Diedendorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dietendorf (homonymie).

Diedendorf
Diedendorf
Château de Diedendorf.
Blason de Diedendorf
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Canton Ingwiller
Intercommunalité Communauté de communes de l'Alsace Bossue
Maire
Mandat
Jacky Eberhardt
2014-2020
Code postal 67260
Code commune 67091
Démographie
Gentilé Diedendorfois, Diedendorfoises
Population
municipale
322 hab. (2016 en diminution de 2,72 % par rapport à 2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 49″ nord, 7° 02′ 45″ est
Altitude Min. 220 m
Max. 286 m
Superficie 10,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Diedendorf

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Diedendorf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Diedendorf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Diedendorf

Diedendorf est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Depuis 1793, cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la région naturelle de l'Alsace Bossue.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1793, la commune appartenait au comté de Sarrewerden[1], devenant par la suite alsacienne.

La première mention du village date de 699. Il apparaît sous les termes in Villa Didinescheaime. Décimé par la peste, la famine et les guerres, le village est abandonné et tombe en ruine au XIVe siècle. En 1559, il est repeuplé par des huguenots.

En 1570, le village est donné en fief au bailli Jean Streiff qui entreprend de construire un petit château, aujourd'hui classé monument historique. Il construit également une église en 1588, que la guerre de Trente Ans endommagera. Elle sera rebâtie en 1700. Elle contient trois pierres tombales, une d'un parent de la famille Streiff, une autre d'un des fils du pasteur Perroudet et celle du pasteur Samuel Perroudet. La présence de ce personnage, venu de Suisse, provoqua la migration d'un grand nombre de familles suisses dans la région.

Les bornes de la Grenztranchée (tranchée frontalière longue d’environ trois kilomètres) s’étendant entre Harskirchen et Sarrebourg matérialisent aujourd’hui la limite banale Diedendorf-Niederstinzel. Cette ligne de démarcation fut même frontière d’état entre la France et l’Allemagne de 1766 à 1793.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Diedendorf

Les armes de Diedendorf se blasonnent ainsi :
« D'or à la corneille de sable, becquée et membrée de gueules, la crâne couvert d'une calotte du même. »[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Dììdedorf en francique rhénan.
  • Villa Didinescheaime (699), Dedendorf (?), Dietendorf (1793), Diedendorf (1801).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Jules Quirin    
mars 2008 2014 Jean-Claude Bardy[3]    
2014 En cours Jacky Eberhardt    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 322 habitants[Note 1], en diminution de 2,72 % par rapport à 2011 (Bas-Rhin : +2,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
315332398450488493488471447
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
414429465470464460395415410
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
418433428402403441439427383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
405411403344329347333331329
2013 2016 - - - - - - -
324322-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :