Jérusalem-Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jérusalem-Ouest en bleu sur le graphique

Jérusalem-Ouest est la partie de la ville de Jérusalem qui se situe dans le territoire israélien à l'issue des accords d'armistice du 3 avril 1949 conclus entre le jeune État d'Israël, créé le 14 mai 1948 à Tel-Aviv et le royaume hachémite de Transjordanie, alors dirigé par le roi Abdallah 1er, qui s'était fait proclamer " roi de Palestine " en 1948 à Jéricho. L'État juif y a établi ses ministères (sauf celui des Affaires étrangéres, présent à Tel Aviv), la Présidence de l'État, la Cour suprême, le Musée national, son Parlement (Knesset), la direction générale de la police, le grand centre hospitalier « Hadassah » (comprenant notamment sa synagogue décorée par Marc Chagall), le site aussi du Yad Vashem (mémoire de l'Holocauste des juifs lors de la 2ème guerre mondiale) ; il en a fait sa capitale par une déclaration unilatérale du gouvernement le [1]. La quasi totalité de la communauté internationale ne reconnaît pas cette décision particulière car Jérusalem devait être un corpus separatum selon le plan de partage de la Palestine voté le 29 novembre 1947 par les membres alors de l'ONU. La quasi totalité des ambassades en Israël seront établies à Tel Aviv à compter de 1948 et de la naissance de l'État d'Israël .

Des parachutistes de la 55e brigade d'infanterie commandée par le général Narkiss conquièrent la partie est de la ville le 7 juin 1967. L'Ètat juif étend alors la juridiction administrative de Jérusalem-ouest sur l'ensemble de la ville et fait adopter dès le 27 juin une première loi sur Jérusalem, mettant fin à la séparation entre les les parties de Jérusalem et prévoyant un quasi-doublement de la superficie de la nouvelle ville de Jérusalem, passant à environ 72 kilomètres carrés alors que la superficie de Jérusalem-Ouest était d'environ de 38 kilomètres carrés de 1949 à 1967 et celle de Jérusalem-Est de 6 kilomètres carrés. Le 28 juin, la municipalité de Jérusalem-Est est dissoute par les autorités israéliennes et Teddy Kollek, maire de Jerusalem-Ouest depuis les élections locales de 1965 devient alors maire de Jérusalem.

Le 30 juillet 1980, la Loi de Jérusalem fait solennellement de Jérusalem la capitale " unifiée et indivisible " d'Israël. Cette action a cependant été condamnée par le Conseil de sécurité de l'ONU et a aussi été rejetée par la communauté internationale.

Le , les États-Unis décident de reconnaître le statut de capitale à Jérusalem, sans cependant en spécifier les limites[2] et de transférer leur ambassade à Jérusalem, alors qu'elle était située à Tel Aviv , depuis la reconnaissance de l'Etat juif par les Etats-Unis effectuée dès le 15 mai 1948 .

Pour l'administration israélienne, l'appellation Jérusalem-Ouest n'a pas de sens dans la mesure où il n’y a qu’un seul Jérusalem unifié[3].

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Jérusalem-Est