des Theatres d'Operations Exterieurs ribbon.svg Croix de la Valeur Militaire ribbon.svg

Intitulés[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Diverses études militaires
  • Un essai d'actualité : Pourquoi l'armée rouge a vaincu (1948)
  • Ouvrages d'histoire générale et locale :
    • Les Berbères marocains et la pacification de l'Atlas central (1946)
    • La Guerre germano-soviétique (1941-1945) (1949)
    • Guillestre mon pays, histoire d'un bourg haut-alpin (1963)
    • Annibal franchit les Alpes (1967)
    • Le Queyras, splendeurs et calvaire d'une haute vallée alpine (1968)
  • Un recueil de souvenirs intitulé Homme de guerre (1977)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Général Guillaume, Homme de guerre, France-Empire, 1977, p. 136

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]