Local technique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Local technique

Un local technique désigne toute partie d'un bâtiment destiné à abriter des éléments techniques (ascenseur, chaudière, climatiseur, commutateur téléphonique, VMCetc.), mais aussi tout ce qui peut être relativement dangereux (tableau, fils et câbles électriques (fil de terre, électrique) ou qu'il faut modifier avec précaution (téléphonique, de télévision, internetetc.) ainsi que les vannes et tuyaux (gaz, eau, etc.), les circuits et compteurs de gaz ou des fluides (gaz de ville, air comprimé, eau potable, eau chaude sanitaire, chauffage collectifetc.) permettant le bon fonctionnement d'une maison ou d'un bâtiment.

Cas particuliers[modifier | modifier le code]

La gaine technique fait partie des locaux techniques mème si elle peut faire partie d'éléments cachés traversant la plupart des locaux d'un immeuble.

Un local technique peut être une annexe d'un bâtiment (local de filtration d'une piscine par exemple).

Dans une salle informatique le faux-plafond et le faux-plancher font partie des locaux techniques (abritant tout ce qui concerne l'alimentation électrique des appareils et la transmission de données mais aussi la climatisation de la salle et de tous les équipements qu'elle contient[1]).

Locaux techniques spécifiques[modifier | modifier le code]

Certains locaux techniques peuvent être réservés à un usage spécifique tel que :

  • le stockage du chlore[2];
  • les locaux dédié aux ventilateur de désenfumage[3]
  • etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir : Soufflage par le haut ou par le faux-plancher ?, sur xpair.com de mai 2018, consulté le 27 avril 2019
  2. Voir section 1.9. Définitions, sur le site legifrance.gouv.fr
  3. Voir section 3.4. Caractéristiques des ventilateurs, sur le site legifrance.gouv.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]