Radar Ocean Reconnaissance Satellite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Radar Ocean Reconnaissance Satellite (RORSAT) (dont le nom original est Upravlyaemyj Sputnik Aktivnyj - (ru) Управляемый Спутник Активный - abrégé en US-A) est le nom donné en Occident à une famille de satellites espions de l'Union soviétique lancés de 1970 à 1988 et qui avaient pour objectif de surveiller les mouvements des navires de l'OTAN.

Ces satellites utilisaient un système de radar actif grand consommateur d'énergie. Pour économiser celle-ci, ils devaient être placés en orbite terrestre basse. Pour garantir leur bonne alimentation électrique, nombre de ces satellites ont été équipés d'un réacteur nucléaire, ce qui a causé certains accidents, dont le plus connu est celui de Cosmos 954.

Le réacteur nucléaire[modifier | modifier le code]

Schéma d'un satellite RORSAT (vue d'artiste)

L'énergie électrique du satellite RORSAT est fournie par un réacteur nucléaire à neutrons rapides de 50 cm de haut dont le combustible est constitué par 37 barres d'uranium 235 enrichi à 90 %. La structure du réacteur est réalisée en acier sans étain. La masse totale d'uranium est de 30 kg. Le réflecteur qui entretient la fission est en béryllium. Le réacteur est refroidi par un circuit dans lequel coule un alliage eutectique de sodium et de potassium. La chaleur est convertie en électricité par des couples thermoélectriques. Le réacteur fournit 5 kW. Le satellite réalise sa mission sur une orbite basse de 280 km avec une inclinaison de 65°. En fin de vie, c'est-à-dire au bout de 2 à 4 mois, le réacteur nucléaire est placé sur une orbite de parking qui donne le temps à la radioactivité de décroitre avant que le satellite effectue une rentrée atmosphérique. À partir de 1978 cette orbite est de 1 000 km et la rentrée atmosphérique doit avoir lieu dans environ 600 ans[1].

Historique des lancements[modifier | modifier le code]

US-A Test[modifier | modifier le code]

Avant la mise en service des RORSAT, cinq satellites de tests (US-A Test) ont été lancés de 1965 à 1969. Ces satellites, qui ne sont pas équipés d'un générateur nucléaire, ont pour objectifs de tester tous les autres composants[2].

Satellite Date de lancement Remarque
Cosmos 102
Cosmos 125
Cosmos 198
Cosmos 209
Cosmos 265 Échec au lancement

US-A[modifier | modifier le code]

Sur les 32 lancements qui se sont étalés de 1970 à 1988, deux satellites ont effectué une rentrée atmosphérique - Cosmos 954 et Cosmos 1402 - tandis que Cosmos 1900 victime d'un dysfonctionnement a pu être placé sur son orbite de parking [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James H. Lee et Dave Buden, « AEROSPACE NUCLEAR SAFETY: An Introduction and Historical Overview »,‎ 17-21 avril 1994[PDF]
  2. (en) Gunter Dirk Krebs, « US-A (Test) »,‎ (consulté le )
  3. (en) Gunter Dirk Krebs, « US-A »,‎ (consulté le )