Hydromètre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hydromètre (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Hygromètre.

L'hydromètre ou densimètre (noms alternatifs : mustimètre, pèse-moût, pèse-sirop ou encore aréomètre) est un instrument en verre ou en métal utilisé pour mesurer la masse volumique d'un liquide en utilisant le principe d'Archimède.


Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Hydromètre[modifier | modifier le code]

Hydromètre moderne, lesté de grenaille de plomb
Hydromètre en cours d'utilisation
Aréomètre de Fahrenheit plongé dans un liquide


Un hydromètre consiste en un cylindre creux, lesté et gradué, qui s'enfonce plus ou moins dans le liquide à mesurer selon sa densité.

On lit directement la densité du liquide dans lequel il est plongé sur la graduation présente à la surface libre.

Aréomètre[modifier | modifier le code]

Un aréomètre de Fahrenheit se présente comme une ampoule de verre remplie d’air en son milieu, de mercure dans le bas, et supportant une coupelle en son haut.

Lorsqu’on plonge un aréomètre dans un liquide de densité inconnue, il flotte. On ajoute alors des masses marquées sur la coupelle jusqu’à immerger totalement la partie centrale de l’aréomètre.

La masse totale posée est d’autant plus grande que la poussée d’Archimède imposée à l’aréomètre par le liquide est plus grande, c'est-à-dire que la densité de ce dernier est plus grande.

Utilisations[modifier | modifier le code]

L'hydromètre est notamment utilisé pour mesurer la densité du moût de raisin ou d'orge, du sirop de sucre, ou pour évaluer le taux d’alcool probable du vin.

L'hydromètre est également utilisé dans un essai laboratoire appelé sédimentométrie, servant à calculer la répartition des particules microscopiques dans un échantillon de sol[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon des sources indirectes, il aurait été inventé par Hypatie. En 1768, Antoine Baumé invente l'hydromètre à échelle Baumé.

L'hydromètre est construit sur le même principe que le Thermomètre de Galilée sur la dilatation des fluides. En 1606, Galilée construit son premier thermoscope.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ROBITAILLE Vincent et Denis TREMBLAY, Mécanique des sols : Théorie et pratique, 1997, page 45.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :