Saliout 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Салют-7
(Saliout 7)

Description de l'image  Salyut7 with docked spacecraft.jpg.
Caractéristiques
Organisation Drapeau de l’URSS Union soviétique
Domaine Station spatiale orbitale
Masse 19 824 kg
Lancement 19 avril 1982 à 19:45 UTC
Lanceur Proton
Durée 3 216 jours (dont 816 jours d'occupation humaine)
Désorbitage 7 février 1991
Orbite Orbite terrestre basse
Périapside 219 km
Apoapside 278 km
Période 89,2 min
Inclinaison 51,6°
Orbites 51 917
Programme Saliout
Index NSSDC 1982-033A

Saliout 7 a été lancée le 19 avril 1982, et était la dernière station du programme Saliout. C'était un vaisseau de remplacement pour Saliout 6, similaire en équipement et fonctionnalités. Avec le retard du programme Mir, il a été décidé de lancer le vaisseau de réserve en tant que Saliout 7. En orbite, la station a subi de nombreux problèmes techniques, bien qu'elle ait bénéficié de la capacité de transport des modules Soyouz et Progress ainsi que de l'expérience de ses équipages qui ont improvisé plusieurs solutions. En septembre 1983, une conduite de carburant a rompu, nécessitant une sortie extra-véhiculaire de la part de Soyouz T-10 pour les réparations. Elle a été en vol pendant quatre ans et deux mois, et a été visitée par dix équipages répartis en six expéditions principales et quatre vols secondaires (comprenant des spationautes indiens et français). Elle a également vu deux vols de Svetlana Savitskaya, faisant d'elle la seconde femme dans l'espace depuis 1963 et la première à effectuer une sortie extra-véhiculaire. À côté des nombreuses expériences et observations faites, la station a également servi à tester l'amarrage et l'utilisation de grands modules avec une station orbitale. Ces modules, qui étaient dérivés du vaisseau spatial TKS, ont été appelés « modules Cosmos lourds », bien qu'en réalité ils étaient des composants destinés à la station spatiale militaire Almaz, alors annulée. Ils ont aidé les ingénieurs à développer la technologie nécessaire pour bâtir Mir. Saliout 7 a été désorbitée le 7 février 1991. C'est le plus gros engin spatial à être retombé sur terre de manière non contrôlée [1]. Il s'est désintégré au-dessus des Andes et des débris, non détruits lors de la rentrée dans l'atmosphère, sont tombés en Argentine[1], non loin de la frontière avec le Chili et sans faire de victimes[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Saliout 7 et Cosmos 1686.

Elle possédait deux points d'amarrage, un à chaque extrémité de la station, pour permettre l'amarrage des vaisseaux de ravitaillement automatiques Progress, et un point d'amarrage plus grand pour permettre un amarrage sécurisé avec un module Cosmos lourd. Elle disposait de trois panneaux solaires, deux à angle droit et un dans le prolongement de la station, mais il était impossible d'installer des panneaux secondaires sur ceux-ci. À l'intérieur, Saliout 7 possédait des réchauds électrique, un réfrigérateur, de l'eau chaude et des sièges redessinés devant la console de commandes (comme un siège de bicyclette). Deux hublots servaient à faire rentrer des ultraviolets, pour stériliser l'air. Plus tard, des sections médicales, biologiques et d'exercice ont été aménagées pour permettre des séjours longue durée. Le télescope BST-1M utilisé dans Saliout 6 a été remplacé par un système de détection de rayons X.

Équipages et missions[modifier | modifier le code]

Tirant parti de l'utilisation de Cosmos 1267 sur Saliout 6, les Soviétiques ont lancé Cosmos 1443 le 2 mars 1983 à l'aide d'une fusée Proton SL-13. Il s'est arrimé à la station le 10 mars, et a été utilisé par l'équipage de Soyouz T-9. Celui-ci a largué son module de retour le 23 août qui est rentré dans l'atmosphère le 19 septembre. Cosmos 1686 a été lancé le 27 septembre 1985, s'amarrant avec la station le 2 octobre. Il n'emportait pas de module de retour, et est resté connecté à la station pour l'usage de l'équipage de Soyouz T-14. Dix équipages de Soyouz T ont opéré dans Saliout 7. Seulement deux « cosmonautes invités » InterCosmos ont travaillé à bord de Saliout 7. Soyouz T-10-1 a avorté sur le pas de tir quand un incendie s'est déclaré à la base du véhicule. La capsule s'est éjectée et l'équipage a été récupéré sain et sauf.

