Meteor (satellite)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meteor.

Les satellites Meteor sont une famille de satellites météorologiques soviétiques puis russes circulant sur une orbite polaire. Plus de 70 satellites de ce type dans des différentes versions ont été lancés depuis 1964. Les satellites Meteor ont été conçus pour mesurer les températures atmosphériques et à la surface de la mer ainsi que pour collecter des données sur l'humidité, le rayonnement, les conditions de la banquise, la couverture neigeuse, et les nuages.

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement des premiers satellites Meteor est lancé à la demande des militaires soviétiques qui en ces temps de Guerre froide souhaitent disposer de prévisions météorologiques couvrant l'ensemble de la planète pour leurs bombardiers intercontinentaux et leur flotte de guerre. Le gouvernement soviétique ordonne le développement du programme Meteor de satellites météorologiques dans le cadre d'un décret passé le 30 octobre 1961. Le projet est piloté par les direction des fusées du ministre de la Défense tandis que le service hydro-météorologique GUGMS doit en exploiter les données. La rédaction du cahier des charges est confiée à l'institut de recherche NII-4 rattaché au ministère de la Défense. Le développement du nouveau satellite est pris en charge par l'OKB-586 de Dnepropetrovsk. Dans sa version initiale le satellite est suffisamment léger pour être lancé par la fusée Cosmos en cours de développement au sein du même bureau d'études. Mais l'OKB-586 joue un rôle crucial dans le programme stratégique des missiles intercontinentaux et son responsable Mikhail Yangel décide de sous-traiter ce programme peu prestigieux à l'institut de recherche NII-627 (devenu par la suite VNIIEM) situé à Moscou. Ce transfert devient effectif en mai 1962. Cette année là des modifications sont apportées au cahier des charges : on remplace notamment le système de stabilisation par gradient de gravité par un système plus moderne basé sur des gyroscopes puis finalement par un système d'orientation 3 axes et on a désormais recours à des capteurs indépendants pour orienter les panneaux solaires. Ces modifications entrainent une augmentation de la masse du satellite dont le lancement doit désormais être assuré par le lanceur Vostok qui sera remplacé ensuite par la Tsiklon 3[1].

La série Meteor-1 (1964-1977)[modifier | modifier le code]

L'institut de recherche VNIIEM lance en 2963 deux satellites Omega de 300 kg (Cosmos 14 et Cosmos 23) qui permettent de tester plusieurs équipements comme le système de contrôle d'attitude, les panneaux solaires et le système de contrôle thermique. Cosmos 44 un prototype du satellite Meteor est lancé le 28 aout 1964 qui retransmet les premières images en couleurs de la couverture nuageuse. Enfin le 25 juin 1966 le premier satellite de la série considérée comme expérimentale, d'une masse de 2200 kg, est lancé et placé sur une orbite polaire mais non héliosynchrone avec une inclinaison de 81° et une altitude de 650 km. Les huit autres satellites. En tout 10 satellites expérimentaux sont lancés entre 1964 et 1968. Cette première série est victime de problèmes de perte d'étanchéité en vol qui seront résolus en modifiant la conception des ouvertures et en remplaçant le matériau utilisé pour les joints. En 1969, le système est déclaré opérationnel et au total 28 satellites de la série sont lancés entre 1969 et 1977[1].

La série Meteor-2 (1975-1993)[modifier | modifier le code]

Maquette de Meteor-2.

Les militaires soviétiques décident en 1967 de développer une nouvelle version du satellite météorologique baptisée Meteor-2. La durée de vie de celui-ci doit passer de 6 mois à 1 ans et il est doit être capable de transmettre les données météorologiques directement à des stations de réception militaires APPI développées par VNII Television. Le développement de cette nouvelle génération est ralenti par des problèmes de mise au point des instruments, mais finalement la mise en orbite du premier satellite a lieu en juillet 1975. 21 satellites de ce type sont mis en orbite entre 1975 et 1993 par des fusées Vostok puis Tsiklon-3 sans aucun échec au lancement[1].

La série Meteor-Piroda (1974-1981)[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970 les autorités soviétiques décident de démilitariser le système Meteor ce qui est officialisé par décret en décembre 1971. Pour accompagner cette ouverture à un usage civil une nouvelle version des satellites météorologiques, baptisée Meteor-Priroda, est mise au point. Les satellites de ce type effectuent des observations multi spectrales. Le lanceur Vostok-2M place en orbite le premier exemplaire de cette nouvelle série le 9 juillet 1974. Le troisième exemplaire est le premier satellite russe placé sur une orbite héliosynchrone[1].

