Théâtre du Nord-Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théâtre du Nord-Ouest
Type Salle de spectacles
Lieu Paris IXe, Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 52′ 20″ nord, 2° 20′ 35″ est
Inauguration 1997
Capacité 120 + 80
Direction Jean-Luc Jeener (metteur en scène)
Site web www.theatredunordouest.com/

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Théâtre du Nord-Ouest

Géolocalisation sur la carte : 9e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 9e arrondissement de Paris)
Théâtre du Nord-Ouest


Le Théâtre du Nord-Ouest (ou T.N.O.), sis au 13, rue du Faubourg-Montmartre, dans le 9e arrondissement de Paris, est un théâtre d'art et d'essai, naguère subventionné par le Ministère de la Culture. Il fut ouvert en juin 1997 et est dirigé depuis lors par Jean-Luc Jeener. Ce site est desservi par la station de métro Grands Boulevards.

Façade du Théâtre du Nord-Ouest
La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux mise en scène par Jean-Luc Jeener. Salle Laborey 2012. Photo Jules Pajot

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant de devenir un théâtre, les murs accueillirent Le Club des Cinq, cabaret ouvert à la Libération par cinq anciens de la 2e Division Blindée[1]. Édith Piaf y donna de nombreux récitals et Yves Montand y fit ses débuts parisiens, en première partie de la chanteuse. Jo Longmann, un des cinq fondateurs du cabaret, était l'entraîneur de Marcel Cerdan. En juillet 1946, c'est au Club des Cinq que Cerdan entend pour la première fois la Môme [2]. Claude Lelouch reconstitua en décors le Club des Cinq pour son film Edith et Marcel (1983). En mars 1948, François Mitterrand, alors Ministre des Anciens Combattants, y organise un gala auquel participent Piaf et Cerdan[3]. Passé de mode, le cabaret des Grands boulevards fut converti en cinéma de quartier et devint en 1954 le cinéma Le Club. En 1991, le cinéma fut transformé en salle de concert consacrée au jazz et au rock par le trompettiste Luc Molins et Michel Pintenet, actuel directeur de la scène nationale de Foix. Ils nommèrent le nouveau lieu Le Passage du Nord-Ouest, en référence à la route maritime arctique qui relie parfois les océans Atlantique et Pacifique[4].

Le Théâtre du Nord-Ouest est situé presque en face du Palace, célèbre boîte de nuit parisienne des années 1980 et 1990, rouvert comme théâtre de boulevard en novembre 2008.

Programmation[modifier | modifier le code]

Le théâtre accueille chaque saison de nombreux comédiens, d'origine et d'expérience très variées : du sociétaire de la Comédie-Française à l'élève de cours de théâtre, tel le proche Conservatoire national supérieur d'art dramatique. Soutenu dès sa création par Francis Huster et Yasmina Reza, le T.N.O. compte, parmi les comédiens connus y ayant joué, les noms de Jean-Pierre Bernard, Denise Bosc, Bérengère Dautun (sociétaire de la Comédie-Française depuis 1972), Jean Davy, Emmanuel Dechartre, Bernard-Pierre Donnadieu, Michel Le Royer, Odile Mallet et Geneviève Brunet, Robert Marcy, ou encore Janine Souchon et Antoinette Guédy. Parmi les jeunes acteurs y ayant joué à leurs débuts, on compte par exemple : Arnaud Denis, Stéphanie Tesson (devenue directrice du Théâtre de Poche-Montparnasse), Lucien Jean-Baptiste, Thomas Le Douarec (Le Portrait de Dorian Gray), Anatole de Bodinat, Yann Reuzeau, Anne Coutureau, Gunther Vanseveren, Constantin Balsan, Maud Imbert, Simon Coutret, Benoît Dugas, Florence Tosi, Olivier Bruaux ou Eléonore Joncquez.

Le théâtre a également pour mission essentielle de révéler au public de nouveaux auteurs de théâtre contemporain (récemment Stéphanie Le Bail, Monique Lancel, Alain Duprat, Christian Morel de Sarcus, Israël Horovitz etc). Enfin, le Nord-Ouest permet à des spectacles variés, sans moyens de production, d'y être créés avant d'être repris dans d'autres théâtres (Théâtre du Lucernaire, Théâtre 13, Théâtre le Guichet Montparnasse, Théâtre Essaïon, Théâtre Mouffetard, etc.), de figurer au programme du Festival d'Avignon, du Mois Molière à Versailles ou de partir en tournée.

Dans les spectacles qu'il met en scène lui-même, Jean-Luc Jeener, le directeur du théâtre, pratique un "théâtre de l'incarnation" [5].

La particularité du Théâtre du Nord-Ouest réside dans la double alternance de sa programmation.

Alternance de spectacles dans les deux salles :

  • la grande salle (salle Laborey), d'origine, offrant 120 places et un vaste plateau sur lequel débouche un élégant escalier ;
  • une petite salle (salle Economidès), de 80 places, aménagée en 1997 derrière le foyer et permettant une proximité intimiste avec le public.

Alternance de deux saisons:

  • l'une consacrée à l'intégrale de l'œuvre théâtrale d'un grand auteur classique.
  • l'autre à un thème de réflexion illustré par 30 à 40 pièces, dont environ cinq créations originales par an .

Saisons "Intégrales"[modifier | modifier le code]

Saisons à "Thème"[modifier | modifier le code]

  • "Spiritualité et Religions" en 2002
  • "Théâtre Miroir du Monde" en 2003
  • "La mort et le passage" en 2004
  • "Justice & Politique" en 2005
  • "Jeanne d'Arc et autres femmes" en 2006
  • "Le cœur et l'esprit" en 2007
  • "Théâtre et engagement" en 2008
  • "Dom Juan et le libertinage" en 2009
  • "Des prisons & des hommes" en 2010
  • "Sartre & Camus & de Gaulle et la politique" en 2011
  • "Paroles d'aujourd'hui" en 2013
  • "Les chefs-d'œuvre du théâtre" en 2013 et 2014
  • "Mensonges & Trahisons" en 2016
  • "Religion & Laïcité" en 2017

Chaque saison intégrale, outre la mise en scène de l'ensemble des œuvres d'un auteur, donne lieu à des lectures de sa correspondance, de ses discours, de sa poésie, etc., et aussi de textes -critiques, pastiches, etc.- de contemporains pouvant éclairer son œuvre.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel du Théâtre du Nord-Ouest

Site officiel de Marcel Cerdan. On peut y voir deux photographies du boxeur et d'Edith Piaf au Club des Cinq

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Piaf Cerdan, l'amour foudroyé, Eulogue Boissonnade, France-Empire, 1984
  2. Piaf Cerdan, un hymne à l'amour, Patrick Mahé & Dominique Grimault, Robert Laffont 2007
  3. Passion Edith Piaf, François Lévy, Textuel 2003.
  4. Le Passage du Nord-Ouest, Pascal Anquetil, Le Nouvel Observateur-Paris, septembre 1991.
  5. Le théâtre fait chair, Stéphanie Tesson, L'Avant-Scène Théâtre, p.145-146, février 2009.

Sur les autres projets Wikimedia :