Super Princess Peach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Super Princess Peach (スーパープリンセスピーチ, Sūpā Purinsesu Pīchi?) est un jeu vidéo de plate-forme développé par Tose et publié par Nintendo. Super Princess Peach est sorti en 2005 au Japon et en 2006 dans le reste du monde sur Nintendo DS. Super Princess Peach est le deuxième jeu à mettre en scène la Princesse Peach en tant qu'unique personnage principal jouable[1], le premier étant Princess Toadstool's Castle Run sortie en 1990[2] sur la Nelsonic Game Watch[3].

Super Princess Peach s'est vendu à 1,15 million d'exemplaires[4]. Il fait partie des jeux les plus vendus sur Nintendo DS[5].

Super Princess Peach
Image illustrative de l'article Super Princess Peach

Éditeur Nintendo
Développeur TOSE
Concepteur Shigeru Miyamoto
Yasuhiro Minamimoto
Hitoshi Yamagami

Date de sortie
  • Japon 20 octobre 2005
  • États-Unis Canada 27 février 2006
  • Australie 30 mars 2006
  • Europe 26 mai 2006
Genre Jeu de plate-forme
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Nintendo DS
Média Cartouche
Contrôle Nintendo DS : boutons, écran tactile et micro

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire se passe sur l'île des Émotions, une île située non loin du Royaume Champignon. Alors qu'ils rentrent au château après une petite promenade, la princesse Peach et Papy Champi découvrent que Mario, Luigi et son serviteur Toad ont été kidnappés par Bowser.

Peach part alors à l'aventure avec Perry, une ombrelle bien mystérieuse qui parle et est dotée de surprenantes capacités. La princesse devra donc se fier à elle seule et à son nouveau compagnon pour vaincre ses ennemis et pour délivrer les Toads emprisonnés tout au long de son aventure.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur dirige Peach, qui peut sauter, donner des coups de parapluie aux ennemis, ou se saisir des ennemis pour les lancer. Des icônes sont disponibles sur l'écran tactile, elles permettent de changer l'humeur de l'héroïne, pour vaincre certains ennemis ou passer certaines situations bloquantes.

Il existe quatre émotions dans le jeu. La tristesse permet à Peach de courir plus vite, elle peut l'utiliser pour vaincre certains ennemis faits de feu, de sable et s'en sert pour noyer le premier boss du jeu. Peach peut également faire pousser des plantes afin d'accéder à certaines zones et de geler le sol dans des zones froides. Certains mécanismes peuvent être actionnés avec cette émotion. La colère permet à Peach de s'entourer d'un feu ardent qui la protège et la rend quasi-invincible. Si un ennemi s'approche trop, il est immédiatement vaincu. Elle peut également détruire des blocs, faire fondre la glace, notamment celle du dragon de glace et créer des tremblements de terre quand elle atterri sur le sol. Peach peut enclencher certains mécanismes avec cette émotion. La sérénité (appelée aussi calme) redonne des HP à Peach. La joie permet à Peach de s'envoler et de tourner sur elle-même, créant un cyclone qui l'a protège des ennemis, qui voltige et sont immédiatement vaincus s'il s'approche trop. Elle peut également vaincre certains ennemis composés de gaz/air et actionner des mécanismes.

Perry possède diverses capacités pour aider Peach. Il peut notamment flotter sur l'eau, briser des blocs ou permettre à Peach de frapper devant elle.

Le joueur doit trouver les personnages Toad emprisonnés (trois sont cachés dans chaque niveau) pour accéder au boss final.

Les pièces que le joueur obtient au fil du jeu servent à acheter des pouvoirs (flotter en l'air quelques secondes, lancer une boule d’énergie attaquant à distance en laissant appuyé sur le bouton « B »), des mini-jeux, des pièces de puzzle, les musiques du jeu ou des facultés spéciales. En complétant le jeu dans son intégralité, Peach débloquera l’item « Émotion Infinie », une boisson qui lui permettra d’utiliser ses pouvoirs de façon illimitée sans que la jauge d’émotions ne puisse baisser.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (UK) 6 sur 10[6]
Gamekult (FR) 6 sur 10[7]
GameSpot (US) 7.2 sur 10[8]
IGN (US) 7,8 sur 10[9]
Jeuxvideo.com (FR) 17 sur 20[10]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 76,60 %[11](basé sur 56 critiques)
Metacritic 75 sur 100[12] (basé sur 48 critiques)

Super Princess Peach a reçu des critiques généralement positives de la part des critiques, sa cote moyenne étant actuellement de 76,60% sur GameRankings et de 75% sur Metacritic.

Le manque de difficulté du jeu a été intensément critiqué. Le site de jeux vidéo GameSpy a souligné que le nombre d’articles de la boutique et l’ambiance "Joy" rendaient "assez difficile la mort" Le critique Ryan Davis de GameSpot a écrit que le jeu était "beaucoup trop facile pour le joueur de jeu de plateforme moyen". Morgan Webb de X-Play lui a donné un 4/5, commentant que le jeu était très facile à jouer et qu'il devrait être joué par les débutants aux jeux de plate-forme.

La nature des vibrations et la campagne de marketing de Nintendo ont également été mentionnées dans certaines revues. Davis a accusé Nintendo d'avoir introduit "d'étranges courants sexuels sexistes" dans le jeu, tandis que Bryn Williams de GameSpy se demandait si Nintendo essayait de dire que toutes les femmes étaient "emo". Craig Harris de IGN a déclaré que la copie que Nintendo lui avait envoyée était livrée dans une boîte parfumée.

Ventes[modifier | modifier le code]

Fin juin 2007, Super Princess Peach s'était vendu à 1,15 million d'unités à travers le monde[4]. Il est l'un des jeux les plus vendus sur la Nintendo DS[5].

Postérité[modifier | modifier le code]

Dans Densetsu no Stafy 4, il existe un costume de Peach accompagné d'une ombrelle ressemblant à Perry qui est disponible pour la soeur de Starfy.

Dans Super Smash Bros. Brawl, le trophée de Peach mentionne Super Princess Peach et une vignette représentant Peach du même jeu peut être débloquée. Perry apparait également en tant que vignette et trophée, mentionnant le jeu de Peach.

Dans Super Smash Bros for Wii U, le trophée de Peach mentionne Super Princess Peach.

Dans le jeu Super Smash Bros. Ultimate, Perry apparait comme esprit de soutien à débloquer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Princess Toadstool's Castle Run (1990) est bien sortie avant Super Princess Peach (2006). Toutefois, Super Princess Peach est souvent vu, à tort, comme le premier et seul jeu où Peach est le principal personnage jouable, probablement parce que Princess Toadstool's Castle Run est un vieux jeu et qu'il n'est pas sorti sur console, ce qui le rend très peu connu du public. "Toadstool" est également l'ancien nom de Peach, ce qui peut porter à confusion. La société Nelsonic, qui avait créé la montre permettant de jouer au jeu vidéo, a fermé en 1999.
  2. (en) RICH KNIGHT, « Portable Plumber: The Complete History of Mario in Handheld GamesSuper Mario Bros. 3 », sur Complex, (consulté le 11 novembre 2019) : « "Platform: Nelsonic Game Watch Year Released: 1990 For those wondering what the hell happened to Super Mario Bros. 2 on the Nelsonic Game Watch Line, well, it's extremely rare, features Princess Toadstool (fun Fact: It's the first game to ever feature her as a playable character) and sometimes goes by the name, Princess Toadstool's Castle Run Gamel." »
  3. « Nelsonic Super Mario Bros. 2 », sur www.handheldmuseum.com (consulté le 11 novembre 2019)
  4. a et b (en) Matt Casamassina, « Nintendo Sales Update », IGN, (consulté le 14 mai 2016)
  5. a et b (en) « List of best-selling Nintendo DS video games », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  6. (en) Mathew Kumar, « Super Princess Peach review », sur Eurogamer, (consulté le 14 mai 2016)
  7. Puyo, « Test de Super Princess Peach », sur Gamekult, (consulté le 14 mai 2016)
  8. (en) Ryan Davis, « Super Princess Peach Review », sur GameSpot, (consulté le 14 mai 2016)
  9. (en) Craig harris, « Super Princess Peach review », sur IGN Entertainment, (consulté le 14 mai 2016)
  10. Romendil, « Test de Super Princess Peach sur DS », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 14 mai 2016)
  11. (en) « Super Princess Peach », sur GameRankings (consulté le 14 mai 2016)
  12. (en) « Super Princess Peach Reviews », sur Metacritic (consulté le 14 mai 2016)
  13. (en) « Super Princess Peach for Nintendo DS (2005) », sur MobyGames (consulté le 14 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]