Vœllerdingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vœllerdingen
La mairie et l'église.
La mairie et l'église.
Blason de Vœllerdingen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Canton Ingwiller
Intercommunalité C.C. de l'Alsace Bossue
Maire
Mandat
Francis Bach
2014-2020
Code postal 67430
Code commune 67508
Démographie
Gentilé Vœllerdingeois(es)
Population
municipale
392 hab. (2014)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 45″ nord, 7° 08′ 30″ est
Altitude Min. 215 m – Max. 324 m
Superficie 13,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Vœllerdingen

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Vœllerdingen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vœllerdingen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vœllerdingen

Vœllerdingen est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Depuis 1793, cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vœllerdingen est située dans la vallée de l'Eichel en Alsace bossue. La superficie de la commune est de 1 305 hectares ; son altitude varie entre 215 et 324 mètres[1].

Le village est implanté à l'ouest du Bas-Rhin, à 79 km (par la route) de Strasbourg, dans le canton de Sarre-Union. Il est situé à 5 km à l'est de Sarre-Union (les communes sont limitrophes) et à 41 km au nord-ouest de Saverne, son chef-lieu d'arrondissement.

Linguistiquement, Vœllerdingen se situe dans la zone du francique rhénan.

La commune est classée en zone de sismicité 2, correspondant à une sismicité faible[2].

Écart et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Lutterbacherhof, dont la ferme est classée aux patrimoines de France[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vœllerdingen
Oermingen Dehlingen
Keskastel Vœllerdingen Lorentzen
Sarre-Union Domfessel

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route D 919. L'échangeur no 43 de l'A4 est à 7 km du village.

Transports[modifier | modifier le code]

Les gares ferroviaires du réseau TER Alsace les plus proches se trouvent à Diemeringen (5 km), à Oermingen (5 km) et à Sarre-Union (5 km).
La desserte ferroviaire de la gare de Vœllerdingen est fermée depuis le 11 décembre 2011.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vœllerdingen tire son nom d'un patronyme germanique Wildrad ou Wildrada suivi du suffixe -ingen. Ses habitants sont appelés les Vœllerdingeois(es)[4].

En allemand : Völlerdingen ; en francique rhénan : Vellerdínge[5].
Les toponymies anciennes sont : Filterdingas au Xe siècle, Vilderadingas au XIe siècle, Willderdinguen en 1361, Fellerdingen en 1793, Voellerdingen en 1801[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Vœllerdingen a été mentionné pour la première fois en 1128.
  • Appartenait au comté de Sarrewerden, puis au Nassau-Weilburg (1745-1793).
  • Il y avait autrefois, au nord du ban de la commune, un village nommé Heimeldingen, détruit et disparu entre 1345 et 1513.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Vœllerdingen adhère à la communauté de communes de l'Alsace Bossue.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
...   ...    
mars 2001 mars 2008 Daniel Eva    
mars 2008 en cours
(au 10 avril 2014)
Francis Bach[7]    

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Vœllerdingen relève du tribunal d'instance de Saverne, du tribunal de grande instance de Saverne, de la cour d'appel de Colmar, du tribunal pour enfants de Saverne, du conseil de prud'hommes de Saverne, de la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Saverne, du tribunal administratif de Strasbourg et de la cour administrative d'appel de Nancy[8].

La commune se trouve dans la circonscription de gendarmerie de la brigade de proximité de Sarre-Union.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 392 habitants, en diminution de -9,89 % par rapport à 2009 (Bas-Rhin : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
404 295 394 576 611 614 592 616 583
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
514 565 600 633 601 575 528 530 596
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
580 588 555 555 529 516 510 485 485
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
465 487 456 440 428 419 429 408 392
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé[modifier | modifier le code]

Le centre d'incendie et secours le plus proche de Vœllerdingen se trouve à Sarre-Union.

L'hôpital le plus proche est le centre hospitalier Robert-Pax à Sarreguemines (21 km)[12].

Cultes[modifier | modifier le code]

Dans le département du Bas-Rhin, les dispositions juridiques de la loi du concordat de 1801 demeurent en application.

Culte catholique

Vœllerdingen fait partie de la communauté de paroisses Sarre et Eichel, dans le doyenné de Sarre-Union - Drulingen (Archidiocèse de Strasbourg).

Culte protestant

Vœllerdingen fait partie de la paroisse de Domfessel de l'EPCAAL, elle-même membre de l'UEPAL, dans le consistoire de Diemeringen (Inspection de la Petite-Pierre).

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 33 433 €, ce qui plaçait Vœllerdingen au 15 071e rang parmi les 31 886 communes de plus de 49 ménages en métropole[13].

En 2009, 55,8 % des foyers fiscaux n'étaient pas imposables[Insee 1].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2009, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 280 personnes, parmi lesquelles on comptait 72,5 % d'actifs dont 66,3 % ayant un emploi et 6,2 % de chômeurs[Insee 2].

On comptait 49 emplois dans la zone d'emploi, contre 45 en 1999. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 186, l'indicateur de concentration d'emploi est de 26,4 %, ce qui signifie que la zone d'emploi offre un peu moins d'un emploi pour trois habitants actifs[Insee 3].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2010, Vœllerdingen comptait 22 établissements : 7 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 3 dans l'industrie, 3 dans la construction, 6 dans le commerce-transports-services divers et 3 étaient relatifs au secteur administratif[Insee 4].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Banc-reposoir sur la route D 237, à la limite du ban communal de Sarre-Union[Note 2].
  • Église protestante : de l'église primitive du XIVe siècle ou du XVe siècle, il ne reste que l'ancienne tour porche ; en 1841, la nef a été reconstruite entre la tour et le chœur d'origine ; bombardée le 4 décembre 1944, la nef est reconstruite en 1956 et la tour rehaussée[14].
  • Gare de Vœllerdingen.
  • Monument Pilâtre-de-Rozier[Note 3], sur la colline du Bœtzel, érigé à la mémoire de l'équipage du dirigeable militaire Pilâtre-de-Rozier écrasé le [15].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Vœllerdingen

Les armes de Vœllerdingen se blasonnent ainsi :
« Coupé : au premier d'argent au chevron ployé de gueules chargé de trois coquilles d'or, au second de sinople plain. »[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  2. 48° 57′ 56″ N, 7° 06′ 09″ E.
  3. 48° 58′ 56″ N, 7° 08′ 30″ E

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. REV T1 - Impôts sur le revenu des foyers fiscaux.
  2. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  3. EMP T5 - Emploi et activité.
  4. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  2. « Plan de prévention du risque sismique »
  3. « ferme Lutterbacherhof à Vœllerdingen (Bas rhin) », sur patrimoine-de-france.com (consulté le 25 février 2016)
  4. « Bas-Rhin > Vœllerdingen (67430) », sur le site habitants.fr de David Malescourt (consulté le 12 septembre 2014).
  5. Geoplatt
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. [PDF] « Liste des maires au 10 avril 2014 », sur le site de la préfecture du Bas-Rhin (consulté le 12 septembre 2014).]
  8. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et des libertés (consulté le 12 septembre 2014).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Trouver un établissement », sur l'hôpital, un site de la Fédération hospitalière de France (consulté le 12 septembre 2014).
  13. « Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2011 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 septembre 2014).
  14. Notice no IA67006027, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Ballon Pilâtre-de-Rozier », sur le site Aérostèles (consulté le 12 septembre 2014).
  16. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :