Copa Perú

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Copa Perú
Description de l'image Football Pérou federation.svg.
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1967
Organisateur(s) Fédération du Pérou de football (FPF)
Éditions 45
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Drapeau du Pérou Pérou
Participants 50
Statut des participants Professionnels / Amateurs
Hiérarchie
Hiérarchie 3e niveau
Niveau supérieur Segunda División

Palmarès
Tenant du titre Binacional[1] (2017)
Plus titré(s) Atlético Torino (5)

La Copa Perú est une compétition de football organisée par la Fédération du Pérou de football (FPF).

Histoire[modifier | modifier le code]

1967 - 1983[modifier | modifier le code]

Lors de sa fondation, en 1967, la Copa Perú fait office de véritable seconde division du football péruvien. En effet, après la création du championnat décentralisé en 1966, la première division s'ouvre à des clubs ne résidant pas à Lima ou à Callao (4 clubs « extérieurs » furent invités d'où le nom de Campeonato Descentralizado). Dès l'année suivante est créée la Copa Perú, compétition ouverte à tous les clubs amateurs du pays et dont la victoire donne droit à l'accession à l'élite. Après de nombreuses phases éliminatoires, six clubs se présentaient à Lima pour y disputer le titre. Trois exceptions néanmoins sur cette période : en 1974, pas de tournoi final, la première division passant de 18 à 22 clubs, les huit champions régionaux étant promus ; en 1975, le tournoi final a lieu mais le vainqueur représente le Pérou lors d'un tournoi international et n'accède pas à l'élite ; en 1980 où sept clubs disputent le tournoi final.

1984 - 1992[modifier | modifier le code]

En 1984, la première division passe de 16 à 44 équipes. Des championnats régionaux, en première partie de saison, qualifient de 16 à 18 équipes pour le Campeonato Descentralizado. La Copa Perú qualifie alors seulement ses vainqueurs pour la compétition régionale et perd de son intérêt. Elle périclite au point de s'interrompre après la finale de 1987. En 1992, le championnat retrouve un format plus ordinaire de 16 équipes.

1993 - 2008[modifier | modifier le code]

Dès 1993, la Copa Perú redémarre comme une seconde division pour les clubs amateurs non issus de la capitale. En 1998, à la phase régionale s'ajoute une phase nationale. Les huit champions régionaux se disputent une place en première division dans un tournoi par élimination directe et matchs aller / retour (quarts, demis et finale). En 2004, les huit « régions » qualifient chacune deux clubs pour la phase nationale, qui démarre ainsi au niveau des 8e. En 2004 et 2005, le champion et le vice-champion de seconde division doivent participer à cette phase nationale pour pouvoir accéder à l'élite.

On peut considérer la Copa Perú, comme la troisième division depuis seulement 2006, date à laquelle des clubs ne résidant pas à Lima purent intégrer la seconde division. Cette année-là, le champion de D2 accéda, de nouveau, directement à l'élite. En 2006, le vainqueur de la Copa Perú accéda à la première division et le finaliste obtint son billet pour la seconde division. En 2007, le champion accéda à la première division et le finaliste fut battu par le deuxième de la seconde division dans un barrage pour l'accession à l'élite, mais garda son billet pour le championnat de deuxième division.

À la suite de la décision de passer le championnat de première division de 2009 à 16 clubs, le règlement est modifié. En 2008, les quatre vainqueurs des quarts de finale se retrouvent lors d'un mini-championnat où ils se rencontrent chacun une fois. Les deux premiers sont promus en première division et les deux derniers en deuxième division.

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, la FPF modifie le système en éliminant les huit tournois régionaux et augmente le nombre de clubs participant au tournoi national de 16 à 50 équipes. Cependant les éditions 2015 et 2016 de l'épreuve comportent des différences puisqu'en 2015 les 16 meilleures équipes disputent une phase finale suivant un format de coupe avec 8e de finale, quarts, demies et finale alors qu'en 2016 les quatre demi-finalistes jouent une poule finale (la Finalísima) dont le vainqueur s'octroie le titre et l'accession en D1. Le système adopté en 2017 est identique à celui en vigueur l'année précédente.

Formule[modifier | modifier le code]

Carte des districts ayant une ligue de football (en rouge).

Le tournoi a plusieurs étapes. La première étape étant celle dite de « district » (espagnol : Etapa Distrital), jouée de février à mai où les districts organisent un mini-tournoi de ligue pour déterminer leurs vainqueurs qualifiés pour la prochaine étape. La deuxième étape est l'étape provinciale (Etapa Provincial), jouée en juin et en juillet. Les vainqueurs de district jouent en groupes et se qualifient pour la troisième étape appelée étape départementale (Etapa Departamental), consistant en un autre tournoi de ligue, entre juillet et septembre.

