Pere Ubu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Père Ubu et Ubu (homonymie).

Pere Ubu

Description de cette image, également commentée ci-après

Pere Ubu en concert à Vienne en 2009

Informations générales
Pays d'origine États-Unis (Cleveland, Ohio)
Genre musical Art rock, rock expérimental, rock industriel, new wave, post-punk
Années actives 1975-1982
1987-présent
Site officiel ubuprojex.net
Composition du groupe
Membres David Thomas
Keith Moliné
Michele Temple
Robert Wheeler
Steve Mehlman
Anciens membres Peter Laughner
Allen Ravenstine
Tony Maimone
Jim Jones
Scott Krauss
Eric Drew Feldman
Tim Wright
Mayo Thompson
Anton Fier
Chris Cutler
Garo Yellin
Tom Herman

Pere Ubu est un groupe d'art rock avant-gardiste[1] américain. Fondé en 1975 à Cleveland et toujours en activité aujourd'hui, il est considéré comme une figure majeure du courant post-punk[1].

Certains musiciens sont restés de longues périodes dans le groupe mais son seul membre permanent est le chanteur David Thomas. Le groupe est nommé d'après Père Ubu, personnage clef de l'univers littéraire de l'écrivain français Alfred Jarry[1],[2],[3].

Bien que Pere Ubu n'ait jamais connu de grande popularité ou succès commercial, il a conquis une base d'amateurs fidèles, exercé une haute influence sur plusieurs générations de musiciens avant-gardistes et été acclamé par la critique musicale. Parmi les superlatifs qui ont été utilisés pour qualifier le groupe, on peut citer : « le seul groupe de rock 'n' roll expressioniste[4] », ou encore « Pere Ubu sera considéré comme le plus important des groupes américains des quinze dernières années. Ou bien ils seront entièrement oubliés[5]. »

Pour définir sa musique, Pere Ubu a forgé le terme d'« Avant Garage », qui reflète un intérêt aussi bien pour l'avant-garde expérimentale que pour le caractère brut et bluesy du garage rock. Thomas a déclaré qu'il s'agissait en réalité davantage d'une blague inventée pour avoir quelque chose à répondre aux journalistes qui voulaient leur coller une étiquette[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

1975[modifier | modifier le code]

Pere Ubu naît à Cleveland (Ohio, États-Unis) sur les cendres de Rocket from the Tombs, le précédent groupe de David Thomas (chant) et de Peter Laughner (guitare), tous deux critiques musicaux[1]. Tim Wright, l'ingénieur du son de Rocket, apprend et prend la basse. Scott Krauss (batterie), Allen Ravenstine (synthétiseur) et Tom Herman (guitare) complètent la formation. La méthode Pere Ubu est rapidement mise au point :

  • Ne jamais faire d'audition
  • N'attendre personne
  • Ne pas rechercher le succès
  • Choisir la première personne entendue
  • Utiliser la première idée venue
  • Mettre ensemble des personnes Uniques. Des gens Uniques joueront une musique Unique même s'ils ne savent pas comment jouer
  • Retarder autant que possible les Facteurs Centrifuges de Destruction puis appuyer sur le bouton !

Le projet Pere Ubu poursuit en fait l'ambition développée par Rocket From The Tombs durant les années 1973 - 1975 : révolutionner la musique rock. Sur cette période, dans une interview au magazine français Jade, en 1997, David Thomas déclare :

« Le fait de vivre de la musique n'était pas ce qui nous préoccupait. Nous étions portés par l'idée que nous avions une mission à accomplir : révolutionner la musique. Il était clair pour nous que nous étions uniques tout comme les gens et les groupes que nous fréquentions à Cleveland l'étaient. Nous étions persuadés d'être au bon endroit au bon moment pour que s'accomplisse notre destinée. On avait vu le rock sortir d'une sorte d'adolescence pour approcher une certaine maturité vers la fin des années 60. Il était devenu plus expressif, capable d'aborder de façon complexe la question de la condition humaine. Nous étions à ce point précis de l'Histoire et désormais un projecteur était braqué sur nous. C'était maintenant à nous de prendre le flambeau des mains de nos aînés et de mener le rock à son destin glorieux : devenir une forme d'art. La littérature était morte, le jazz était mort, la sculpture et la peinture étaient mortes après avoir connu leur apogée. Une nouvelle forme d'art était née, inouïe et profondément expressionniste. Bien que nous ayons confiance en nous, nous étions aussi conscients que personne ne s'en rendrait compte. Nous ne nous faisions aucune illusion dès le début : nous allions changer la face de la musique, mais personne ne le saurait. »

En septembre, le groupe sort son premier simple, « 30 seconds over Tokyo"/"Heart of Darkness », sur son propre label, Hearthan Records (HR 101). Avant de réaliser le pressage du disque, leur fournisseur renvoie la bande en indiquant qu'il y a énormément de bruit de fond tout du long. Le groupe doit le convaincre que ce "bruit" est intentionnel !

À la fin de l'année, Allen quitte le groupe. Il est remplacé par Dave Taylor qui a la chance de posséder le même rare synthétiseur analogique, un EML. La production de cette machine a été vite abandonnée par le constructeur qui a préféré se tourner vers le marché plus lucratif des satellites militaires.

1976[modifier | modifier le code]

Le second simple du groupe sort en mars. « Final Solution"/"Cloud 149 » paraît toujours sur leur label qui s'appelle désormais Hearpen (HR 102). Le groupe entre alors dans une période de remaniement. Peter Laughner est en plein processus d'auto-destruction et Tim et David souhaitent qu'il quitte le groupe. Ce qu'il fait en juin. Il mourra en 1977. Allen reprend sa place. À la fin de l'été, le départ de Tim est compensé par l'arrivée de Tony Maimone. Jusqu'à l'été 1977, Pere Ubu joue pratiquement toutes les semaines dans un bar à marins de Cleveland, The Pirate's Cove, partageant la scène avec des groupes locaux ou en tournée. Parution du troisième simple « Street Waves » / « My Dark Ages » (HR 103).

Pere Ubu en concert à Rome en 2007

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (1975) 30 Seconds Over Tokyo/Heart Of Darkness
  • (1976) Final Solution/Cloud 149
  • (1976) Street Waves/My Dark Ages (I Don't Get Around)
  • (1977) The Modern Dance/Heaven

Albums:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en)« Pere Ubu » dans l'Encyclopædia Britannica.
  2. (en) Pere Ubu Biography sur ubuprojex.net
  3. Au lycée, David Thomas fut renvoyé de l'équipe de football américain à cause de sa moyenne trop basse due à ses trop mauvaises notes en français, langue qu'il tenta vainement d'apprendre pendant 5 an ; c'est pourquoi il décida de nommer son groupe d'après « une icône française » (d'après les dires de David Thomas lors du concert de Pere Ubu à Villejuif le 15 février 2008)
  4. (en) Ubu Biography Press Release
  5. (en) Pere Ubu Live Reviews
  6. disinformation | pere ubu: datapanik in the year 00

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :