Super Mario Bros.: The Lost Levels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Super Mario Bros.
The Lost Levels
Image illustrative de l'article Super Mario Bros.: The Lost Levels
Logo du Super Mario Bros. 2 japonais
Super Mario Bros The Lost Levels Logo.png
Logo de Super Mario Bros.: The Lost Levels dans la compilation Super Mario All-Stars

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo R&D4
Concepteur Shigeru Miyamoto, Takashi Tezuka

Date de sortie Famicom Disk System
Icons-flag-jp.png 3 juin 1986

Super Nintendo - dans la compilation Super Mario All-Stars
Icons-flag-jp.png 14 juillet 1993
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 1er août 1993
Icons-flag-eu.png 16 décembre 1993

Game Boy Color - dans un mode de jeu de Super Mario Bros. Deluxe
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 30 avril 1999
Icons-flag-jp.png 1er mars 2000
Icons-flag-eu.png 1er juillet 1999

Game Boy Advance
Icons-flag-jp.png 10 août 2004

Console Virtuelle Wii
Icons-flag-jp.png 1er mai 2007
Icons-flag-eu.png Icons-flag-au.png 14 septembre 2007
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 1er octobre 2007
Genre Plates-formes
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Famicom Disk System, Super Nintendo, Game Boy Color, Game Boy Advance, Wii, Nintendo 3DS, Wii U
Média 1 disquette, 1 cartouche, téléchargement
Langue japonais, anglais
Contrôle Manette

Super Mario Bros.: The Lost Levels (ou Super Mario Bros. 2 au Japon) est un jeu vidéo de plates-formes de la série Super Mario. Il sort sur Famicom Disk System en juin 1986 au Japon.

Première suite à Super Mario Bros., Super Mario Bros.: The Lost Levels est très semblable à son prédécesseur mais propose une difficulté bien plus élevée. Considérant cela, Nintendo décide de ne pas sortir le jeu en Amérique et en Europe durant la période de commercialisation de la NES.

Le jeu est réédité dans la compilation Super Mario All-Stars en 1993 et prend ce nom de Super Mario Bros.: The Lost Levels dans la version occidentale. Il est par la suite inclus comme bonus dans le jeu Super Mario Bros. Deluxe sur Game Boy Color sous le nom Super Mario Bros for the super players. Il est réédité sur Game Boy Advance en août 2004 au Japon dans la série Famicom Mini, puis dans sa version originale, sur la Console virtuelle de la Wii en 2007, puis sur celle de la Nintendo 3DS en 2012 et de la Wii U en 2014.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Super Mario Bros.: The Lost Levels est un jeu de plates-formes à défilement horizontal dont le gameplay est similaire à celui de son prédécesseur, soit Super Mario Bros. sorti en 1985 sur Nintendo Entertainment System. Cependant, il a la principale particularité d'avoir un niveau de difficulté bien plus élevé que l'opus précédent[1]. L'objectif du jeu est le même par rapport à son prédécesseur, soit de parcourir les niveaux dans le but ultime de sauver la princesse Peach des griffes de Bowser[2]. Comme dans l'opus précédent, le joueur avance de la gauche vers la droite de l'écran afin d'atteindre le drapeau qui marque la fin de chaque niveau[3].

Contrairement à Super Mario Bros, le jeu n'est jouable qu'en solo. Avant de commencer une partie, le joueur a le choix entre Mario et Luigi, chacun ayant ses propres habiletés. Mario va plus vite tandis que Luigi saute plus haut[4]. Toutefois, ce dernier est plus difficile à contrôler car il a une distance de freinage plus importante[1]. Plusieurs éléments de gameplay qui augmentent la difficulté du jeu font leur apparition. Parmi ces nouveaux éléments se trouvent des champignons empoisonnés, des warp zones qui renvoient le joueur à des niveaux antérieurs au lieu de le projeter à un niveau inexploré et des rafales de vent qui dérivent la trajectoire du personnage[5]. Les champignons empoisonnés ont pour effet, si le joueur entre en contact avec ceux-ci, de réduire la taille du personnage s'il était grand lors du contact ou de le tuer s'il était petit[6]. Certains sauts requièrent une extrême précision, le joueur ayant parfois à rebondir sur un ennemi volant pour éviter de tomber dans un trou[5]. Des Paratroopas dans certains niveaux aquatiques et des Bloups volants dans certains niveaux non-aquatiques font leur apparition dans le jeu[6].

