Jean-Pierre Kelche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 5 etoiles.svg Jean-Pierre Kelche
Naissance 19 janvier 1942 (72 ans)
Drapeau de la France Mâcon, (France)
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Armée de terre
Grade Général d'armée
Années de service 19612002
Commandement 5e RIAOM
5e Division Blindée
CEMA
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur Grand-croix de la Légion d'honneur
Grand-croix de l'ordre national du Mérite Grand-croix de l'ordre national du Mérite

Jean-Pierre Kelche, né le 19 janvier 1942 à Mâcon, est un officier général français, ayant occupé les fonctions de chef d'état-major des armées du 9 avril 1998 au 29 octobre 2002 et de grand chancelier de la Légion d'honneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Kelche intègre en 1961 l'École spéciale militaire de Saint-Cyr, promotion Bir Hakeim (1961-1963). Il est d'abord chef de section au 23e régiment d'infanterie de marine de Maisons-Laffitte dès 1964 puis au 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine de 1965 à 1967. Ensuite il est nommé chef de peloton amphibie au 5e régiment interarmes d'outre-mer de Côte d'ivoire avant de devenir en 1968 chef de section d'élèves à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr.

Après avoir suivi le cours de l'école d'état-major, il prend les fonctions de commandement de compagnie au 5e régiment interarmes d'outre-mer de Djibouti en 1971. De retour en métropole, en 1973, il est affecté comme rédacteur à la section études du monde occidental au bureau renseignement relations internationales de l’état-major de l'armée de terre.

En 1977, après sa sortie de l’Ecole supérieure de guerre, il quitte de nouveau la métropole pour devenir chef du bureau instruction et officier supérieur adjoint à l'état-major du général commandant supérieur des forces armées aux Antilles-Guyane en Martinique. Il devient alors tour à tour, commandant en second du régiment de marche du Tchad à Montlhéry de 1981 à 1983, officier traitant à la cellule doctrine, puis à la cellule coordination du bureau études de l'état-major de l'armée de terre de 1983 à 1985, commandant du 5e régiment interarmes d'outre-mer de 1985 à 1987 puis adjoint tactique au bureau études de l'état-major de l'armée de terre. Il en prend d'ailleurs la direction en 1990.

Nommé général de brigade le 1er mars 1991, il devient adjoint au commandant la 5e division blindée de Landau avant de devenir chef de la division « plans, programmes, évaluation » à l'état-major des armées entre 1992 et 1995. Le général Kelche a ensuite servi comme chef du cabinet militaire du Premier ministre du 18 septembre 1995[1] au 27 août 1996[2] puis comme major général de l'état-major des armées.

Il est élevé au rang et appellation de général d'armée et est nommé chef d'état-major des armées le 9 avril 1998 en conseil des ministres.

Il quitte le service actif le 30 octobre 2002. Il est nommé grand chancelier de la Légion d'honneur le 4 juin 2004. Il est remplacé par le général Jean-Louis Georgelin le 9 juin 2010[3].

Le général Kelche est marié et père de deux enfants.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Legion Honneur GC ribbon.svg Ordre national du Merite GC ribbon.svg US Legion of Merit Chief Commander ribbon.png
BEL Order of Leopold II - Grand Officer BAR.png Commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne Commandeur de l'ordre de la Croix du Sud
National Order Quebec ribbon bar.svg

Intitulé[modifier | modifier le code]

Grand-croix de la Légion d'honneur Grand-croix de la Légion d'honneur
Grand-croix de l'ordre national du Mérite Grand-croix de l'ordre national du Mérite

Pays Décoration Rang Ruban
Drapeau du Canada Canada Ordre national du Québec Grand Officier National Order Quebec ribbon bar.svg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 12 septembre 1995 publié au JORF du 14 septembre 1995.
  2. Arrêté du 13 août 1996 publié au JORF du 15 août 1996.
  3. Décret du 9 juin 2010 portant nomination du grand chancelier de la Légion d'honneur