Tintin et le Mystère de La Toison d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tintin (homonymie), Mystère et Toison d'or (homonymie).
Tintin et le Mystère de La Toison d'or
Réalisation Jean-Jacques Vierne
Scénario André Barret
Remo Forlani
Acteurs principaux
Sociétés de production APC
Telfrance
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Aventure, comédie, action
Durée 99 minutes
Sortie 1961

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tintin et le Mystère de La Toison d'or est un film franco-belge de Jean-Jacques Vierne, sorti en 1961.

C'est le premier film inspiré des Aventures de Tintin ; il s'appuie sur un scénario original et des acteurs réels.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le capitaine Haddock reçoit une lettre annonçant la mort d'un vieil ami, Thémistocle Paparanic, qui lui laisse en héritage son navire « La Toison d'or », amarré à quai au port d'Istanbul. Haddock se rend en Turquie avec Tintin et Milou et découvre que La Toison d'or est un vieux cargo délabré et sans grande valeur. Anton Karabine, un mystérieux homme d'affaires, arrive sur le port en compagnie de plusieurs hommes et offre d'abord au capitaine 400 000 livres turques, puis 600 000 et plus tard 900 000 en insistant en échange du navire.

Intrigués par tant d'intérêt, Tintin et Haddock font des recherches sur les proches de Paparanic, pour apprendre que des années auparavant, lui et son équipage ont fait un coup d'État au Tétaragua (pays fictif d'Amérique latine inspiré du Nicaragua) et y ont occupé le pouvoir durant huit ou onze jours (selon les protagonistes…). Chassés du pays, Paparanic et ses acolytes se sont enfuis avec l'or de la banque centrale.

Tintin et Haddock se retrouvent confrontés à de nombreux gangsters qui leur tendent des pièges. Après la découverte par Haddock, au dos d'une étiquette d'une bouteille d'alcool, d'un plan indiquant le lieu où est immergé un coffre au trésor, ils partent à sa recherche près d'une île. Tintin plonge et repêche un coffre. Karabine le vole et s'enfuit en hélicoptère, mais l'engin, piloté par Tintin, piège Karabine qui ouvre une trappe et le coffre tombe dans la mer par 2 400 mètres de fond.

Tintin et ses amis finissent par découvrir que le trésor se trouve en fait à bord du navire : grâce à son pendule, Tournesol détecte que la main courante, constituée de barres peintes en vert formant le bastingage, est en or. Le coffre ne contenait que les barres en cuivre de l'ancien bastingage.

De retour à Moulinsart, le capitaine Haddock reçoit une médaille par la poste pour avoir restitué l'or au gouvernement du Tétaragua. Le film se termine par l'arrivée d'une fanfare dans la cour du château.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Les informations mentionnées dans cette section proviennent principalement des bases de données cinématographiques Ciné-ressources (Cinémathèque française), Centre national du cinéma et de l'image animée, Unifrance, IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Talbot, « Tintin » dans le film de 1961 et en 2011.

Production[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

  • Le jeune moniteur de sport Jean-Pierre Talbot est engagé pour incarner Tintin. Il n'est pas doublé dans les cascades, hormis pour la séquence avec l'hélicoptère et certaines vues sous-marines.
  • Les frères Gamonal, des notables espagnols, qui interprètent Dupond et Dupont sont crédités « Incognito » dans le générique.
  • Georges Loriot, interprète du professeur Tournesol est un ancien artiste de cirque de Medrano.

Tournage[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Références aux albums[modifier | modifier le code]

  • Lorsque le capitaine Haddock lance des boulets en pierre dans les escaliers, il s'agit d'une référence à L'Île Noire.
  • Le perroquet dans la cabine du Capitaine Paparanic : il apparait dès que Tintin et le Capitaine Haddock prennent possession du bateau "La Toison d'Or". On retrouve des références de Ara dans plusieurs albums de Tintin, comme Tintin au Congo, mais surtout celui dans Les Bijoux de la Castafiore où le Capitaine reçoit de Bianca Castafiore un perroquet comme cadeau de compagnie.
  • La recherche du trésor par Tintin fait penser à l'album Le Trésor de Rackham le Rouge.
  • Il y a deux références à l'album Objectif Lune : les Dupond et Dupont sont vêtus de costumes grecs après avoir fait libérer Tintin et Haddock et le professeur Tournesol utilise un cornet acoustique.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Éditions vidéo[modifier | modifier le code]

  • En 2001, le film est sorti en DVD aux éditions LCJ (tout comme Tintin et les oranges bleues).
  • En 2008, le film est sorti au format Blu-ray, toujours aux éditions LCJ (il en est de même pour Tintin et les oranges bleues).
  • En 2018, le film sort à nouveau en Blu-ray (ainsi que dans certaines salles de cinéma), bénéficiant cette fois-ci d'une restauration en 4K. Le coffret contient également le film Tintin et les oranges bleues ainsi que des pages documentaires et un morceau de pellicule du film.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]