Alberto Terry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terry.
Alberto Terry
Alberto Terry Peru.png
Biographie
Nom Alberto Terry Arias-Schreiber
Nationalité Drapeau : Pérou Péruvien
Naissance
Lieu Lima (Pérou)
Décès (à 76 ans)
Lieu Lima
Taille 1,74 m (5 9)[1]
Période pro. 19471960
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1947-1958 Drapeau : Pérou Universitario de Deportes 181 (102)
1959-1960 Drapeau : Pérou Sporting Cristal 0290 (13)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1953-1959 Drapeau : Pérou Pérou 0250 (11)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1964-1966 Drapeau : Pérou Sporting Cristal
1972 Drapeau : Pérou Atlético Chalaco 17v, 3n, 0d[2]
1976 Drapeau : Pérou CNI
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 15 janvier 2015

Alberto Terry Arias-Schreiber, dit « Toto » Terry (Lima, - ibid., ), est un footballeur péruvien qui jouait au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Joueur emblématique de l'Universitario de Deportes de Lima, « Toto » Terry y évolua durant presque toute sa carrière, de 1947 à 1958. Il est souvent considéré comme le deuxième joueur le plus important de l'histoire de ce club, derrière l'intouchable Teodoro Fernández[3].

Champion du Pérou en 1949 et meilleur buteur du championnat l'année suivante, ses duels avec le défenseur Guillermo Delgado, de l'Alianza Lima, le grand club rival de l'Universitario, constituaient un mini-événement en soi[4].

En 1959, il signe au Sporting Cristal, le plus gros transfert du football péruvien de l'époque[3], mais il ne connaîtra pas le même succès qu'à l'Universitario de Deportes. Il raccroche définitivement les crampons au début des années 1960.

Carrière en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Auteur de 11 buts en 25 sélections avec l'équipe du Pérou de football[5], Terry y joue un rôle prépondérant dans les années 1950 en participant aux championnats sud-américains de 1953 (où il fait ses débuts en sélection, 1 but marqué), 1955 (1 but), 1956, 1957 (5 buts) et 1959.

Il dispute aussi les qualifications de la Coupe du monde 1958 où le Pérou affronte le Brésil, futur champion du monde. Il ouvre le score lors de la manche-aller au Stade national de Lima (1-1), résultat qui s'avère insuffisant puisque le Pérou succombe 1-0 au Stade Maracanã (but de Didi).

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (Pérou-Adversaire).

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Une fois sa carrière de joueur terminée, Terry prend les rênes du dernier club où il avait évolué, le Sporting Cristal, de 1964 à 1966.

On le retrouve en 1972 à la tête de l'Atlético Chalaco, club évoluant en deuxième division, qu'il fait accéder à la première division après une campagne quasi-parfaite (20 matchs disputés, 17 victoires et 3 nuls)[2].

Décès[modifier | modifier le code]

Après s'être reconverti dans le journalisme sportif, notamment dans le journal La Crónica où il tenait une chronique « La columna de Alberto Terry »[6], mais aussi comme consultant à la radio et à la télévision, Alberto Terry s'éteint le , à l'âge de 76 ans, victime d'un cancer du poumon[7].

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

  • Meilleur buteur du championnat du Pérou : 1950 (16 buts avec l'Universitario de Deportes).

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Championnat : 210 matchs, 115 buts[3].
  • 25 sélections et 11 buts en équipe du Pérou entre 1953 et 1959[5].

Total de compétitions officielles: 235 matchs, 126 buts soit 0,54 but par match.

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Alberto Terry », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 16 janvier 2016).
  2. a, b et c (es) Raúl Behr, « La Saeta y la Furia », sur www.dechalaca.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016).
  3. a, b et c (es) Raúl Behr, « Alberto Terry: Toto preferencial », sur www.dechalaca.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  4. (es) Alfonso Tealdo, « El uno y el otro », sur www.dechalaca.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016).
  5. a et b (en) José Luis Pierrend, « Peru - Record International Players », sur www.rsssf.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016).
  6. (es) José Carlos Serván Meza, « Alberto "Toto" Terry: De gran jugador a comentarista deportivo. Inolvidable personaje del fútbol peruano », sur www.pelotadetrapo-numerocinco.blogspot.pe,‎ (consulté le 16 janvier 2016).
  7. (es) « Tras las huellas de la década: año 2006 », sur www.elcomercio.pe,‎ (consulté le 16 janvier 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]