Essuie-tout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un rouleau d'essuie-tout

Le papier essuie-tout, ou essuietout avec la réforme de 1990 (parfois appelé « Sopalin » en France par antonomase avec la marque française, Scott ou Scottex par antonomase en Belgique ), ou papier ménage en Suisse, est un papier très absorbant, confectionné en rouleaux d'une largeur d'une vingtaine de centimètres, servant à « éponger » les débordements et à nettoyer en cuisine. Il sert aussi à faire sécher des aliments en absorbant l'eau. Il fut inventé par Scott Paper Company en 1907 pour permettre un confort sanitaire dans les toilettes publiques[1].

Usage[modifier | modifier le code]

Son principe étant d'absorber les liquides, il sert aussi bien à essuyer les tables, les légumes ou les mains qu'à nettoyer des surfaces avec des produits d'entretien.

Autres appellations[modifier | modifier le code]

En 1919, l'Américain William E. Corbin perfectionne les serviettes en papier pour la Brown Company à Berlin, New Hampshire, sous le nom (anacyclique) de Nibroc Paper Towels[2]. Elles seront commercialisées à partir de 1922. En 1931, la Scott Paper Company présente ses rouleaux de papier essuie-tout à l'usage de la ménagère pour la cuisine[1].

En France, la Société du Papier Linge commercialisa le produit en 1946, la contraction des premières lettres de la raison sociale donne « So-pa-lin ». La marque Sopalin est devenue notoire en ce qui concerne les essuie-tout et a acquis une grande renommée depuis son dépôt le 28 février 1948 à l'INPI. Elle est couramment utilisée en France pour désigner n'importe quelle marque d'essuie-tout.

L'expression « papier absorbant » est régulièrement employée, mais davantage dans les messages publicitaires que dans la vie courante.

Les Belges francophones, quant à eux, préfèrent conserver l'appellation « essuie-tout ». Appelé aussi « Scottex », nom belge des essuie-tout Scott de Kimberly-Clark, ou Domex.

En Suisse romande, il est appelé « papier ménage » ou « Tela » (nom d'une marque).

Au Québec, il est généralement nommé « essuie-tout » (terme recommandé par l'Office québécois de la langue française[3]), « papier essuie-tout » ou « papier absorbant », bien que le nom « Scott Towel »[4], du nom de Scott Paper Company qui le fabrique, soit souvent utilisé.

Précautions d'usage[modifier | modifier le code]

La désintégration dans l'eau des produits de type essuie-tout étant très médiocre (non solubles) puisqu'ils sont faits pour contenir l'eau, il est conseillé de ne pas les utiliser à la place du papier hygiénique, au risque d'entraîner des problèmes de plomberie dans les sanitaires.

Les produits de type essuie-tout ne sont pas recyclables (matières grasses, trop déchirés, trop humides), il serait plus écologique de remplacer le plus souvent possible leur usage par celui de simples éponges, quitte à en avoir une pour chaque fonction. Étant cependant biodégradables, ils peuvent être compostés lorsqu'ils ont été utilisés pour absorber des matières organiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]