La série Meteor-3M (2001)[modifier | modifier le code]

La série Meteor-M1 (2009)[modifier | modifier le code]

La série Meteor-M2 (2014-)[modifier | modifier le code]

La série Meteor-M3 (2017-)[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Meteor 1[modifier | modifier le code]

Les satellites de la série Meteor 1 ont une masse de 2200 kg. La charge utile est composée de[2] :

  • Une caméra optique couvrant les longueurs d'ondes 0,4 - 0,8 micron avec une fauchée de 1000km et une résolution de 1,25 à 3 km.
  • Une caméra infrarouge couvrant les longueurs d'ondes 8 - 12 microns avec une fauchée de 1000km et une résolution de 15 km.
  • Une capteur mesurant l'énergie solaire frappant la Terre et le rayonnement thermique du sol terrestre, des nuages et l'atmosphère

Meteor 2[modifier | modifier le code]

Les satellites de la série Meteor 2 ont une masse de 1300 kg. La charge utile est composée de[2]

  • Trois caméras de télévision fonctionnant en lumière visible et en infrarouge
  • Un radiomètre à 5 canaux utilisé pour recueillir des données sur l'atmosphère terrestre
  • Un radiomètre destiné à mesurer le flux solaire.

Historique des lancements[modifier | modifier le code]

