Club Universitario de Deportes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Universitario de Deportes)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Universitario de Deportes
Logo du Universitario de Deportes
Généralités
Nom complet Club Universitario de Deportes
Surnoms La U
Los Merengues
Noms précédents Federación Universitaria de Deportes (1924-1933)
Fondation (95 ans)
Couleurs crème
Stade Stade Monumental
(80 093 places)
Siège Av. Javier Prado Este,
Cdra. 77 Ate, Lima
Championnat actuel Liga 1
Entraîneur Drapeau : Argentine Ángel Comizzo
Joueur le plus capé Drapeau du Pérou José Luis Carranza (524)
Meilleur buteur Drapeau du Pérou Teodoro Fernández (156)
Site web clubuniversitario.pe
Palmarès principal
National[1] Championnat du Pérou (26)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Pérou de football 2020
0

Dernière mise à jour : 20 juin 2020.

L'Universitario de Deportes est un club péruvien de football basé à Lima.

Fondé le , sous le nom de Federación Universitaria de Fútbol, l'Universitario a disputé tous les championnats de première division du Pérou depuis 1928. Avec 26 titres de champion, c'est le club le plus titré du pays. En 2012, l'IFFHS lui a concédé la distinction honorifique de plus grand club péruvien du XXe siècle[2].

Il joue face à son traditionnel rival Alianza Lima, le Superclásico du football péruvien. Au niveau international, son meilleur résultat reste une place de finaliste de la Copa Libertadores, acquise en 1972, face au club argentin d'Independiente.

Le club évolue au Stade Monumental – l'enceinte la plus grande du Pérou – depuis 2000. Il existe aussi d'autres sections sportives du club comme le volley-ball ou le basket-ball.

Histoire[modifier | modifier le code]

Source consultée : www.universitario.pe

Fondé le sous le nom de Federación Universitaria de Deportes par des étudiants de l'Université de San Marcos, le club est convié à participer au premier championnat du Pérou organisé par la Fédération péruvienne de football en 1928 où il obtient la 2e place. Cependant, il est sacré dès l'année suivante.

Le club adopte son nom définitif de Universitario de Deportes en 1933 et remporte son deuxième titre de champion en 1934 en prenant sa revanche sur son rival de toujours, l'Alianza Lima, qui l'avait battu en finale six ans auparavant. Jorge Alcalde et Teodoro Fernández en sont les meilleurs buteurs (10 buts chacun), mais ce dernier marquera de son empreinte l'Universitario en étant sacré meilleur buteur du championnat à sept reprises. Il est d'ailleurs le meilleur buteur historique du club avec 156 réalisations.

Avec un troisième titre en poche acquis en 1939, les années 1940 seront fastes puisque le club s'octroie les championnats de 1941, 1945, 1946 et 1949. Neuf ans après l'avènement du professionalisme au Pérou, l'Universitario renoue avec la victoire et ouvre un deuxième cycle brillant avec l'obtention de six titres en dix ans entre 1959 et 1969 (voir palmarès).

Les années 1970 sont moins riches sur le plan national (seulement deux titres glanés en 1971 et 1974) mais les Merengues font parler d'eux en atteignant la finale de la Copa Libertadores en 1972 où ils s'inclinent devant les Argentins d'Independiente (0-0 à Lima et 1-2 à Buenos Aires)[3].

L'Universitario prend le large sur son vieux rival de l'Alianza Lima en remportant six championnats sur la période 1980-1995 (aucun titre pour les seconds). Mais c'est la fin des années 1990 qui reste dans les mémoires puisque le club réussit un triplé en s'adjugeant les championnats de 1998, 1999 et 2000.

Les deux décennies suivantes (2000 et 2010) sont plus discrètes au niveau du palmarès national - seulement deux championnats remportés en 2009 et 2013 - laissant l'Alianza Lima et surtout le Sporting Cristal empiler la plupart des titres au cours de cette période (cinq titres pour les premiers et six pour les seconds). Néanmoins, sur le plan international, la "U" devient le premier club à remporter la Copa Libertadores des moins de 20 ans en 2011[4].