Progression[modifier | modifier le code]

Le jeu comporte en tout huit mondes, chacun comprenant quatre niveaux, ainsi que quatre mondes cachés. Le monde neuf n'est accessible que si le joueur termine le jeu sans utiliser de warp zone. Les mondes A, B, C et D sont quant à eux accessible lorsque le joueur termine le titre huit fois de suite[1],[3].

Développement[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

Shigeru Miyamoto, le concepteur du jeu.

Super Mario Bros. premier du nom sort en Amérique du Nord en octobre 1985 et permet de vendre la console Nintendo Entertainment System par millions, mettant au même moment fin au Krach du jeu vidéo de 1983[7]. Shigeru Miyamoto, le concepteur de Super Mario Bros., est depuis devenu dirigeant du studio Nintendo R&D4. Étant occupé à terminer le développement de The Legend of Zelda sur Famicom Disk System, Miyamoto n'a plus le temps de concevoir un jeu par lui-même[5]. Takashi Tezuka, l'assistant réalisateur de Super Mario Bros., le rejoint donc pour développer une suite au jeu[8].

Visuellement, le jeu est similaire à son prédécesseur avec quelques différences mineures[3]. Cet opus propose un niveau de difficulté plus élevé, le design harmonieux étant remplacé par des niveaux plus difficiles[7]. Ils sont également plus longs et plus nombreux[6]. Les musiques de l'opus précédent composées par Kōji Kondō sont reprises avec quelques modifications mineures dans leur sonorité[3].

Sortie[modifier | modifier le code]

Super Mario Bros.: The Lost Levels sort au Japon le 3 juin 1986 sous le nom de Super Mario Bros. 2[9]. Il s'agit, après The Legend of Zelda, du deuxième jeu à sortir sur Famicom Disk System, une extension de la Famicom qui utilise des disquettes au lieu de cartouches[5].

Nintendo of America n'a pas aimé The Lost Levels. Ils ont trouvé le jeu frustrant et difficile et que peu de choses avaient changé depuis le premier jeu. Au lieu de risquer de baisser la popularité de la série, ils ont annulé la sortie du jeu en Amérique.

Critiques et héritage[modifier | modifier le code]

The Lost Levels a été vendu à 2,5 millions d'exemplaires au Japon, devenant largement le jeu le plus vendu sur Famicom Disk System[10].

Dans une critique sur la version de la console virtuelle, IGN a comparé le jeu au Super Mario Bros. original, disant que « The Lost Levels ressemble à une version faite par un fan, avec un challenge un peu trop frustrant. Le jeu n'est pas aussi fluide que le premier Mario et les graphiques sont aussi moins bien faits. » Le journaliste d'IGN a aussi dit que Nintendo of America a fait le bon choix en laissant le jeu au Japon[1].

Plusieurs aspects du jeu The Lost Levels sont devenus des éléments récurrents de la série. L'apparence des champignons, plus petits, plus larges et avec des yeux, est réapparue dans tous les jeux suivants. Le fait que Mario et Luigi aient des capacités différentes (par exemple, Luigi saute plus haut, mais glisse plus) est réutilisé plus tard dans les Super Mario Advance et les Super Mario Galaxy. Les champignons poisons sont réapparus dans Super Mario Kart et dans Super Smash Bros..

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Lucas M. Thomas, « Super Mario Bros.: The Lost Levels », IGN,‎ (consulté le 24 avril 2015)
  2. (en) Megan Farokhmanesh, « Super Mario Bros.: The Lost Levels hits Wii U Virtual Console », Polygon,‎ (consulté le 2 mai 2015)
  3. a, b, c et d « Test de Super Mario Bros. : The Lost Levels », Jeuxvideo.com
  4. (en) Dan Whitehead, « Virtual Console Roundup », Eurogamer,‎ (consulté le 24 avril 2015)
  5. a, b, c et d (en) Rus McLaughlin, « IGN Presents: The History of Super Mario Bros. P.3 », IGN,‎ (consulté le 27 mai 2015)
  6. a, b et c Romendil, « Le véritable Super Mario Bros. 2 - La série Mario », Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 7 juin 2015)
  7. a et b (en) Rus McLaughlin, « IGN Presents The History of Super Mario Bros. P.2 » (consulté le 13 avril 2009)
  8. (en) Samuel Claiborn, « This Is Shigeru Miyamoto's Favorite Mario Game », IGN,‎ (consulté le 7 juin 2015)
  9. « Iwata demande - A-t-il été facile de créer Mario ? », Nintendo.ch (consulté le 9 juin 2015)
  10. Super Mario Bros. 2