Saliout 7 a eu six équipages résidents. Le premier équipage, Anatoli Berezovoy et Valentin Lebedev, est arrivé le 13 mai 1982 à bord de Soyouz T-5 et est resté 211 jours jusqu'au 10 décembre 1982. Le 27 juin 1983, l'équipage de Vladimir Liakhov et Alexander Alexandrov est arrivé à bord de Soyouz T-9 et est resté 150 jours jusqu'au 23 novembre 1983. Le 8 février 1984 Leonid Kizim, Vladimir Solovyov et Oleg Atkov ont commencé un séjour de 237 jours, le plus long sur Saliout 7, qui s'est achevé le 2 octobre 1984. Vladimir Dzhanibekov et Viktor Savinykh (Soyouz T-13) sont arrivés dans la stations spatiale le 6 juin 1985. Le 17 septembre 1985, Soyouz T-14 s'est amarré la station, emmenant Vladimir Vasyutin, Alexander Volkov et Georgi Grechko. Huit jours plus tard, Dzhanibekov et Grechko ont quitté la station et sont retournés sur Terre après 103 jours, pendant que Savinyikh, Vasyutin, et Volkov sont restés sur Saliout 7 et sont rentrés sur Terre le 21 novembre 1985 après 65 jours. Le 6 mai 1986, Soyouz T-15 emmenant Leonid Kizim et Vladimir Solovyov s'est amarré à la station spatiale. Ce Soyouz venant de la station Mir, et y est retourné après 50 jours passés sur Saliout. Il y eut également quatre autres missions visiteuses, des équipages venus apporter des provisions et faire des visites de courte durée aux équipages résidents.

Missions vers Saliout 7[modifier | modifier le code]

Mission Équipage Date
de lancement
Mission aller Date
de retour
Mission retour Durée
(jours)
Saliout 7 -
EO-1
Anatoli Berezovoy,
Valentin Lebedev
13 mai 1982
09 h 58 05 UTC
Soyouz T-5 10 décembre 1982
19 h 02 36" UTC
Soyouz T-7 211,38
Saliout 7 -
EP-1
Vladimir Dzhanibekov,
Aleksandr Ivanchenkov,
Jean-Loup Chrétien Drapeau de la France France
24 juin 1982
16 h 29 48" UTC
Soyouz T-6 2 juillet 1982
14 h 20 40" UTC
Soyouz T-6 7,91
Saliout 7 -
EP-2
Leonid Popov,
Aleksandr Serebrov,
Svetlana Savitskaya
19 août 1982
17 h 11 52" UTC
Soyouz T-7 27 août 1982
15 h 04 16" UTC
Soyouz T-5 7,91
Saliout 7 -
EO-2
Vladimir Liakhov,
Aleksandr Pavlovich Aleksandrov
27 juin 1983
09 h 12 00" UTC
Soyouz T-9 23 novembre 1983
19 h 58 00" UTC
Soyouz T-9 149,45
Saliout 7 -
EO-3
Leonid Kizim,
Vladimir Solovyov,
Oleg Atkov
8 février 1984
12 h 07 26" UTC
Soyouz T-10 21 octobre 1984
10 h 57 00" UTC
Soyouz T-11 236,95
Saliout 7 -
EP-3
Yuri Malyshev,
Gennady Strekalov,
Rakesh Sharma Drapeau de l'Inde Inde
3 avril 1984
13 h 08 00" UTC
Soyouz T-11 11 avril 1984
10 h 48 48" UTC
Soyouz T-10 7,90
Saliout 7 -
EP-4
Vladimir Dzhanibekov,
Svetlana Savitskaya,
Igor Volk
17 juillet 1984
17 h 40 54" UTC
Soyouz T-12 29 juillet 1984
12 h 55 30" UTC
Soyouz T-12 11,80
Saliout 7 -
EO-4-1a
Viktor Savinykh 6 juin 1985
06 h 39 52" UTC
Soyouz T-13 21 novembre 1985
10 h 31 00" UTC
Soyouz T-14 168,16
Saliout 7 -
EO-4-1b
Vladimir Dzhanibekov 6 juin 1985
06 h 39 52" UTC
Soyouz T-13 26 septembre 1985
09 h 51 58" UTC
Soyouz T-13 112,13
Saliout 7 -
EP-5
Georgi Grechko 17 septembre 1985
12 h 38 52" UTC
Soyouz T-14 26 septembre 1985
09 h 51 58" UTC
Soyouz T-13 8,88
Saliout 7 -
EO-4-2
Vladimir Vasyutin,
Alexander A. Volkov
17 septembre 1985
12 h 38 52" UTC
Soyouz T-14 21 novembre 1985
10 h 31 00" UTC
Soyouz T-14 64,91
Saliout 7 -
EO-5
Leonid Kizim,
Vladimir Solovyov
13 mars 1986
12 h 33 09" UTC
Soyouz T-15 16 juillet 1986
12 h 34 05" UTC
Soyouz T-15 125,00
50 sur S7

