Joy-Con

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joy-Con
Nintendo Switch
Nintendo Switch
Développeur Nintendo
Fabricant Nintendo
Famille Accessoire de jeu
Type manette de jeu
Date de sortie
Alimentation Batterie 525 mAh
Autonomie 30−60 h.
Contrôleurs stick analogique
boutons digitaux
accéléromètre
gyroscope
communication en champ proche
Connectivité Bluetooth 3.0
Prédécesseur Wii U GamePad

Les Joy-Con sont les principaux contrôleurs de la console de jeu vidéo Nintendo Switch. Ils sont constitués de deux unités, chacune contenant un stick analogique et un tableau de touches. Ils peuvent être utilisés attachés à la console ou détachés et utilisés sans fil.

Conception[modifier | modifier le code]

Joy-con

Les Joy-Con sont vendus par paires, désignés comme Joy-Con L et la Joy-Con R. respectivement. Ils mesurent chacun 10,2 cm x 3,6 cm x 2,8 cm et pèsent respectivement 49 et 52 g[1].

Les Joy-Con peuvent être fixés sur les côtés de la console, détachés et utilisés sans fil, soit comme une paire comparable à une manette Wii Remote et Nunchuck, ou divisés entre deux joueurs différents. Jusqu'à 8 Joy-Con peut se connecter à une Nintendo Switch[2],[3]. Les Joy-Con peut éventuellement être fixé à un Joy-Con Grip, pour une approche plus traditionnelle de la forme de la manette[4]. Au lancement, les Joy-Con étaient disponibles en deux couleurs : gris et bleu-rouge. Une édition jaune des Joy-Con pour le jeu Arms est sorti le [5], et une paire verte fluo et rose sera disponible avec Splatoon 2 le [6].

Lorsqu'ils sont détachés de la console, les Joy-Con fonctionnent de manière autonome les uns des autres, et communiquent avec la console via Bluetooth[7]. Ils peuvent être rattachés ensemble lorsqu'ils sont indépendants de la console[8],[9]

Les Joy-Con contiennent des batteries non-amovible de 525 mAh, ils sont à la charge lorsqu'ils sont connectés à la Switch. Un accessoire permet aux Joy-Con d'être utilisés comme une manette classique via USB-C[10],[11]. Nintendo a commercialisé une Joy-Con fonctionnant avec les piles le .

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les deux Joy-Con possèdent un stick analogique, quatre touches devant et deux derrière, un bouton de synchronisation et un indicateur lumineux. Le Joy-Con L comprend les touches directionnelles ainsi qu'une touche pour faire des captures d'écrans. Le Joy-Con R comprend les touches d'actions ainsi que celle du menu principal.

Chaque Joy-Con contient un accéléromètre et un gyroscope, qui peut être utilisé pour un suivi de mouvement[12]. Les Joy-Con fonctionnent avec des commandes de pointage similaire à la télécommande Wii[13]. Le Joy-Con R comprend un capteur infrarouge qui peut reconnaître des objets et des mouvements. Nintendo a déclaré que le capteur pourrait distinguer entre les formes de la main dans le jeu pierre–papier–ciseaux[14]. Le Joy-Con R contient également un lecteur de communication en champ proche pour une utilisation avec les Amiibo[15].

Les Joy-Con contiennent un moteur à dispositif haptique appelé HD Rumble, développé en partenariat avec Immersion Corporation. Nintendo a déclaré que le système pourrait générer la sensation des glaçons et de l'eau dans un verre[16],[17].

Développement tiers[modifier | modifier le code]

Il a été découvert peu de temps après la sortie que les Joy-Con peuvent se connecter et être utilisé avec d'autres appareils Bluetooth.

