Portail:Tintin

Le projet « Tintin » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Aventures de Tintin est une série d’albums de bande dessinée créée par Hergé
à laquelle Wikipédia consacre 151 articles.
C’est du whisky, misérable créature !... De l’alcool !... Cet alcool qui ravale la bête au rang de l’homme !...
Bonne conscience de Milou Tintin au Tibet, Hergé, éd. Casterman, coll. Tintin, 1960, t. 20, p. 19


Index thématique

L'Univers de Tintin

Les albums

Les auteurs
Créateur et auteur principal : Hergé

L'Auteur

Hergé est né le et est mort le à Bruxelles. Son vrai nom est Georges Remi, son pseudonyme vient de ses initiales (R.G.). Il a commencé à écrire et dessiner Tintin en 1929.
Il est également l'auteur de Totor, Quick et Flupke et Jo, Zette et Jocko.

D’abord dessinateur amateur d’une revue scoute, il signe ses planches du pseudonyme « Hergé » à partir de 1924. Quelques mois plus tard, il entre au quotidien de droite Le Vingtième Siècle, dont il devient rapidement l’homme providentiel grâce aux Aventures de Tintin qu’il lance à partir du dans le supplément Le Petit Vingtième. Importateur de la bande dessinée américaine à bulles, il est souvent considéré comme « le père de la bande dessinée européenne ». Durant les années 1930, Hergé diversifie son activité artistique (illustrations de journaux, de romans, de cartes et de publicités), tout en poursuivant la bande dessinée. Il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930), Popol et Virginie au pays des Lapinos (1934) et enfin Jo, Zette et Jocko (1935). En 1934, il fait la rencontre de Tchang Tchong-Jen, jeune étudiant chinois qui bouleverse sa pensée et son dessin. Après la Seconde Guerre mondiale, le personnage de Tintin lui confère une renommée européenne, puis internationale. En parallèle, il doit rendre compte de son activité de collaboration avec l’ennemi et de dessins jugés parfois racistes, ce qui entache sérieusement sa réputation…

Lumière sur

Séraphin Lampion est un personnage fictif des Aventures de Tintin, créé par Hergé. Il apparaît pour la première fois dans L'Affaire Tournesol, le dix-huitième album de la série, en 1956, et devient alors un des personnages récurrents des dernières aventures.

Assureur de métier, père d'une famille nombreuse, c'est avant tout un bavard intarissable et un individu sans gêne qui entre à Moulinsart sans y être invité. Ses intrusions répétées suscitent l'exaspération des autres personnages, en particulier le capitaine Haddock. À ce titre, il incarne l'archétype de l'éternel casse-pieds, du gêneur insupportable qui n'entend rien des remarques que lui adressent ses interlocuteurs. Séraphin Lampion, qui ne semble connaître que la plaisanterie comme mode d'expression, fait aussi preuve d'une familiarité excessive avec ses interlocuteurs.

Il apparaît comme « l'antithèse de Tintin », un antihéros ancré dans le quotidien, « insignifiant » aux dires mêmes de son créateur. Quand les héros de la série portent à eux seuls la responsabilité de sauver le monde, Lampion apparaît comme le représentant de la classe moyenne et de la société de masse. Pour autant, certains spécialistes de l'œuvre d'Hergé, comme Albert Algoud, tendent à le réhabiliter, et préfèrent voir en lui un personnage « lumineux », ainsi qu'en atteste la référence biblique de son prénom.

Séraphin Lampion est interprété par Georges Berthomieu dans la série télévisée d'animation Les Aventures de Tintin, réalisée en 1991, puis par Nicolas Lormeau dans une adaptation radiophonique des Bijoux de la Castafiore en 2020.

Image
Modèle réduit du Brillant, vaisseau de la flotte de Louis XIV qui a inspiré le dessin de La Licorne.
Le saviez-vous ?
  • En Allemagne et en Suède, les éditeurs ont été autorisés à transformer un passage de Tintin au Congo dans lequel Tintin fait exploser un rhinocéros. Dans ces éditions, le rhinocéros s'enfuit effrayé par un coup de fusil qu'il déclenche lui-même.
  • Hergé ne souhaitait pas que les aventures de Tintin continuent après sa disparition. Il a laissé une œuvre inachevée, Tintin et l'Alph-Art.
  • Les neufs premiers albums ont initialement été publiés dans des versions plus longues et en noir et blanc.
  • Dans l'album Astérix chez les Belges, René Goscinny fait un clin d'œil à Tintin en faisant apparaître Dupond et Dupont vêtus de tenues gauloises belges et annonçant l'arrivée de Jules César dans leur style propre : « Jules César est arrivé en Belgique — - Je dirais même plus : Cules Jésar est arrivé en Gelbique ». Leurs phylactères ont été réalisés dans le style des albums de Tintin et non dans le style des albums d’Astérix.
  • Dans une interview des années 60 Hergé dit à un journaliste "J'ai appelé mon héros je ne sais pour quelle raison "Tintin" et j'ai appelé son chien je ne sais pour quelle raison "Milou", ce qui signifie que ces deux personnages ont des noms sans origine et sans signification.
Éphéméride de mai
Portails connexes
Portail:Bande dessinée francophone
Portail:Bande dessinée francophone
Portail:Bande dessinée
Portail:Bande dessinée
Portail:Écriture
Portail:Écriture
Bande dessinée francophone Bande dessinée Littérature
Portail:Belgique
Portail:Belgique
Belgique