Venera 9

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Venera 9 (en russe : Венера-9) était une sonde spatiale soviétique dont l'objectif était d'étudier Vénus. La sonde qui faisait partie du programme Venera était constituée d'une partie destinée à rester en orbite (orbiteur) et d'une autre destinée à atterrir sur Vénus (atterrisseur). D'une masse de 4 936 kg, elle fut lancée le 8 juin 1975 et atterrit le 20 octobre 1975. L'atterrisseur parvint jusqu'au sol, survécut 53 minutes aux conditions extrêmes de pression et de température. Il put effectuer quelques mesures de température, de pression et prendre une photo panoramique. Pour la première fois, une sonde renvoyait des images de la surface d'une autre planète. Venera 10, sonde jumelle lancée quelques jours plus tard obtint les mêmes résultats.

Orbiteur[modifier | modifier le code]

La mise en orbite autour de Vénus fut réalisée le 20 octobre 1975. Sa mission était de servir de relais de communication à l'atterrisseur et étudier l'atmosphère.

Atterrisseur[modifier | modifier le code]

Conception d'artiste de l'atterrisseur de Venera 9 sur le sol de Vénus.

Le 20 octobre, l'atterrisseur se sépara de l'orbiteur et l'atterrissage se fit le 22 octobre à h 13 TU, le Soleil étant alors au zénith. La sphère d'entrée dans l'atmosphère avait une masse de 1 560 kg et celle de la charge qui atteint la surface était de 660 kg[1].

Ce fut le premier astronef à renvoyer des images de la surface d'une autre planète.

La sonde fonctionna 53 minutes après atterrissage, résistant à la température extrême grâce à un système de refroidissement liquide et à une période de refroidissement avant l'entrée dans l'atmosphère vénusienne.

Pendant la descente, la dissipation de la chaleur et la décélération furent accomplies par un bouclier thermique, trois parachutes, un frein de trainée et un coussin d'atterrissage en métal compressible.

Venera 9 mesura les nuages qui faisaient 30 à 40 km d'épaisseur avec des bases à 3035 km d'altitude, la composition atmosphérique, une pression à la surface de 90 atmosphères (9 Mpa), une température de 485 °C et une luminosité comparable à celle de la Terre un jour d'été nuageux.

Venera 9 fut la première sonde à renvoyer des images télé noir et blanc (vue à 180°) depuis la surface vénusienne, montrant un air sans poussière, des rochers de 3040 cm non érodés et des ombres.

Retraitement des images[modifier | modifier le code]

Don P. Mitchell a réutilisé les données originales des images Venera et les a reconstituées en utilisant des logiciels de traitement photographique modernes[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]