Steve Suissa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Steve Suissa
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Acteur, Metteur en scène, Producteur, Scénariste, Réalisateur
Site internet www.steve-suissa.com

Steve Suissa né le à Paris, est un producteur, réalisateur, metteur en scène, scénariste et acteur français.

Après une carrière d'acteur où il joue dans une trentaine de films et téléfilms et une vingtaine de pièces de théâtre, il devient réalisateur avec un premier film L'Envol, sorti en 2000. Parallèlement, il met en scène une cinquantaine de pièces de théâtre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né à Paris au cœur du faubourg Montmartre, Steve Suissa grandit dans l’un des quartiers populaires de la capitale. Elevé par ses grands-parents, il observe son grand-père analphabète travailler sans relâche.

Adolescent, il passe son temps à la terrasse du Café des Folies, en face des Folies Bergère. Il voit défiler les danseuses, les artistes. Il perçoit les contours du théâtre. C'est en observant ces scènes quotidiennes qu'il décide de travailler dans ce monde, celui du spectacle. Cependant, sa famille s’y oppose fermement. Alors le jeune homme va travailler à Rungis où il décharge le soir des tonnes de viande pour quelques dizaines de francs. Cela lui permet de payer ses cours de théâtre.

Steve Suissa entre au Cours Florent en 1989 avec l’intention d’entamer une carrière d’acteur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dès 1990, Steve Suissa multiplie les tournages au cinéma (Nouvelle vague, Neuf mois, Serial Lover) et également à la télévision ; il tourne ainsi une trentaine de téléfilms dans des seconds rôles.

En 1998, il crée sa maison de production Les Films de l'Espoir. Dès lors, Steve Suissa va produire des pièces de théâtre, Le Baiser de la veuve d'Israël Horovitz ou Pieds nus dans le parc de Neil Simon, pour lequel Béatrice Agenin a été nommée aux Molières dans la catégorie Comédienne dans un second rôle.

En 1999, il co-produit et réalise son premier long-métrage, L’Envol, qui obtient de nombreux prix, dont le prix de la mise en scène et les prix d’interprétation féminine et masculine au Festival International du film de Moscou.Pendant les dix années qui suivent, il enchaîne les productions cinématographiques, Le Grand Rôle, Cavalcade, Mensch, qui obtient le Prix du meilleur scénario au Festival de Sarlat. Il travaille pour la télévision : Traquée, Trop plein d'amour. Il découvre et accompagne un vivier de jeunes talents tels qu’Isabelle Carré, Clément Sibony, Marion Cotillard, Lorànt Deutsch, Bérénice Bejo, Titoff, Nicolas Cazalé.

Steve Suissa a également dirigé Le Mystère Bizet à l'Opéra Bastille, et La Flûte enchantée de Mozart pour Opéra en plein air.

En 2012, Steve Suissa cesse d’être l’ancien élève de Francis Huster pour devenir son metteur en scène. Il met ainsi en scène l’acteur dans Bronx, de Chazz Palminteri aux Bouffes-Parisiens. Le duo prend alors la direction du théâtre Rive Gauche, à Paris. Les deux artistes travaillent ensemble sur Le Journal d'Anne Frank d'Éric-Emmanuel Schmitt, 250 représentations à guichets fermés et une tournée de 80 villes. Et L'Affrontement de Bill C. Davis. 300 représentations et une tournée de 90 dates, où Francis Huster partage l’affiche avec Davy Sardou, qui obtient pour cette pièce le Molière du comédien dans un second rôle.

Entre 2013 et 2016, Steve Suissa met en scène pas moins de quinze pièces avec son complice et partenaire privilégié Francis Huster, mais aussi avec Marianne James (Miss Carpenter[2]), Martin Lamotte (The Guitrys[3]), Claire Keim, Jean-Claude Dreyfus (La trahison d'Einstein[4]), Michel Sardou (Si on recommençait[5]), Jean-Luc Reichmann (Hibernatus[6]) ou Clémentine Célarié (24 heures de la vie d'une femme[7]).

En 2014 il met en scène à la Comédie des Champs-Élysées Si on recommençait ? une création de Éric-Emmanuel Schmitt, avec entre autres Michel Sardou et Félix Beaupérin, nommé aux Molières dans la catégorie Révélation théâtrale masculine, après avoir présenté au Théâtre Rive Gauche La Trahison d’Einstein, d’Éric-Emmanuel Schmitt, avec Francis Huster et Jean-Claude Dreyfus, Georges et Georges d’Éric-Emmanuel Schmitt, avec notamment Davy Sardou et Alexandre Brasseur, puis Le Joueur d’échecs, de Stefan Zweig, adaptation d’Éric-Emmanuel Schmitt, avec Francis Huster, nommé aux Molières dans la catégorie Seul en scène.