Historique [3],[4],[5], [6], [7], [8],
Désignation Base de lancement Date de lancement
(UTC)
Référence Cospar Lanceur Remarques
Cosmos 44 Baïkonour 28 août 1964 1964-053A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1 (cylindre d'une longueur de 3 m et 1 m de diamètre)
Cosmos 58 Baïkonour 26 février 1965 1965-014A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 100 Baïkonour 17 décembre 1965 1965-106A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 118 Baïkonour 11 mai 1966 1966-038A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 122 Baïkonour 25 juin 1966 1966-057A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 144 Plessetsk 28 février 1967 1967-018A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 156 Plessetsk 27 avril 1967 1967-039A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 184 Plessetsk 24 octobre 1967 1967-102A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 206 Plessetsk 14 mars 1968 1968-019A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
Cosmos 226 Plessetsk 12 juin 1968 1968-049A Vostok-2M Précurseur de la série Meteor-1, 4730 kg
METEOR 1-x Plessetsk 1er février 1969 - Vostok-2M Premier satellite officiel de la série. Échec du lancement du à une défaillance de l'étage supérieur du lanceur
METEOR 1-1 Plessetsk 26 mars 1969 1969-029A Vostok-2M
METEOR 1-2 Plessetsk 6 octobre 1969 1969-084A Vostok-2M
METEOR 1-3 Plessetsk 17 mars 1970 1970-019A Vostok-2M
METEOR 1-4 Plessetsk 28 avril 1970 1970-037A Vostok-2M
METEOR 1-5 Plessetsk 23 juin 1970 1970-047A Vostok-2M
METEOR 1-6 Plessetsk 15 octobre 1970 1970-085A Vostok-2M
METEOR 1-7 Plessetsk 20 janvier 1971 1971-003A Vostok-2M
METEOR 1-8 Plessetsk 17 avril 1971 1971-031A Vostok-2M
METEOR 1-9 Plessetsk 16 juillet 1971 1971-059A Vostok-2M
METEOR 1-10 Plessetsk 29 décembre 1971 1971-120A Vostok-2M
METEOR 1-11 Plessetsk 30 mars 1972 1972-022A Vostok-2M
METEOR 1-12 Plessetsk 30 juin 1972 1972-049A Vostok-2M
METEOR 1-13 Plessetsk 26 octobre 1972 1972-085A Vostok-2M
METEOR 1-14 Plessetsk 20 mars 1973 1973-015A Vostok-2M
METEOR 1-15 Plessetsk 29 mai 1973 1973-034A Vostok-2M
METEOR 1-16 Plessetsk 5 mars 1974 1974-011A Vostok-2M
METEOR 1-17 Plessetsk 24 avril 1974 1974-025A Vostok-2M
METEOR PRIRODA 1 (METEOR 1-18) Plessetsk 9 juillet 1974 1974-052A Vostok-2M
METEOR 1-19 Plessetsk 28 octobre 1974 1974-083A Vostok-2M
METEOR 1-20 Plessetsk 17 décembre 1974 1974-099A Vostok-2M
METEOR 1-21 Plessetsk 1er avril 1975 1975-023A Vostok-2M
METEOR 2-1 Plessetsk 11 juillet 1975 1975-064A Vostok-2M
METEOR 1-22 Plessetsk 18 septembre 1975 1975-087A Vostok-2M
METEOR 1-23 Plessetsk 25 décembre 1975 1975-124A Vostok-2M
METEOR 1-24 Plessetsk 7 avril 1976 1976-032A Vostok-2M
METEOR PRIRODA 2-1 (METEOR 1-25) Plessetsk 15 mai 1976 1976-043A Vostok-2M
METEOR 1-26 Plessetsk 15 octobre 1976 1976-102A Vostok-2M
METEOR 2-2 Plessetsk 6 janvier 1977 1977-002A Vostok-2M
METEOR 1-27 Plessetsk 5 avril 1977 1977-024A Vostok-2M
METEOR PRIRODA 2-2 (METEOR 1-28) Baïkonour 29 juin 1977 1977-057A Vostok-2M
METEOR 2-3 Plessetsk 14 décembre 1977 1977-117A Vostok-2M
METEOR PRIRODA 2-3 (METEOR 1-29) Baïkonour 25 janvier 1979 1979-005A Vostok-2M
METEOR 2-4 Plessetsk 1er mars 1979 1979-021A Vostok-2M
METEOR 2-5 Plessetsk 31 octobre 1979 1979-095A Vostok-2M
METEOR PRIRODA 3-1 (METEOR 1-30) Baïkonour 18 juin 1980 1980-051A Vostok-2M
METEOR 2-6 Plessetsk 9 septembre 1980 1980-073A Vostok-2M
METEOR 2-7 Plessetsk 14 mai 1981 1981-043A Vostok-2M
METEOR PRIRODA 3-2 (METEOR 1-31) Baïkonour 10 juillet 1981 1981-065A Vostok-2M
METEOR 2-8 Plessetsk 25 mars 1982 1982-025A Tsiklon-3
METEOR 2-9 Plessetsk 14 décembre 1982 1982-116A Vostok-2M
METEOR 2-10 Plessetsk 28 octobre 1983 1983-109A Vostok-2M
METEOR 2-11 Plessetsk 5 juillet 1984 1984-072A Tsiklon-3
METEOR 3-1(a) (Cosmos 1612) Plessetsk 27 novembre 1984 Tsiklon-3 Échec partiel du lancement
METEOR 2-12 Plessetsk 6 février 1985 1985-013A Tsiklon-3
METEOR 3-1 Plessetsk 24 octobre 1985 1985-100A Tsiklon-3
METEOR 2-13 Plessetsk 26 décembre 1985 1985-119A Tsiklon-3
METEOR 2-14 Plessetsk 27 mai 1986 1986-039A Tsiklon-3
METEOR 2-15 Plessetsk 5 janvier 1987 1987-001A Tsiklon-3
METEOR 2-16 Plessetsk 18 août 1987 1987-068A Tsiklon-3
METEOR 2-17 Plessetsk 30 janvier 1988 1988-005A Tsiklon-3
METEOR 3-2 Plessetsk 26 juillet 1988 1988-064A Tsiklon-3
METEOR 2-18 Plessetsk 28 février 1989 1989-018A Tsiklon-3
METEOR 3-3 Plessetsk 24 octobre 1989 1989-086A Tsiklon-3
METEOR 2-19 Plessetsk 27 juin 1990 1990-057A Tsiklon-3
METEOR 2-20 Plessetsk 28 septembre 1990 1990-086A Tsiklon-3
METEOR 3-4 Plessetsk 24 avril 1991 1991-030A Tsiklon-3
METEOR 3-5 Plessetsk 15 août 1991 1991-056A Tsiklon-3
METEOR 2-21 Plessetsk 31 août 1993 1993-055A Tsiklon-3
METEOR 3-6 Plessetsk 25 janvier 1994 1994-003A Tsiklon-3
METEOR 3M Baïkonour 10 décembre 2001 2001-056A Zenit
METEOR-M 1 Baïkonour 17 septembre 2009 2009-049A Soyouz-2-1b Fregat
METEOR-M 2 Baïkonour 8 juillet 2014 2014-037A Soyouz-2-1b Fregat
METEOR-M 2-1 vers 2015 Soyouz-2-1b Fregat
METEOR-M 2-2 vers 2016 Soyouz-2-1b Fregat
METEOR-M 3 vers 2017 Soyouz-2-1b Fregat

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Anatoly Zak, « Meteor », sur russianspaceweb (consulté le 25 mars 2015)
  2. a et b (en) « Meteor », sur EO Portal (consulté le 26 mars 2015)
  3. (en) Gunter Dirk Kreb, « Meteor-1 », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 mars 2015)
  4. (en) Gunter Dirk Kreb, « Meteor-2 », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 mars 2015)
  5. (en) Gunter Dirk Kreb, « Meteor-3 », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 mars 2015)
  6. (en) Gunter Dirk Kreb, « Meteor-3M », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 mars 2015)
  7. (en) Gunter Dirk Kreb, « Meteor-3M 1,2 », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 mars 2015)
  8. (en) Gunter Dirk Kreb, « Meteor-M 1,2 », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]