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Source consultée : www.rsssf.com

Compétitions nationales Compétitions internationales
  • Tournoi d'ouverture (6) :
    • Champion : 1998, 1999, 2000, 2002, 2008 et 2016.
    • Vice-champion : 2005.
  • Tournoi de clôture (1) :
    • Champion : 2000.
    • Vice-champion : 1997, 1999, 2006 et 2007.
  • Championnat Métropolitain (6) :
    • Vainqueur : 1984, 1987, 1988, 1989, 1990 et 1991.

Bilan et records[modifier | modifier le code]

Au niveau national[modifier | modifier le code]

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Note: en italique, tournois disparus.

Couleurs[modifier | modifier le code]

Le maillot d'Universitario est crème avec la lettre "U" en rouge sur la poitrine. Au départ, le maillot était de couleur blanche mais la couleur crème s'imposa à la suite d'une erreur s'étant produite au tout début de l'histoire du club. En effet, avant de jouer un match, les maillots étaient encore à la blanchisserie. Devant l'insistance des dirigeants, les blanchisseurs oublièrent d'enlever les insignes au moment de laver les maillots qui devinrent couleur crème au grand désarroi des premiers. Étant donné qu'il ne restait plus de temps pour avoir d'autres maillots, l'équipe joua le match et le gagna ainsi que les autres rencontres qui suivirent. Superstitieux, les joueurs et les dirigeants décidèrent alors de ne plus changer la couleur[6].

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stade Monumental[modifier | modifier le code]

L'Estadio Monumental, situé dans le quartier populaire d'Ate, est le stade principal du club. Il a été inauguré le avec la victoire de l'Universitario sur le Sporting Cristal 2-0, match comptant pour le championnat[7]. Aujourd'hui, cette enceinte est la plus grande du Pérou (80 093 spectateurs) et accueille à l'occasion certains matchs de la sélection du Pérou.

Autres[modifier | modifier le code]

En outre, le club possède 3 autres centres sportifs: le Stade Lolo Fernández qui fut le premier stade du club (15 000 spectateurs), le complexe sportif Campo Mar - U qui abrite le Village Sportif (VIDU) et l'École de Football Lolo Fernández (pour l'entraînement des jeunes).

Le Stade Lolo Fernández, situé dans le quartier de Breña, est l'enceinte historique du club. Inauguré le , avec la victoire de l'Universitario sur l'Universidad de Chile (4-2) – avec trois buts de Lolo Fernandez, idole du club, qui donna justement son nom au stade en question[8] – il est désormais utilisé par l'équipe de volley-ball du club.

Personnalités historiques du club[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Teodoro "Lolo" Fernández[modifier | modifier le code]

Le joueur le plus emblématique du club depuis sa création est sans conteste Teodoro Fernández, surnommé "Lolo" Fernández, qui joua durant toute sa carrière pour le club (des années 1930 jusqu'en 1953). Attaquant doté d'une forte personnalité et très efficace devant le but, il est toujours resté fidèle au club malgré d'innombrables offres émanant d'autres clubs (la légende rapporte qu'il aurait reçu un chèque en blanc du club chilien de Colo-Colo qu'il refusa, pour ne pas quitter la "U")[9].

Autres joueurs importants[modifier | modifier le code]

