Paul-Louis Thirard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thirard.
Paul-Louis Thirard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ClichyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Positif (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Paul-Louis Thirard, né le à Lyon et mort le à Clichy-la-Garenne[1], est un journaliste et un critique de cinéma français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Collaborateur de Positif à partir de 1955 et membre du comité de rédaction de la revue, il a également publié des articles dans Cinéma, Midi-Minuit Fantastique, Présence du cinéma, ainsi que dans Les Lettres françaises[2] et Rouge.

Membre du Réseau Jeanson[3], il a été, en 1960, l'un des signataires du Manifeste des 121.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Michelangelo Antonioni, Lyon, SERDOC, 1960
  • Antonioni (avec Roger Tailleur), Éditions Universitaires, 1963
  • Luchino Visconti, cinéaste (avec Alain Sanzio), Persona, 1984

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paulo A. Paranagua, « Paul-Louis Thirard, critique de cinéma et militant anticolonialiste, est mort », sur Le Monde.fr, (consulté le 25 juin 2018)
  2. Sa collaboration avec cet hebdomadaire dirigé par Louis Aragon, commencée à la fin des années 1950, fut interrompue à la suite de la publication dans Positif d'un texte défavorable à Georges Sadoul et du refus de Paul-Louis Thirard de se désolidariser de l'équipe de rédaction du mensuel
  3. « Cécile Decugis, la dernière des cinéastes de la liberté », El Watan, 11 juillet 2017 [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]