À la rentrée 2015, il signe la mise en scène d’Avanti ! de Samuel A. Taylor, adapté par Dominique Piat, dans lequel il dirige notamment Francis Huster, Ingrid Chauvin, et Thierry Lopez, nommé aux Molières dans la catégorie Comédien dans un second rôle.

En , Steve Suissa signe la mise en scène de la nouvelle pièce de Laurent Ruquier A droite à gauche, avec Régis Laspalès et une nouvelle fois Francis Huster. Le succès est tel que la pièce reste à l’affiche du Théâtre des Variétés toute la saison 2016/2017.

Entre-temps, il crée sur un bateau à Venise le spectacle Passionnément Toscanini avec Francis Huster et le musicien Giovanni Bellucci, et enchaîne avec un grand projet sur la vie du virtuose du piano Vladimir Horowitz, où se mélangent la musique avec la grande pianiste Claire-Marie Le Guay, le cinéma avec les images qui défilent, et la vie d’Horowitz, interprétée par Francis Huster.

Il est également le fondateur du 1er festival du théâtre français en Israël qui a eu lieu entre le 22 et le à Tel Aviv et Jérusalem[8]. Ce festival a permis de présenter 5 représentations de spectacles francophones, dont Inconnu à cette adresse avec Thierry Lhermitte et Francis Huster, L’être ou pas avec Pierre Arditi et Daniel Russo, Horowitz le pianiste du siècle avec Francis Huster et Claire-Marie Le Guay et le dernier spectacle de François-Xavier Demaison. Le public était au rendez-vous, puisque les pièces se sont toutes jouées à guichet fermé.

En 2018, il met en scène deux créations. La première est Ich bin Charlotte de Doug Wright (Prix Pulitzer du texte dramatique) au Théâtre du Chêne Noir pour le Festival d'Avignon avec Thierry Lopez qui incarne à lui seul une trentaine de personnages. La deuxième est Pourvu qu'il soit heureux, nouvelle pièce de Laurent Ruquier, avec Francis Huster et Fanny Cottençon.

Ensuite, il organise la deuxième édition du festival du théâtre français en Israël, qui se tiendra du au avec Richard Berry, Francis Huster, Patrick Timsit, Fanny Cottençon...

En parallèle, il est nommé producteur et réalisateur des émissions religieuses sur le judaïsme du dimanche matin sur France Télévisions. Il crée et met en place un nouveau concept sur le culte et la culture : « À l’origine. » La première émission de cette série est diffusée le dimanche 8 septembre 2018, veille de Rosh Hashana 5779.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2000 : On s’embrasse ? de Pierre-Olivier Mornas (producteur)
  • 2000 : Les petits chevaux de Pierre-Olivier Mornas (producteur)
  • 2001 : L’Écharpe d'Éric Le Roux (producteur)
  • 2001 : Elle pleure pas de Steve Suissa
  • 2001 : Ce qui compte pour Mathilde de Stéphanie Murat (producteur)
  • 2003 : Méprise d'Éric Le Roux (producteur)
  • 2005 : Jeanne à petits pas de Négar Djavadi (producteur)

Théâtre[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Le Chandelier enterré, de Stefan Zweig, tournée internationale
  • 2016 : L'Énigme Zweig, de et avec Francis Huster, tournée internationale
  • 2016 : Amok, de Stefan Zweig, tournée internationale
  • 2017 : Toscanini, Venise
  • 2017 : Le Théâtre, ma vie, de et avec Francis Huster, tournée internationale

Captation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Le mystère Bizet - Opéra Bastille
  • 2013 : La flûte enchantée De Mozart - Co-mis en scène avec Francis Huster - Opéra en plein air

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Site Officiel de Steve SUISSA », sur www.steve-suissa.com (consulté le 1er novembre 2017).
  2. « Théâtre Rive Gauche - Miss Carpenter », sur www.theatre-rive-gauche.com (consulté le 3 décembre 2017).
  3. « Théâtre Rive Gauche - The Guitrys », sur www.theatre-rive-gauche.com (consulté le 3 décembre 2017).
  4. « Théâtre Rive Gauche - La trahison d'Einstein », sur www.theatre-rive-gauche.com (consulté le 3 décembre 2017).
  5. « La Comédie et le Studio des Champs-Elysées - Si On Recommencait », sur www.comediedeschampselysees.com (consulté le 3 décembre 2017).
  6. « Hibernatus - Biographie Steve Suissa », sur www.hibernatus.fr (consulté le 3 décembre 2017).
  7. « Théâtre Rive Gauche - 24h de la vie d'une femme », sur www.theatre-rive-gauche.com (consulté le 3 décembre 2017).
  8. « Festival du Théâtre Français en Israel », sur www.festival-theatre-francais.com (consulté le 1er novembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]