Honda HA-420 HondaJet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Honda HA-420 HondaJet
Le Honda HA-420 HondaJet au sol.
Le Honda HA-420 HondaJet au sol.

Rôle Transport de passagers
Constructeur Drapeau : Japon Honda
Équipage 1 ou 2
Premier vol 3 décembre 2003
Mise en service prévue en 2015
Dimensions
Longueur 12,7 m
Envergure 12,2 m
Hauteur 4,1 m
Aire alaire 16,4 m²
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage 4,173 t
Passagers 5 ou 6
Motorisation
Moteurs 2 Honda GE HF118
Poussée unitaire 7,4 kN
Performances
Vitesse maximale 787 (Mach 0,72) km/h
Autonomie 2 037 km
Altitude de croisière 12 500 m

Le Honda HA-420 HondaJet est un jet d'affaire développé par la société japonaise Honda qui est produit aux États-Unis. Il rentre dans la catégorie des very light jets, c’est-à-dire de petits avions d’affaires à réaction.

Historique[modifier | modifier le code]

Vue rapproché du Hondajet, on distingue bien le raccord du réacteur à l'aile.
2 des premiers Hondajet en 2013.

Après le Honda MH01 et Honda MH02 qui n'ont pas été construit en série, il s'agit du troisième projet d'avion de Honda qui a entamé ses efforts dans l'aéronautique en 1986.

En développement depuis 1999, mais à titre de programme de recherche sur le turboréacteur HF118, conçu en partenariat avec General Electric, et destiné à l'aviation d'affaires, le premier prototype effectua son premier vol le 3 décembre 2003, la forme de l'aile du futur HondaJet a été testé sur un Lockheed T-33[1].

Son principal concepteur est Michimasa Fujino qui après avoir songé à cet avion en 1996, fit les premiers dessins en 1997 et finalisa la configuration en 1999.

Le prototype immatriculé N420HA a été construit au Japon et assemblé par la Honda Aircraft Company fondée en août 2003 sur la base du centre de recherche Honda R&D Americas implanté à côté du Piedmont Triad International Airport de Greensboro en Caroline du Nord en 2000[2].

La première exposition au public eut lieu au meeting aérien de l'Experimental Aircraft Association le 28 juillet 2005 à Oshkosh.

L'ouverture du carnet de commandes du HondaJet eut lieu en octobre 2006 et son prix est alors estimé à environ 3,65 millions de dollars américains, Hondajet annonce une centaine de commandes début janvier 2007. En avril 2009, Honda annonce un prix unitaire de 3,9 millions de dollars et un nombre de commande inchangé. En mai 2011, le prix est annoncé à 4,5 millions de dollars pour plus de 100 commandes

La construction du siège social et l'usine Honda Aircraft Company ont commencé le 27 juin 2007 pour un coût de 100 millions de dollars. L'installation à une superficie de 369 000 pieds carrés (soit 1,1247 kilomètre carré) [3]. Ce site emploie plus de 1 000 salariés depuis début 2014.

La construction en série pourra atteindre les 70 avions par an et les premières livraisons étaient, en 2009, prévues pour fin 2011[4]. En raison de retards sur certains composants, le vol inaugural débutant les essais du premier avion de série a eu lieu le 20 décembre 2010, et la certification de la FAA devait alors suivre 20 mois plus tard. La livraison du premier avion étant prévue pour le troisième trimestre de 2012[5], délai qui ne sera pas respecté. Fin 2012, 5 à 6 avions servent pour essais.

Le 30 octobre 2012, le président de Honda Aircrarft, Michimasa Fujino, annonce que la construction du premier avion destiné à la clientèle a débuté et qu'il sera livré en 2013[6]. Mais c'est seulement le 19 mai 2014 que cet appareil est présenté alors que le constructeur a réceptionné récemment les premiers réacteurs GE Honda HF120 de série. Le premier vol de l’avion en cours d’assemblage final est escompté dans le courant de l’été. Neuf autres appareils sont également en production. Quatre ont déjà reçu leur voilure et leur empennage. Ce qui permet à l’avionneur d’affirmer qu’il sera en mesure de livrer les dix premiers exemplaires, dès l’obtention de la certification américaine, au cours du premier trimestre 2015[7],[8].

