Négar Djavadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Négar Djavadi, née en Iran en 1969 est une scénariste, réalisatrice et écrivaine française[1]. Elle vit et travaille à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle suit sa scolarité au lycée français de Téhéran[2]. Sa famille fait partie des opposants au régime du Shah puis de l'ayatollah Komeini. A l'âge de 11 ans, elle fuit l'Iran et la révolution islamique avec sa mère et ses deux sœurs en traversant les montagnes du Kurdistan à cheval[2]. Elles s'installent à Paris[3].

Négar Djavadi suit des études de cinéma à l'INSAS de Bruxelles dont elle est diplômée en 1994. Elle se consacre au cinéma, qu'elle enseigne de 1996 à 2000 à l'Université Paris 8. Elle est scénariste, monteuse et réalisatrice. En 2016, elle publie son premier roman Désorientale.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Elle réalise quatre courts-métrages, sélectionnés dans de nombreux festivals[4].

En 2005, elle est lauréate du trophée du meilleur premier scénario pour Après la pluie, les amoureux[5].

Elle est co-scénariste avec Charlotte Paillieux de Tiger Lily, 4 femmes dans la vie, série télévisée distinguée au Festival de la fiction TV de La Rochelle 2012[6].

Littérature[modifier | modifier le code]

Désorientale est son premier roman. Ce roman raconte la saga d'une famille iranienne sur trois générations avec l'exil et l'installation en France de cette famille. De nombreuses notes issues de Wikipédia servent de points de repères historiques au lecteur. Publié fin août 2016, Désorientale rencontre rapidement le succès[2]. En effet, le roman a été vendu à 45 000 exemplaires en 2016[7]. Le 10 octobre, il est couronné par l’Autre Prix, organisé par la librairie l’Autre Monde[8]. Négar Djavadi reçoit également pour ce roman Le Prix du Style 2016[9], et est sélectionné pour le premier Prix Patrimoines 2016[10]. En 2017, il est lauréat du Prix Emmanuel-Roblès, du Prix Première, et du Prix littéraire de la Porte Dorée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • L'Espace désolé, court-métrage réalisé par Négar Djavadi, TS Productions, 1995, 16 min
  • Entre les vagues, court-métrage réalisé par Négar Djavadi, TS Productions, 1997, 23 min
  • Comédie classique, court-métrage réalisé par Négar Djavadi, Paraiso Production Diffusion, 2001, 20 min
  • Jeanne, à petits pas..., court-métrage réalisé par Négar Djavadi, Les Films de l'Espoir, 2005, 15 min
  • 13 m², long-métrage de Barthélémy Grossmann, scénario de Négar Djavadi, Nessva Films et Aldabra Films, 2007, 1 h 24 min

Littérature[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Désorientale de Négar Djavadi : ombres persanes », sur fnac.com
  2. a, b et c Par Jeanne Ferney, « L’exil selon Négar Djavadi », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  3. « Née en Iran en 1969, la scénariste et réalisatrice Négar Djavadi vient de faire paraitre son premier roman "Désorientale"chez Liana Levi », sur franceinter.fr,
  4. « Négar Djavadi », sur unifrance.org
  5. « TROPHEES DU PREMIER SCENARIO PROMESSE DE NOUVEAUX TALENTS », sur cnc.fr
  6. « Tiger Lily, quatre femmes dans la vie », sur premiere.fr
  7. « «Désorientale», de Négar Djavadi », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  8. « Négar Djavadi, auteure de Désorientale a été choisie parmi 80 romanciers », sur lyonne.fr,
  9. « Négar Djavadi reçoit le Prix du Style 2016 », sur livreshebdo.fr, (consulté le 22 novembre 2016)
  10. « Sept titres en lice pour le premier Prix Patrimoines », article du site livreshebdo.fr du 29 août 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]