À partir de 2015, sous la direction du nouveau président de la FPF, Edwin Oviedo Picchotito (es), l'étape dite régionale disparaît puisque toutes les régions du Pérou sont représentées dans la scène nationale, qui est jouée en utilisant une formule créée par le Chilien Leandro Shara, propriété intellectuelle de la société MatchVision[2]. La nouvelle scène nationale commence la première semaine de septembre.

Cette nouvelle phase présente les 50 équipes qualifiées à l'occasion de l'étape départementale. Chaque équipe joue trois matchs à domicile et trois à l'extérieur, pour un total de six matchs contre trois adversaires géographiques différents. Les vainqueurs de l'étape départementale ne jouent que contre les vice-champions départementaux, et vice versa. Toutes les équipes sont placées dans un classement général. Après six matches, les équipes classées de la 1re à la 8e place sont directement qualifiées pour les huitièmes de finale, tandis que celles classées de la 9e à la 24e place jouent une phase de barrage d'où sont repêchées huit équipes. Enfin, les équipes situées de la 25e à la 50e place sont éliminées.

Les 16 équipes encore en lice jouent un tournoi par élimination directe jusqu'à la demi-finale. Les quatre demi-finalistes disputent une dernière phase de groupes appelée Finalísima à Lima. Le vainqueur de cette dernière phase est promu en 1re division. Quant au finaliste, il accède en 2e division.

Palmarès[3][modifier | modifier le code]

Vainqueurs
Année Vainqueur Ville Région
1967 Alfonso Ugarte de Chiclín Trujillo La Libertad
1968 Carlos A. Mannucci Trujillo La Libertad
1969 Carlos A. Mannucci Trujillo La Libertad
1970 Atlético Torino Talara Piura
1971 FBC Melgar Arequipa Arequipa
1972 Atlético Grau Piura Piura
1973 Sportivo Huracán Arequipa Arequipa
1975 Atlético Torino Talara Piura
1976 Coronel Bolognesi Tacna Tacna
1977 Atlético Torino Talara Piura
1978 Juventud La Palma Huacho Lima
1979 Asociación Deportiva Tarma Tarma Junín
1980 León de Huánuco Huánuco Huánuco
1981 Universidad Técnica de Cajamarca Cajamarca Cajamarca
1982 Atlético Torino Talara Piura
1983 Sport Pilsen Guadalupe La Libertad
1984 Los Espartanos Pacasmayo La Libertad
1985 Hungaritos Agustinos Iquitos Loreto
1986 Deportivo Cañaña Lambayeque Lambayeque
1987 Club Libertad Trujillo La Libertad
1993 Aurich-Cañaña Chiclayo Lambayeque
1994 Atlético Torino Talara Piura
1995 La Loretana Pucallpa Ucayali
1996 José Galvez Chimbote Ancash
1997 Juan Aurich Chiclayo Lambayeque
1998 IMI FC Talara Piura
1999 Deportivo UPAO Trujillo La Libertad
2000 Estudiantes de Medicina Ica Ica
2001 Deportivo Bolito Tacna Tacna
2002 Atlético Universidad Arequipa Arequipa
2003 Universidad César Vallejo Trujillo La Libertad
2004 Sport Áncash Huaraz Ancash
2005 José Gálvez Chimbote Ancash
2006 Total Clean FC Arequipa Arequipa
2007 Juan Aurich Chiclayo Lambayeque
2008 Sport Huancayo Huancayo Junín
2009 León de Huánuco Huánuco Huánuco
2010 Unión Comercio Tarapoto San Martín
2011 Real Garcilaso Cuzco Cuzco
2012 Universidad Técnica de Cajamarca Cajamarca Cajamarca
2013 Club Deportivo San Simón Moquegua Moquegua
2014 Sport Loreto Pucallpa Ucayali
2015 Defensor La Bocana Sechura Piura
2016 Sport Rosario Huaraz Ancash
2017 Binacional Paucarpata (es) Arequipa

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Copa Perú 2017: Binacional consigue el ascenso a Primera tras vencer a Estudiantil CNI  », sur www.larepublica.pe, (consulté le 11 décembre 2017).
  2. (es) « Copa Perú: Conoce al detalle el nuevo sistema donde competirán 50 equipos », sur www.rpp.pe, (consulté le 21 janvier 2018).
  3. (en) José Luis Pierrend et Julio Bovi Diogo, « Palmarès de la Copa Perú », sur www.rsssf.com, (consulté le 12 décembre 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]