Source consultée : www.movistardeportes.pe

Effectif professionnel actuel (2020)[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau du Pérou G José Carvallo
12 Drapeau du Pérou G Aamet Calderón
2 Drapeau du Pérou D Luis Valverde
4 Drapeau de l'Uruguay D Federico Alonso
8 Drapeau du Pérou D Nelinho Quina
14 Drapeau du Pérou D Brayan Velarde
15 Drapeau du Pérou D José Zeballos
16 Drapeau du Pérou D Iván Santillán
29 Drapeau du Pérou D Aldo Corzo Capitaine
32 Drapeau du Pérou D Diego Chávez
5 Drapeau du Pérou M Rafael Guarderas
6 Drapeau du Pérou M Armando Alfageme
No. Nat. Position Nom du joueur
15 Drapeau du Pérou M Gerson Barreto
17 Drapeau du Pérou M Mathías Carpio
20 Drapeau de la Colombie M Donald Millán
23 Drapeau du Pérou M Jesús Barco
27 Drapeau du Pérou M Nelson Cabanillas
28 Drapeau du Pérou M Paulo de la Cruz
10 Drapeau du Pérou A Alejandro Hohberg
16 Drapeau de l'Uruguay A Luis Urruti
18 Drapeau du Pérou A Alexander Succar
19 Drapeau du Panama A Alberto Quintero
25 Drapeau de l'Uruguay A Jonathan Dos Santos

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Source consultée : www.daleucampeon.com

Pays Nom Période
Flag of Peru (1825-1950).svg Mario de las Casas 1928
Flag of Peru (1825-1950).svg Andrés Rotta 1929
Flag of Peru (1825-1950).svg Eduardo Astengo / Alberto Denegri / Plácido Galindo 1932
Flag of Peru (1825-1950).svg Mario de las Casas 1934
Flag of Peru (1825-1950).svg Alberto Denegri 1936
Flag of England.svg Jack Greenwell 1939
Flag of Peru (1825-1950).svg Arturo Fernández 1941-1950
Drapeau du Pérou José Cuesta 1952-1953
Drapeau du Pérou Arturo Fernández 1955-1956
Drapeau du Pérou Augusto Gasco 1958
Drapeau du Pérou Segundo Castillo 1959-1961
Drapeau du Pérou Ismael Soria 1962
Drapeau du Pérou Miguel Ortega 1963
Drapeau du Pérou Marcos Calderón 1964-1968
Drapeau de l'Uruguay Roberto Scarone 1969-1973
Drapeau de l'Uruguay Juan E. Hohberg 1974-1975
Drapeau du Pérou Ángel Uribe 1975
Drapeau de l'Argentine Sabino Bártoli 1976
Drapeau du Pérou José Fernández 1977
Drapeau de l'Uruguay Roberto Scarone 1978-1983
Drapeau du Pérou Juan J. Tan 1983
Drapeau de l'Argentine José Ramos 1983-1984
Drapeau du Pérou Marcos Calderón 1985-1986
Drapeau du Pérou Percy Rojas 1986
Drapeau : Brésil José de Souza 1986
Drapeau du Pérou Percy Rojas 1986-1987
Drapeau du Pérou Juan Carlos Oblitas 1987-1989
Drapeau du Pérou Fernando Cuéllar 1990
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Iván Brzić 1991-1993
Drapeau : ArgentineDrapeau : Pérou Ramón Quiroga 1993
Pays Nom Période
Drapeau de l'Uruguay Sergio Markarián 1993-1994
Drapeau du Pérou Freddy Ternero 1994
Drapeau de l'Uruguay Manuel Keosseian 1994
Drapeau du Pérou Fernando Cuéllar 1994
Drapeau de l'Uruguay Sergio Markarián 1995-1996
Drapeau du Pérou Víctor Benavides 1996
Drapeau de l'Argentine Eduardo Luján 1996
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Iván Brzić 1997
Drapeau du Pérou Víctor Benavides 1997
Drapeau de l'Argentine Oswaldo Piazza 1998
Drapeau du Pérou Miguel Company 1999
Drapeau du Pérou Roberto Chale 1999-2001
Drapeau du Pérou Teddy Cardama 2001
Drapeau du Pérou Javier Chirinos 2001
Drapeau de l'Argentine Ángel Cappa 2002
Drapeau du Pérou Ricardo Valderrama 2002
Drapeau de l'Argentine Oswaldo Piazza 2002
Drapeau du Pérou Javier Chirinos 2002
Drapeau de l'Uruguay Ricardo Ortiz 2003
Drapeau du Pérou Javier Chirinos 2003
Drapeau : ArgentineDrapeau : Pérou Ramón Quiroga 2003
Drapeau du Pérou Roberto Martínez 2003
Drapeau du Pérou Juan J. Oré 2003
Drapeau de l'Argentine Oscar Malbernat 2004
Drapeau de l'Argentine Marcelo Trobbiani 2004
Drapeau du Pérou Luis Reyna 2004
Drapeau du Pérou Ramón Mifflin 2004
Drapeau de l'Argentine José Basualdo 2005
Drapeau de l'Argentine Carlos Compagucci 2005
Drapeau de l'Argentine Juan A. Sánchez 2006
Pays Nom Période
Drapeau : Paraguay Jorge A. Nunes 2006-2007
Drapeau de la Colombie Édgar Ospina 2007
Drapeau : Paraguay Julio Gómez 2007
Drapeau de l'Argentine Ricardo Gareca 2007-2008
Drapeau du Pérou Juan Reynoso 2009-2010
Drapeau de l'Argentine Salvador Capitano 2010
Drapeau du Pérou Javier Chirinos 2010
Drapeau du Pérou José del Solar 2010-2012
Drapeau du Pérou Nolberto Solano 2012
Drapeau du Pérou Javier Chirinos 2012
Drapeau de l'Argentine Ángel Comizzo 2013-2014
Drapeau du Pérou Carlos Silvestri 2014
Drapeau du Pérou José del Solar 2014
Drapeau : ArgentineDrapeau : Pérou Óscar Ibáñez 2014-2015
Drapeau du Pérou Carlos Silvestri 2015
Drapeau de la Colombie Luis F. Suárez 2015
Drapeau du Pérou Juan Pajuelo (intérim) 2015
Drapeau du Pérou Roberto Chale 2015
Drapeau du Pérou José L. Carranza (intérim) 2016
Drapeau du Pérou Roberto Chale 2016
Drapeau du Pérou José L. Carranza (intérim) 2016
Drapeau de l'Argentine Pedro Troglio 2017-2018
Drapeau du Pérou Javier Chirinos (intérim) 2018
Drapeau du Chili Nicolás Córdova 2018-2019
Drapeau du Pérou Juan Pajuelo (intérim) 2019
Drapeau de l'Argentine Ángel Comizzo 2019
Drapeau de l'Uruguay Gregorio Pérez 2019-2020
Drapeau de l'Argentine Ángel Comizzo 2020-