Sur le plan commercial, Honda s'est associé à Piper Aircraft pour la vente et la distribution de son avion.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cabine passagers de l’Hondajet
Le cockpit du Hondajet avec ses écrans à cristaux liquides.

Relativement léger, le HondaJet peut, selon le cahier des charges de 2006, emporter sept personnes à la vitesse maximale de 778 km/h sur une distance franchissable de 2 037 km. Il devient ainsi le plus rapide de sa catégorie devant l'Eclipse 500. Celui-ci a été depuis changé, et la vitesse maximale établi à 425 kts (765 km/h) soit Mach 0,72 à 30 000 ft (9 900 m) d’altitude[9]..

L’appareil bénéficie de plusieurs innovations améliorant ses performances concernant la consommation de carburant et la vitesse de croisière.

La plus caractéristique est la place occupée par les turboréacteurs : ils sont montés au-dessus de l’aile, selon une configuration brevetée, qui se rapproche de celle du Fokker VFW 614. Cette situation permet d’ôter la nécessité d’une structure pour fixer les réacteurs à l’arrière du fuselage, réduit la traînée et laisse davantage d’espace pour la cabine.

Les ailes et le nez du fuselage préservent en outre le flux laminaire naturel, ce qui diminue la résistance opposée à l’appareil

Le fuselage tout en composites est constitué d'une combinaison de structures sandwich nid-d'abeille et de panneaux autoraidis de façon à réduire le poids et les coûts de fabrication.

La voilure est en aluminium.

Son avionique Garmin G3000, présentant trois larges écrans à cristaux liquides LCD permettant une configuration à un ou à deux pilotes.

Le réacteur Honda HF118, développant 7,4 kN de poussée, se veut très économique et soucieux de l'environnement grâce notamment à des niveaux sonores très faibles et une consommation annoncé comme inférieure de 5 % à ceux de ces concurrents actuels.

92 % des composants de l'avion sont construits aux États-Unis et au Canada.

La distance de décollage est de 807 mètres et celle d’atterrissage est de 694 mètres selon les chiffres de 2006[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Honda HA-420 HondaJet », sur http://www.airliners.net, Airliners.net (consulté le 19 octobre 2010)
  2. (en)[PDF] Flight International, « Driven by a dream Why Honda wants to join the jet set », sur http://hondajet.honda.com, Hondajet,‎ 9-15 janvier 2007 (consulté le 8 septembre 2009)
  3. (en) « Honda Aircraft Company Breaks Ground for $100 Million Headquarters and HondaJet Production Facility in Greensboro, North Carolina », sur http://hondajet.honda.com/, Honda Aircraft Company,‎ 27 juin 2007 (consulté le 8 septembre 2009)
  4. (en) « Honda Aircraft Company Updates HondaJet Program », sur http://hondajet.honda.com/, Honda Aircraft Company,‎ 30 avril 2009 (consulté le 8 septembre 2009)
  5. Gil Roy, « Premier vol du biréacteur léger Hondajet version FAA », sur http://www.aerobuzz.fr, Aérobuzz,‎ 27 décembre 2010 (consulté le 29 mai 2011)
  6. (en)Mark Huber, « HondaJet Production Line Starts Rolling Along », sur AINonline,‎ 30 octobre 2012 (consulté le 15 novembre 2012)
  7. (en) « EBACE: Honda reveals first production HondaJet », sur Flight Global,‎ 19 mai 2014 (consulté le 20 mai 2014)
  8. Gil Roy, « HondaJet : premières livraisons prévues au premier trimestre 2015 », sur Aérobuzz,‎ 20 mai 2014 (consulté le 22 mai 2014)
  9. Gil Roy, « 425 kts pour Hondajet », sur http://www.aerobuzz.fr, Aérobuzz,‎ 5 avril 2011 (consulté le 29 mai 2011)
  10. Air et Cosmos, 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :