Acura Integra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Acura Integra est une automobile berline compacte fabriquée par la compagnie Honda entre 1986 et 2001 sous le nom Integra aux États-Unis puis entre 2002 et 2007 sous le nom Acura RSX. Au Japon, la voiture a été produite seulement sous le nom Integra.

Integra (1re génération) (1986-1989)[modifier | modifier le code]

Honda/Acura Integra
Image illustrative de l'article Acura Integra
Acura Integra Coupé (1989)

Marque Drapeau : Japon Honda/Acura
Années de production 1986 - 1989
Classe compacte
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 1.6L DOHC
1.5 L
Cylindrée 1 600 et 1 500 cm3
Boîte de vitesses 5 vitesses, manuelle
4 Vitesses Automatique
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 5 portes
Coupé 3 portes
Berline 4 portes
Dimensions
Longueur Coupé : 4 285
Berline : 4 355 mm
Largeur 1 665 mm
Hauteur 1 290 mm
Empattement Coupé : 2 450
Berline : 2 520 mm
Chronologie des modèles
Précédent Aucun Acura Integra II Suivant

AV, DA1-DA3

Elle a été lancée au Japon en 1985 pour remplacer la Quint. Ce n'est qu'un an plus tard qu'elle débarque aux États-Unis sous le logo de la nouvelle marque de luxe de Honda, Acura. Elle était disponible en trois carrosseries : une berline 5 portes, une berline 4 portes et un coupé avec un unique moteur pour les trois, un quatre-cylindres seize soupapes, 1,6 L DOHC. Dans la plupart des pays européens, seul la carrosserie 5 portes était disponible et elle prenait la succession de la berline Quint au succès précaire. D'ailleurs, en Europe, seul le 1,5 L à carburateur était disponible sauf pour le Royaume-Uni qui eut l'exclusivité européenne des deux moteurs. Par rapport aux modèles américains, l'équipement des Integra européennes était relativement pauvre. Il existait deux finitions qui répondaient sous les noms LX et EX. Le niveau d'équipement comprenait des pare-chocs couleur carrosserie, un verrouillage centralisée, des vitres électriques et l'air conditionné. La finition EX ajoutait les pare-chocs intégralement peints, le toit-ouvrant, un aileron à l'arrière et un système radio stéréo Hi-Fi. Les versions européennes ne disposaient pas des vitres électriques, de l'air conditionné et du verrouillage centralisé pour pouvoir disposer du même panier d'équipements que ses concurrentes européennes de l'époque comme les Peugeot 309 1.6 Injection et Renault 11 Turbo. Pourtant, cette première génération d'Integra n'a pas connu le succès en Europe comme aux États-Unis, malgré des jugements positifs de la part des journaux spécialisés pour son design et son comportement routier.

Acura Integra 4 portes

En Australie, la voiture fut rebadgée Rover 416i.

Rover 416i

La Honda Integra reste étroitement dérivée de la Civic en plus moderne bien qu'elle soit plus chère qu'une Honda CRX qui était la vrai sportive compacte proposée par Honda. Les modèles 1988-1989 reçoivent quelques changements stylistiques comme de nouveaux feux clignotants blancs, une climatisation améliorée ainsi que de nouveaux compteurs. En Europe, l'Integra est remplacée par la Concerto en 1989.


















Integra (2ème génération) (1989-1993)[modifier | modifier le code]

Honda/Acura Integra II
Image illustrative de l'article Acura Integra
Acura Integra

Marque Drapeau : Japon Honda/Acura
Années de production 1989 - 1993
Classe compacte
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 1.6L
1.6L VTEC
1.7L VTEC
1.8L DOHC
1.8L
Boîte de vitesses Manuelle 5 Vitesses
Automatique 4 Vitesses
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 3 Portes
Berline 4 Portes
Dimensions
Longueur Coupé : 4 390
Berline : 4 485 mm
Largeur 1990 : 1 712
1991 - 1993 : 1 715 mm
Hauteur Coupé 1990 : 1 325
Berline 1990 : 1 340
Coupé 1991 - 1993 : 1 270
Berline 1991 - 1993 : 1 285 mm
Empattement Coupé : 2 550
Berline : 2 600 mm
Chronologie des modèles
Précédent Honda Integra I Honda Integra III Suivant

DA5-DA9, DB1-DB2

Cette seconde génération d'Integra porte le nom de code interne E-DA. Il s'agit d'un véhicule très important dans l'histoire d'Honda car c'est ce modèle qui inaugure le moteur V-TEC. La première Honda V-TEC était une finition RSi/XSi.

Acura Integra Coupé

Il existait deux versions chapeautant la gamme DOHC V-TEC : la RSi et la XSi. La Rsi est le modèle de base sans option et la XSi la toute-option avec climatisation, toit-ouvrant et ABS. Heureusement, il existe des moteurs plus populaires dans la gamme comme les modèles PGM-FI (système d'injection électronique) ou alors les SOHC avec un simple arbre à cames en tête. Sur le même schéma que les V-TEC, les SOHC sont découpés en deux versions, une base et une haut de gamme : RX/RXi et ZX/ZXi.

En 1991, la gamme reçoit quelques changements mineurs. Le 1.6L V-TEC voit sa puissance passée à 160ch. C'est aussi l'arrivée du premier moteur 1.8L sous le capot de l'Integra. Ce 1.8L DOHC (sans V-TEC) fut utilisé sur la version ESi développant 140ch et possédait en option un différentiel à glissement limité.

Une autre nouveauté est l'apparition d'une ceinture de sécurité 3 points à enrouleur automatique dont la fixation se trouve entre les vitres latérales du véhicule. Malgré tout, ce modèle n'était pas assez sécuritaire pour les ingénieurs, le modèle manuel fut ajouté en plus. La voiture bénéficiait aussi de vitres sans encadrement.

Acura Integra Coupé





















DC1/DC2/DC4 Integra (1993-2001)[modifier | modifier le code]

Acura Integra de 1996

Honda a débuté la troisième génération de modèle Integra en 1993 au Japon. Acura a suivi en 1994. La puissance standard du moteur B18B a augmenté à 142 hp (105,9 kW) et le modèle GS-R a reçu le moteur B18C1 VTEC, équipé d'un double collecteur d'admission et une augmentation des déplacements (en comparaison de l'Integra de seconde génération) de 1,7 litre à 1,8 litre, ce qui porte la puissance à 180 hp (134,2 kW).

En 1998, Honda redessina l'Integra après que la nouvelle Integra Type-R fut sortie. Au Japon, les phares ronds, dont il a été montré qu'ils étaient impopulaires, ont été remplacés par des phares plus conventionnels ; en dehors du Japon, il a une version légèrement modifiée des quatre phares avant.

Un modèle Type-R a été ajouté pour le modèle de l'année 1995 au Japon et en 1997 dans d'autres marchés, montrant une variante personnalisée et finie à la main du moteur de la GS-R. Le JDM B18C type-R (B18C5 pour l'USDM) équipant la Type-R produit 197 hp (146,9 kW). La Type R est encore entravée par certaines critiques, son couple maximal de sortie de seulement 180 N.m à 7 500 tr/min signifie que le moteur aurait à être revu pour obtenir la meilleure performance.

Sources[modifier | modifier le code]

* Modèles vendus uniquement au Canada.