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Surnoms et supporters[modifier | modifier le code]

L'Universitario de Deportes porte divers surnoms, on peut citer La U, Los Cremas ou Los Merengues (en référence à la couleur du maillot), El Cuadro Estudiantil (en référence à sa fondation par des étudiants de l'Université de San Marcos), Los de Odriozola (en référence à l'emplacement du stade historique du club, rue Odriozola, dans le quartier de Breña, à Lima) ou encore la Garra Crema, appellation qui fait allusion à la grinta de l'équipe, composante fondamentale de l'identité du club[10].

Dans les années 1960 est créée la première association de supporters, la Asociación Barra Dale U, plus connue sous le nom de Barra Oriente. Le naît la Trinchera Norte « la Tranchée Nord » véritable barra brava du club[11].

Popularité[modifier | modifier le code]

L'Universitario de Deportes et l'Alianza Lima sont les clubs qui comptent le plus grand nombre de supporters dans le pays (19 % et 26 % respectivement, d'après un sondage de Datum Internacional de décembre 2018)[12]. Un peu plus loin derrière se situe le Sporting Cristal avec 9 % de préférence parmi les sondés[12].

Parmi ses supporters célèbres on peut citer l'écrivain Mario Vargas Llosa, qui est membre honoraire du club depuis 2011[13].

Rivalités[modifier | modifier le code]

Avec l'Alianza Lima[modifier | modifier le code]

L'Universitario de Deportes entretient une féroce rivalité avec l'Alianza Lima – les deux clubs se partageant la sympathie des Péruviens – à l'instar de l'antagonisme, toutes proportions gardées, entre Boca Juniors et River Plate en Argentine.

