Chaussure de sécurité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Des chaussures de sécurité catégorie S3
Des chaussures de pompier

Les chaussures de sécurité sont des chaussures conçues pour protéger les pieds, voire les chevilles et mollets, contre différents risques de nature électrique, chimique, mécanique, thermique, etc.

Domaines d'utilisation[modifier | modifier le code]

Les chaussures de sécurité doivent respecter un certain nombre de contraintes selon le domaine d'utilisation :

  • bout à coquille (métallique, plastique ou composite) s'il y a un risque de chute d'objet lourd ;
  • semelle renforcée de matériau anti-perforation (métal ou composite) s'il y a un risque de présence de copeau métalliques ;
  • résistance au feu, à la chaleur si nécessaire ;
  • semelle anti-dérapage s'il y a un risque d'épandage d'huile, pétrole, etc. ;
  • protection du dessus du pied et éventuellement de la cheville voire du mollet (bottes, rangers) contre les coupures ;
  • maintien éventuel de la cheville (risque d'entorses) ;
  • caractéristiques électriques (anti électrostatique);
  • etc.

Dans le milieu médical ou les cuisines collectives, les chaussures doivent faciliter l'hygiène, et répondre à certaines normes anti glisse : Carrelage humide ou gras des cuisine, sol mouillé des cliniques voire faïence de salle de bains en accompagnant les patients à la douche : Le choix des chaussures de sécurité est important et doit se faire selon des critères bien spécifiques.

Dans le milieu médical, certains sabots sont stérilisables en Autoclave.

Comment choisir la bonne paire ?

Dire que le choix de la norme est le seul critère à respecter serait trop vite résumer !

Le métier, la posture et les conditions d'utilisations font partie des critères primordiaux.

Dans le BTP et l'Industrie par exemple : Pour une même norme préconisée, il est impensable de chausser à l'identique un chauffeur, un manutentionnaire, un mécanicien ou un chef de chantier...

Posture de conduite, accroupie, marche en extérieur ou en entrepôt... sont autant de modèles différents pour assurer le confort de l'utilisateur.

.

Normes[modifier | modifier le code]

Il existe trois normes[1] de sécurité, notées : « S », « P » ou « O »

  • S : norme EN 345 coquille résistant à 200 joules d’écrasement
  • P : norme EN 346 semelle anti-perforation résistant à 100 N
  • O : norme EN 347 chaussures de travail sans coquille

Chaque norme possède six niveaux.

Liste des normes européennes[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques des diverses chaussures de sécurité sont codifiées comme suit[réf. nécessaire] :
A : Chaussure de sécurité antistatique
E : Absorption du choc dans la zone du talon de la chaussure de sécurité
FO : Chaussure de sécurité avec semelle résistante aux hydrocarbures
P : Chaussure de sécurité avec semelle anti-perforation (acier ou matériau composite)
HRO : Chaussure de sécurité avec semelle de contact résistante à la chaleur pour contact
CI : Chaussure de sécurité avec isolation au froid
HI : Chaussure de sécurité avec isolation à la chaleur
WR : Chaussure de sécurité hydrofuge
WRU : Chaussure de sécurité tige hydrofuge
M : Chaussure de sécurité avec protection métatarsienne
CR : Chaussure de sécurité avec tige qui résiste à la coupure


La norme EN ISO 20345: 2004 correspondant aux chaussures de sécurité avec résistance au choc de 200 joules, fixe les différentes catégories :
SB
S1 = A + FO + E
S1P = A + FO + E + P
S2 = A + FO + E + WRU
S3 = A + FO + E + WRU + P
S4 = A+ FO + E + résistance à l'eau
S5 = A + FO + E + P + résistance à l'eau


La norme EN ISO 20347: 2004 correspondant aux chaussures de sécurité sans embout de protection, fixe les différentes catégories :
OB
O1 = A + E
O1P = A + E + P
O2 = A + E + WRU
O3 = A + E + WRU + P
O4 = A + E + résistance à l'eau
O5 = A + E + P + résistance à l'eau

Tableau de synthèse[modifier | modifier le code]

EN 345 EN 346 EN 347 Sol glissant Humidité Antiperforation Attaque acide
SB (de base) PB OB
S1 P1 O1 Oui
S1P Oui Oui
S2 P2 O2 Oui Oui
S3 P3 O3 Oui Oui Oui
S4 P4 O4 Oui Oui Oui
S5 P5 O5 Oui Oui Oui Oui

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En France, une norme n'est pas obligatoire sauf si un décret l'impose ; à ce titre, le respect des normes européennes et françaises est obligatoire pour les EPI

2. Les chaussures normées de sécurité sont obligatoires pour certains postes de travail. Le choix de la norme dépend du risque encouru par le porteur. Certains sites comme epitex.fr permettent de choisir les modèles directement à partir de la norme imposée ou préconisée.