Elektro-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elektro-1 ou GOMS-1 est un satellite météorologique russe circulant en orbite géostationnaire. Lancé en 1994 après une gestation et un développement ayant débuté dans les années 1970, il est positionné au niveau de la longitude 76,5°. Le satellite n'a jamais fonctionné de manière satisfaisante en orbite et sa mission s'est achevée en novembre 2000. Il sera remplacé plus de 10 ans plus tard par un satellite de type Elektro-L.

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement du premier satellite météorologique russe placé en orbite géostationnaire début dans les années 1970 à l'initiative du VPK (Commission militaro-industrielle) avec l'appui de ROSGIDROMET et d'autres instituions soviétiques. Le satellite GOMS doit être opérationnel en 1979 mais différents problèmes rencontrés dans la mise au point des logiciels et la réalisation de la charge utile repoussent ce calendrier. Après l'éclatement de l'Union soviétique l'agence spatiale russe Roscosmos reprend le projet. NPO Planeta, une agence rattachée à ROSGIDROMET doit être l'opérateur tandis que l'entreprise VNII Elektromekhaniki est chargé de concevoir le satellite. Deux exemplaires devaient être placés en orbite mais la crise économique qui suit l'éclatement de l'Union soviétique limite la série à un unique satellite. Celui-ci est placé en orbite le 31 octobre 1994 par une fusée ProtonK/DM-2 tirée depuis le cosmodrome de Baïkonour soit 15 ans après la date prévue. Il est positionné au niveau de la longitude 76,4° Est. Le satellite rencontre des problèmes avec son système de contrôle d'attitude qui sont corrigés le . Toutefois le scanner, instrument principal, ne sera jamais opérationnel. Après des discussions entre le gouvernement russe et EUMETSAT, le satellite Meteosat-5 est repositionné au niveau de la longitude 63° Est pour reprendre le rôle du satellite russe afin d'assurer la couverture complète du globe dans le cadre du CGMS. Le satellite GOMS est retiré du service en novembre 2000[1]. En 2001 le gouvernement russe confie à Lavotchkine, le principal constructeur russe de satellites scientifiques, le développement du successeur du Elekto-1, l'Elektro-L. Celui-ci sera lancé en 2011[2].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le satellite Elektro-1 utilise une plateforme stabilisée 3 axes. Sa précision de pointage est inférieure à 2,5 minutes d'arc. Les panneaux solaires formant deux ailes orientables fournissent 1,5 kw. Le satellite a une masse totale de 2 580 kg dont 900 kg pour la charge utile. Le satellite est conçu pour une durée de vie de 3 ans[1].

La charge utile est constituée par deux instruments[1] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Elektro-1 », sur EO Portal (consulté le 26 mars 2015)
  2. (en) Anatoly Zak, « Elektro-L », sur russianspaceweb (consulté le 25 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]