Henri Ponsot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Ponsot est un diplomate français né le 2 mars 1877 à Bologne et décédé en 1963.

Il est entré dans la carrière diplomatique en 1903. Après avoir séjourné au Siam, à Berlin et au Canada, il est nommé secrétaire général du gouvernement tunisien en 1922. Appelé à la Sous-Direction des affaires d'Afrique, il négocie avec l'Espagne une entente pour une action commune au Maroc et conduit les pourparlers d'Oujda (mai 1925). Il devient ensuite haut-commissaire de France au Levant d'août 1926 à juillet 1933, basé à Beyrouth, puis résident général de France au Maroc d'août 1933 à mars 1936[1]. Il parachève alors l'œuvre de pacification en assurant des liaisons permanentes avec la Mauritanie, poursuit l'équipement industriel du pays et procède aux premiers aménagements du tarif douanier. Il est nommé ambassadeur de France en 1934 et, de mars 1936 à octobre 1938, est ambassadeur de France en Turquie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abdellah Ben Mlih, Structures politiques du Maroc colonial, L'Harmattan, coll. « Histoire et perspectives méditerranéennes »,‎ 1990, 396 p. (ISBN 9782738408334, lire en ligne), p. 345