Sterkh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sterkh (en russe : Стерх, Grue de Sibérie) est un système russe de recherche et sauvetage par satellite, faisant partie du système international de recherche et de sauvetage assisté par satellite Cospas-Sarsat.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

Sterkh a été développé pour remplacer l'ancien système Nadezhda. Contrairement à leurs prédécesseurs, les satellites Sterkh ne disposent pas de système de navigation, cette fonction ayant été reprise par GLONASS. Les satellites Sterkh sont donc plus petits que leurs prédécesseurs et ont été conçus pour être lancés en tant que charges utiles secondaires avec d'autres satellites[1] .

Les satellites pèsent 160 kg et mesurent 750 x 1350 x 2000 mm en état d'expédition et 976 x 2957 x 10393 mm en état de fonctionnement, avec des panneaux solaires ouverts et une barre gravitationnelle déployée. Les satellites emportent le complexe de sauvetage radio embarqué RK-SM[1]. Leur durée de vie opérationnelle prévue est de 5 ans. Les satellites ont été conçus et fabriqués par PO Polyot.

Historique des lancements[modifier | modifier le code]

Date de lancement Désignation Identifiant COSPAR Notes
21 juillet 2009 Sterkh-1 2009-039B Avec Cosmos 2454 (Parous 98). Échec partiel : les panneaux solaires ne se sont pas alignés correctement[2].
17 septembre 2009 Sterkh-2 2009-049B Avec Meteor-M 1, Universitetsky-Tatyana-2 (en), UGATUSAT (en), SumbandilaSat (en), BLITS (en), IRIS. Échec partiel : la barre gravitationnelle ne s'est pas déployée correctement[2].

Le premier satellite de la série, Sterkh-1, a été lancé le 21 juillet 2009 par une fusée Cosmos-3M avec un Parous[3].

Sterkh-2 a été lancé le 17 septembre 2009 par une Soyouz-2.1b avec 6 autres satellites[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sterkh » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b « Small spacecraft "Sterkh" », PO Polyot (consulté le 20 septembre 2009)

    Le modèle {{dead link}} doit être remplacé par {{lien brisé}} selon la syntaxe suivante :
    {{ lien brisé | url = http://example.com | titre = Un exemple }} (syntaxe de base)
    Le paramètre url est obligatoire, titre facultatif.
    Le modèle {{lien brisé}} est compatible avec {{lien web}} : il suffit de remplacer l’un par l’autre.

  2. a et b (en) Gunter Dirk Krebs, « Sterkh 1, 2 », Gunter's space page (consulté le 12 mai 2019)
  3. Fang Yang, « Russia launches two satellites », Xinhua, (consulté le 21 juillet 2009)
  4. « Soyuz-2.1b Successfully Lifts Off From Baikonur », Roscosmos, (consulté le 18 septembre 2009)

    Le modèle {{dead link}} doit être remplacé par {{lien brisé}} selon la syntaxe suivante :
    {{ lien brisé | url = http://example.com | titre = Un exemple }} (syntaxe de base)
    Le paramètre url est obligatoire, titre facultatif.
    Le modèle {{lien brisé}} est compatible avec {{lien web}} : il suffit de remplacer l’un par l’autre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]