Équilibrage (hydraulique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'équilibrage en hydraulique consiste à répartir le plus judicieusement possible les pressions et les débits dans un réseau hydraulique. Il s'agit généralement de réseaux de chauffage, de climatisation ou de bouclage sanitaire.

Cette répartition étant spontanément déséquilibrée - il n'y a aucune chance que le débit se répartisse selon les bonnes proportions dans tous les tronçons d'une installation à partir d'une seule source de débit - la pompe, on corrige cette dissymétrie par l'ajout de vannes d'équilibrage réglables ajustées de manière à créer les pertes de charge nécessaires.

Le réglage de ces vannes permet de moduler leur capacité de débit (notée Kv ou Cv selon les pays), et donc de contrôler l'accroissement (en ouvrant) ou la diminution (en fermant) du débit de la branche concernée. Mais il altère également en général l'ensemble des débits réglés par les autres vannes, la diminution dans une branche se traduisant mécaniquement par une augmentation dans les autres. L'équilibrage est donc une opération nécessairement coordonnée et systématique.

Un défaut d'équilibrage du réseau de chauffage se manifeste par des écarts de température entre les zones desservies par le même réseau. Pour un bouclage sanitaire, un défaut d'équilibrage se traduira souvent par une vitesse de circulation du fluide insuffisante, des chutes de température trop importantes au sein du réseau de bouclage, et un risque accru de développement bactérien (légionelles).

L'équilibrage hydraulique des réseaux de chauffage, en dirigeant le juste débit d'eau de chauffe vers les corps de chauffe (des radiateurs généralement) quel que soit leur emplacement, permet d'homogénéiser le résultat du chauffage des locaux (la température ambiante de chacun) en limitant le coût énergétique global.