Venera 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Description de cette image, également commentée ci-après
La capsule de Venera 7.
Données générales
Organisation URSS
Constructeur Drapeau de l'URSS Lavotchkine
Programme Venera
Domaine Atterrissage sur Vénus
Lancement à h 38 min 22 s UTC
Lanceur Molnia 8K78M
Fin de mission
Identifiant COSPAR 1970-060A
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 1 180 kg
Source d'énergie Panneaux solaires

Venera 7 (en russe : Венера-7) est une sonde spatiale du programme Venera lancée par l'Union soviétique vers Vénus. C'est la première sonde qui réussit à atterrir avec succès sur une autre planète et à transmettre des informations depuis celle-ci vers la Terre.

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Comme lors des précédentes fenêtres de tir vers Vénus, les soviétiques lancèrent une sonde jumelle le , qu'ils ne purent placer sur la trajectoire vers Vénus, et qu'ils renommèrent Cosmos 359[1].

Le , à 31,5 millions de km de la Terre, la sonde effectue une correction de trajectoire.

Elle entre dans l'atmosphère de Vénus le , largue une capsule de 495 kg, plus lourde et plus résistante que les précédents modèles, qui atterrit sur la planète le même jour à h 34 min 10 s UTC (coordonnées d'atterrissage 5° S, 351° E). La réalité de cet atterrissage fut incertaine pendant plusieurs semaines, compte tenu des fins d'émissions en cours de descente des précédentes Venera, jusqu'au communiqué de l'agence Tass du , qui décrit le scénario suivant[2] : le freinage aérodynamique ralentit la sonde de 11km/s à 200 mètres par secondes, et les parachutes s'ouvrirent à environ 60km d'altitude, sous une pression de 0,7 atmosphère et une température de 25°C. L'antenne de la capsule fut dépliée et des signaux furent envoyés à la Terre pendant les 35 minutes de descente. Le sol fut touché à 8h 34mn 10s (heure française), la pression est alors de 90 atmosphères à plus ou moins 15 atmosphères prés, et la température 475°C à 20°C près. Durant 23 minutes, des signaux cent fois plus faibles que lors de la descente furent émis après que la sonde eut atterri[2], probablement parce que la capsule avait rebondi sur le côté et que l'antenne de transmission n'était pas correctement dirigée pour une bonne transmission avec la Terre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde du 22 juillet 1972.
  2. a et b Le Monde du 27 janvier 1971

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Wesley T. Huntress et Mikhail Ya. Marov, Soviet robots in the Solar System : missions technologies and discoveries, New York, Springer Praxis, , 453 p. (ISBN 978-1-4419-7898-1, lire en ligne)
  • (en) Brian Harvey et Olga Zakutnayaya, Russian space probes : scientific discoveries and future missions, Springer Praxis, (ISBN 978-1-4419-8149-3)
  • (en) Brian Harvey, Russian Planetary Exploration : History, Development, Legacy and Prospects, Berlin, Springer Praxis, , 351 p. (ISBN 978-0-387-46343-8, lire en ligne)
    Historique des missions interplanétaires russes des débuts jusqu'en 2006
  • (en) Paolo Ulivi et David M Harland, Robotic Exploration of the Solar System Part 1 The Golden Age 1957-1982, Chichester, Springer Praxis, , 534 p. (ISBN 978-0-387-49326-8)
    Description détaillée des missions (contexte, objectifs, description technique, déroulement, résultats) des sondes spatiales lancées entre 1957 et 1982.
  • (en) Boris Chertok, Rockets and people, vol. 2 : creating a rocket industry, NASA History series, (ISBN 978-1-288-54781-4, OCLC 829378424)
  • (en) Boris Chertok, Rockets and people, vol. 3 : Hot days of the cold war, NASA, coll. « NASA History series », , 832 p. (ISBN 978-0-16-081733-5, OCLC 656365714)
  • (en) Andrew J. Ball, James R.C. Garry, Ralph D. Lorenz et Viktor V. Kerzhanovichl, Planetary Landers and entry Probes, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-12958-9)
  • (en) Asif A. Siddiqi, The soviet space race with Apollo, University Press of Florida, , 489 p. (ISBN 978-0-8130-2628-2)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]