Sergio Markarián

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Markarian.
Sergio Markarián
image illustrative de l’article Sergio Markarián
Biographie
Nom Sergio Apraham Markarián Abrahamian
Nationalité Drapeau : Uruguay Uruguayen
Naissance (73 ans)
Lieu Montevideo (Uruguay)
Parcours senior1
Saisons Clubs M (B.)
Flag of Argentina.svg CA Lanús
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1976-1979 Drapeau : Uruguay Bella Vista
1980 Drapeau : Uruguay Danubio FC
1981 Drapeau : Uruguay River Plate
1982 Drapeau : Uruguay Danubio FC
1983 Drapeau : Paraguay Olimpia Asunción
1984 Drapeau : Paraguay Club Libertad
1985-1986 Drapeau : Paraguay Olimpia Asunción
1987 Drapeau : Uruguay Nacional
1987-1989 Drapeau : Paraguay Sol de América
1990-1991 Drapeau : Paraguay Cerro Porteño
1992 Drapeau : Paraguay Paraguay U-23
1993 Drapeau : Uruguay River Plate
1993-1995 Drapeau : Pérou Universitario de Deportes
1996-1997 Drapeau : Pérou Sporting Cristal
1998-1999 Drapeau : Grèce Ionikos FC
1999-2001 Drapeau : Paraguay Paraguay 13v,11n,9d
2002-2004 Drapeau : Grèce Panathinaïkos FC
2004-2005 Drapeau : Grèce Iraklis FC
2005-2007 Drapeau : Paraguay Club Libertad
2007-2008 Drapeau : Mexique CD Cruz Azul
2009 Drapeau : Chili Universidad de Chile
2010 Drapeau : Uruguay Danubio FC
2010-2013 Drapeau : Pérou Pérou 17v,14n,14d
2015 Drapeau : Grèce Grèce 0v, 2n, 1d
1 Matchs de championnat uniquement.
Dernière mise à jour : 8 août 2015

Sergio Markarián, de son nom complet Sergio Apraham Markarián Abrahamian, né le à Montevideo, est un entraîneur de football uruguayen d'ascendance arménienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé « El Mago » (le magicien) en raison de ses habiletés de tacticien, Markarián glane huit championnats nationaux en tant qu'entraîneur de club. En 1997, il conduit le Sporting Cristal en finale de la Copa Libertadores (battu par Cruzeiro)[1]. Il atteint également les quarts de finale de la Ligue des champions de l'UEFA avec le Panathinaïkos, lors de la saison 2001-02 (éliminé par le FC Barcelone).

Il est le sélectionneur de l'équipe olympique du Paraguay, en 1992, qu'il mène en quarts de finale du tournoi olympique de Barcelone. Sept ans plus tard, il est nommé à la tête de l'équipe du Paraguay senior. Malgré une qualification en Coupe du monde 2002, Markarián est limogé après une lourde défaite concédée à domicile, le , contre la Colombie (0-4)[2].

En 2010, Markarián se voit confier les rênes de la sélection péruvienne de football qu'il réussit à hisser à la 3e place de la Copa América 2011. Cependant il ne peut éviter l'élimination du Pérou lors des qualifications pour la Coupe du monde 2014 et présente sa démission dès la fin des qualifications[3].

Le , Markarián devient le nouveau sélectionneur de la Grèce succédant à Claudio Ranieri[4]. Après une défaite face aux Îles Féroé, sa situation se complique et il finit par remettre sa démission le à George Gkirtzikis, le président de la Fédération grecque, qui la refuse dans un premier temps avant d'accepter sa demande le [5].

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Roberto Ciabatti y Kenny Romero, « Libertadores 1997: Cristal y platería continental », sur De Chalaca, (consulté le 31 décembre 2014)
  2. (es) « Paraguay despide a Markarian tras la goleada sufrida ante Colombia », sur El País, (consulté le 31 décembre 2014)
  3. (es) « Fin de la era Markarián », sur El Peruano, (consulté le 31 décembre 2014)
  4. « Markarian nommé sélectionneur », sur L'Équipe.fr, (consulté le 12 février 2015)
  5. « Sergio Markarian n'est plus sélectionneur de la Grèce », sur L'Équipe.fr, (consulté le 8 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]