Sorties extra-véhiculaires depuis Saliout 7[modifier | modifier le code]

Mission Marcheurs Début (UTC) Fin (UTC) Durée Commentaires
Saliout 7 - PE-1 - EVA 1 Lebedev, Berezevoi 30 juillet 1982
02 h 39
30 juillet 1982
05 h 12
2 heures 33 minutes Récupération d'expériences
Saliout 7 - PE-2 - EVA 1 Liakhov, Alexandrov 1er novembre 1983
04 h 47
1er novembre 1983
07 h 36
2 heures 50 minutes Ajout d'un panneau solaire
Saliout 7 - PE-2 - EVA 2 Liakhov, Alexandrov 3 novembre 1983
03 h 47
3 novembre 1983
06 h 62
2 heures 55 minutes Ajout d'un panneau solaire
Saliout 7 - PE-3 - EVA 1 Kizim, Solovyov 23 avril 1984
04 h 31
23 avril 1984
08 h 46
4 heures 20 minutes Réparation de l'ODU
Saliout 7 - PE-3 - EVA 2 Kizim, Solovyov 26 avril 1984
02 h 40
26 avril 1984
07 h 40
4 heures 56 minutes Réparation de l'ODU
Saliout 7 - PE-3 - EVA 3 Kizim, Solovyov 29 avril 1984
01 h 35
29 avril 1984
04 h 20
2 heures 45 minutes Réparation de l'ODU
Saliout 7 - PE-3 - EVA 4 Kizim, Solovyov 3 mai 1984
23 h 15
4 mai 1984
02 h 00
2 heures 45 minutes Réparation de l'ODU
Saliout 7 - PE-3 - EVA 4 Kizim, Solovyov 18 mai 1984
17 h 52
18 mai 1984
20 h 57
3 heures 05 minutes Ajout d'un panneau solaire
Saliout 7 - VE-4 - EVA 5 Savitskaya, Dzhanibekov 25 juillet 1984
14 h 55
25 juillet 1984
18 h 29
3 heures 35 minutes Première SEV pour une femme
Saliout 7 - PE-3 - EVA 6 Kizim, Solovyov 8 août 1984
08 h 46
8 août 1984
13 h 46
5 heures 00 minute Réparation complète de l'ODU
Saliout 7 - PE-4 - EVA 1 Dzhanibekov, Savinykh 2 août 1985
07 h 15
2 août 1985
12 h 15
5 heures 00 minute Accroissement des panneaux solaires
Saliout 7 - PE-6 - EVA 1 Kizim, Solovyov 28 mai 1986
05 h 43
28 mai 1986
09 h 33
3 heures 50 minutes Test du renforcement, récupération d'échantillons
Saliout 7 - PE-6 - EVA 2 Kizim, Solovyov 31 mai 1986
04 h 57
31 mai 1986
09 h 57
5 heures 00 minute Test du renforcement

Données techniques[modifier | modifier le code]

  • Longueur : environ 16 m
  • Diamètre maximal : 4,15 m
  • Volume habitable : 90 m3
  • Poids au lancement : 19 824 kg
  • Lanceur : fusée Proton (trois étages)
  • Inclinaison orbitale : 51,6°
  • Espace entre les panneaux solaires : 17 m
  • Surface de panneaux solaires : 51 m2
  • Nombre de panneaux solaires : 3
  • Puissance électrique : 4,5 kW
  • Vaisseaux de ravitaillement : Soyouz-T, Progress, TKS
  • Nombre de points d'amarrage : 2
  • Nombre total de missions habitées : 12
  • Nombre total de missions non-habitées : 15
  • Nombre total de missions longue durée : 6
  • Nombre de moteurs principaux : 2
  • Puissance des moteurs principaux (chacun) : 2,9 kN

Vaisseaux et équipages[modifier | modifier le code]

(Équipages et vaisseaux lancés, et dates d'atterrissage listées)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c "Où va tomber le satellite à la dérive de la NASA ?" Le Monde.fr (avec AFP), 23 septembre 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]