Réception[modifier | modifier le code]

Questions techniques[modifier | modifier le code]

Avant le lancement public de la Nintendo Switch, divers sites de jeux vidéo ont signalé que les Joy-Con se connectaient mal avec la distance. Initialement, il était impossible de savoir si ces problèmes étaient le résultat d'interférences ou causé par le pré-lancement du logiciel[18] . Un porte-parole de Nintendo a déclaré à Polygon que la société allait « continuer à surveiller les performances de la Nintendo Switch et y apporter des améliorations si nécessaire ». La société a publié des didacticiels sur son site de support pour minimiser les interférences du signal Bluetooth[19]. Le , Nintendo a confirmé que les problèmes d'interférence ont été causés par une « fabrication différente » dans un petit nombre de Joy-Con au début de la production, et que la société assureraient la réparation gratuite des manettes[20].

Au lancement, il a été signalé que la dragonne des Joy-Con était difficile à détacher des manettes. Il a également été signalé qu'un bracelet pourrait facilement s'accrocher aux Joy-Con[21].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Samit Sarkar, « Nintendo Switch has 32 GB storage, 720p touchscreen », Polygon, sur Polygon, (consulté le 23 janvier 2017)
  2. « Nintendo Switch uses detachable 'Joy-Con' controllers », sur Polygon, Vox Media (consulté le 7 mars 2017)
  3. Michael McWhertor, « Nintendo Switch Joy-Con controller does some amazing things », Polygon, sur Polygon, (consulté le 13 janvier 2017)
  4. Wesley Yin-Poole, « A pair of Nintendo Switch Joy-con controllers costs £75 », Eurogamer, sur Eurogamer, (consulté le 13 janvier 2017)
  5. (en) « Nintendo introduces new neon yellow Joy-Con color and controller battery pack », sur The Verge,
  6. (en) « Best-Selling Games Of The Past Week In Australia And New Zealand evealed », GameSpot,‎ (lire en ligne)
  7. « Nintendo’s Joy-Con controllers also work with Windows, Mac, and Android devices », sur The Verge (consulté le 7 mars 2017)
  8. « Nintendo Switch's Joy-Con wrist straps have an annoying issue, but you can fix it », sur Polygon, Vox Media (consulté le 7 mars 2017)
  9. Allegra Frank, « Everything we know about Nintendo Switch », Polygon, sur Polygon, (consulté le 13 janvier 2017)
  10. « Here’s how to charge the Nintendo Switch Joy-Con controller », sur Polygon (consulté le 7 mars 2017)
  11. « Nintendo Switch’s included Joy-Con Grip is not the same as $30 Charging Grip », sur Polygon, Vox Media (consulté le 7 mars 2017)
  12. « Nintendo's Joy-Con controllers are insane », sur CNET, CBS Interactive (consulté le 7 mars 2017)
  13. Ben Kuchera, « Nintendo Switch’s World of Goo shows off system’s Wii-style pointer controls », Polygon, sur Polygon, (consulté le 16 mars 2017)
  14. « Nintendo’s Joy Con controller contains motion tracking camera, other tricks », sur Ars Technica (consulté le 7 mars 2017)
  15. (en) Rad, Chloi, « Nintendo Confirms Amiibo Support for Nintendo Switch, Clarifies Additional Features », IGN,‎ (lire en ligne)
  16. « Meet the minds behind Nintendo Switch's HD Rumble tech », sur Techradar (consulté le 7 mars 2017)
  17. « Nintendo's HD Rumble will be the best unused Switch feature of 2017 », sur Engadget (consulté le 7 mars 2017)
  18. « Nintendo Switch Joy-Con connection issue sparks concern ahead of launch », sur Eurogamer (consulté le 7 mars 2017)
  19. « Nintendo suggests Switch Joy-Con issues caused by interference (update) », sur Polygon (consulté le 7 mars 2017)
  20. « Nintendo: Left Joy-Con issue has been fixed on future Switch consoles », sur Polygon (consulté le 23 mars 2017)
  21. « Nintendo Switch is safer without its safety straps », sur CNET, CBS Interactive (consulté le 7 mars 2017)