Née en 1928 et connue sous le nom de Superclásico, cette rivalité les a opposés à 364 reprises avec un léger avantage pour l'Alianza Lima qui s'est imposé 138 fois contre 122 victoires de l'Universitario (et 104 matchs nuls).

Autres[modifier | modifier le code]

Les Merengues connaissent d'autres antagonismes de moindre intensité avec notamment le Sporting Cristal et le Deportivo Municipal. Curieusement ces deux rivalités portent le même nom de Clásico moderno.

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Le Club Universitario dispute trois sports au niveau professionnel: le football, le volley-ball et le basket-ball.

  • Le football :
    • 2e division : en plus de l'équipe première, le club a participé sous le nom d'América Cochahuayco en 2e division. Il a fini sixième de ce championnat en 2007. Néanmoins l'América Cochahuayco, qui a changé de nom afin de devenir l'U América FC, est relégué en Copa Perú (D3) en 2011. Il demeure inactif depuis 2017.
    • Équipe réserve : l'Universitario compte une équipe réserve qui dispute en parallèle du championnat du Pérou le Torneo de Promoción y Reserva – championnat des équipes réserve du pays – qu'il a remporté à deux reprises (2014-I et 2015-I).
    • Les catégories inférieures : pour les équipes de jeunes entre 5 et 18 ans[14].
    • Le football féminin : la section féminine du club a remporté quatre championnats du Pérou (2015, 2016, 2016-2017, 2019). Aujourd'hui, il existe une académie de football pour les filles entre 10 et 17 ans.
    • Le futsal : le club a représenté le Pérou dans divers championnats sud-américains.
  • Le volley-ball : l'équipe féminine joue le championnat national. Il existe une école de volley.
  • Le basket-ball : le club a participé à divers championnats par le passé. Il existe une école de basket.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (es) « Universitario de Deportes, elegido el mejor equipo peruano del siglo XX », sur www.larepublica.pe, (consulté le 9 décembre 2017).
  3. (es) Kenny Romero, « Independiente - Universitario 1972: Crema a la diabla », sur www.dechalaca.com, (consulté le 29 septembre 2019).
  4. (es) « Conmebol reconoce a Universitario como campeón de la Copa Libertadores Sub-20 », sur www.libero.pe, (consulté le 29 septembre 2019).
  5. (es) « Universitario de Deportes: Feliz 95 años de pasión, historia y gloria », sur www.agendapais.com (consulté le 19 septembre 2019).
  6. (es) Luciano Rico Molina, « Universitario de Deportes: la garra crema cumplió 77 años », sur www.peru.com, (consulté le 15 septembre 2019).
  7. (es) « Universitario de Deportes por fin es dueño del estadio Monumental tras 18 años », sur www.peru21.pe, (consulté le 21 septembre 2019).
  8. (es) Jaime Valverde, « Estadio 'Lolo Fernández' : A 64 años de su inauguración », sur www.elbocon.pe, (consulté le 21 septembre 2019).
  9. (es) « Lolo Fernández: La verdad detrás del “cheque en blanco” que rechazó de Colo Colo », sur www.larepublica.pe, (consulté le 20 septembre 2019).
  10. (es) « ¡En Perú, la garra la pone la U! », sur es.fifa.com, (consulté le 19 septembre 2019).
  11. (es) « Universitario le rinde homenaje a la Trinchera Norte por sus 25 años con una camiseta especial », sur www.americatv.com.pe, (consulté le 19 septembre 2019).
  12. a et b (es) « Alianza Lima supera en hinchas a Universitario », sur www.futbolperuano.com, (consulté le 20 septembre 2019).
  13. (es) « Universitario nombró socio honorario a Mario Vargas Llosa », sur www.rpp.pe, (consulté le 20 septembre 2019).
  14. (es) « Escuelas de fútbol - Temporada Invierno 2019 », sur www.universitario.pe (consulté le 16 septembre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]