Jean-Louis Georgelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 5 etoiles.svg Jean-Louis Georgelin
Image illustrative de l'article Jean-Louis Georgelin

Naissance 30 août 1948 (65 ans)
Aspet
Origine Drapeau de la France France
Grade Général d'armée
Années de service 1967
Commandement Grand chancelier de la Légion d'honneur
CEMA
153e Régiment d'Infanterie
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur Grand-croix de la Légion d'honneur
Grand-croix de l'ordre national du Mérite Grand-croix de l'ordre national du Mérite

Jean-Louis Georgelin, né le 30 août 1948 à Aspet (Haute-Garonne), est un officier général français, ayant occupé les fonctions de chef d'état-major des armées du 4 octobre 2006 au 24 février 2010[1]. Il porte le grade de général d'armée (cinq étoiles) depuis 2003 et est grand chancelier de la Légion d'honneur depuis le 9 juin 2010[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Sarkozy, président de la République française et le général Jean-Louis Georgelin, chef d'état-major des armées, passent en revue les troupes lors du défilé du 14 juillet 2008

Né le 30 août 1948 à Aspet. Il est admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en septembre 1967, promotion Lieutenant-colonel Brunet de Sairigné (1967-1969). Il choisit à l'issue de sa scolarité de servir dans l'infanterie et rejoint l'Ecole d'application de l'infanterie à Montpellier.

A l'été 1970, le lieutenant Georgelin est affecté au 9e régiment de chasseurs parachutistes où il tient les fonctions de chef de section. Il retourne à Montpellier en 1973 comme instructeur à l'Ecole d'application de l'Infanterie.

Trois ans plus tard, il est muté comme capitaine au 153e régiment d'infanterie de Mutzig où il prend le commandement d'une compagnie.

A l'issue de son commandement, il passe un an au centre d'exploitation du renseignement militaire avant de rejoindre l'état-major de l'armée de terre où il devient aide de camp du chef d'état-major.

Promu commandant, il part ensuite à Fort Leavenworth aux Etats-Unis suivre le « Command and General Staff College », puis rejoint l'école supérieure de guerre à Paris. Muté en 1985 à l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, le lieutenant-colonel Georgelin y commande un bataillon pendant 3 ans, avant de retrouver l'état-major de l'armée de terre où il dirige la section « Etudes et prospectives » du bureau « Planification-finances ».

De 1991 à 1993, il prend le commandement du 153e régiment d'infanterie à Mutzig avant d'être pendant un an auditeur au CHEM (centre des hautes études militaires) et à l'IHEDN (institut des hautes études de la défense nationale), puis adjoint au chef du cabinet militaire du Premier ministre de 1994 à 1997.

Promu général de brigade en 1997, il est nommé général adjoint à la 11ème division parachutiste et rejoint la SFOR (Force de stabilisation) en ex-Yougoslavie pour occuper les fonctions de chef du bureau « Plans and Policy ».

Il est ensuite affecté à l'état-major des armées d'abord en tant que chef de la division « Plans et programmes » puis comme sous-chef d'état-major « Plans ».

Il est promu général de division en août 2000, et général de corps d'armée en octobre 2002. Chef de l'état-major particulier du Président de la République en 2002, il est promu général d'armée le 3 octobre 2003, avant d'être nommé chef d'état-major des armées françaises le 4 octobre 2006.

Il est admis dans la deuxième section des officiers généraux le 28 février 2010. Il est Grand'Croix de la Légion d'honneur et Grand'Croix de l'Ordre national du Mérite.

Le 9 juin 2010, le Général d'armée Jean-Louis Georgelin est nommé Grand Chancelier de la Légion d'honneur et Chancelier de l'Ordre national du Mérite.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Grand-croix de la Légion d'honneur
  • Grand-croix de l'ordre national du Mérite
  • Médaille commémorative française avec agrafe "Ex-Yougoslavie"
  • Médaille de l'OTAN "Ex-Yougoslavie"
  • Commandeur des palmes académiques
  • Commandeur des arts et lettres
  • Grand-croix de l'ordre du mérite de l'ordre souverain de Malte
  • Grand-croix de l'ordre du mérite de l'ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem
  • Grand-croix de l'ordre de Bernardo O'Higgins du Chili
  • Grand-croix de l'ordre du mérite militaire Wissam al Istihkal al Askari du Maroc
  • Grand-croix de l'ordre des services distingués militaires de Singapour
  • Grand-croix de l'ordre de l'excellence du Pakistan
  • Grand officier de l'ordre Abdul Aziz de l'Arabie Saoudite
  • Grand officier de l'ordre de Saint-Benoit d'Aviz du Portugal
  • Grand officier de l'ordre de Saint-Charles de Monaco
  • Commandeur de la Legion of Merit USA
  • Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique
  • Commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne
  • Commandeur de l'ordre d'Isabelle la Catholique espagnol
  • Commandeur de l'ordre de Léopold de Belgique
  • Commandeur de l'ordre du Mérite de la République de Hongrie
  • Commandeur de l'ordre de la Croix du Sud du Brésil
  • Commandeur de l'ordre du mérite de Centrafrique
  • Commandeur de l'ordre du mérite du Bénin
  • Commandeur de l'ordre national du Mali
  • Commandeur de l'ordre national du Niger
  • Commandeur de l'ordre national du Tchad
  • Commandeur de l'ordre du mérite de Pologne

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]