Sainte-Cécile (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Cécile, Sainte Cécile et Cécile.
Sainte-Cécile
L'église Sainte-Cécile.
L'église Sainte-Cécile.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Villedieu-les-Poêles
Intercommunalité Villedieu Intercom
Maire
Mandat
Roland Guaine
2014-2020
Code postal 50800
Code commune 50453
Démographie
Gentilé Céciliens
Population
municipale
832 hab. (2014 en augmentation de 4,26 % par rapport à 2009)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 08″ nord, 1° 11′ 22″ ouest
Altitude Min. 112 m
Max. 226 m
Superficie 11,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Sainte-Cécile

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Sainte-Cécile

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Cécile

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Cécile

Sainte-Cécile est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 832 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Limitrophe de Villedieu-les-Poêles, la commune est aux confins du Bocage virois, de l'Avranchin et du Pays saint-lois, sa situation dans l'arrondissement de Saint-Lô privilégiant le classement dans ce dernier pays. Son bourg est à 3 km à l'est de Villedieu-les-Poêles et à 11 km à l'ouest de Saint-Sever-Calvados[1].

Le territoire est traversé de l'ouest au nord par la route départementale no 975 (ancienne route nationale 175). La D 924 (ancienne route nationale 24bis) s'y raccorde en limite ouest sur le territoire de Villedieu-les-Poêles et mène à l'est à Saint-Sever-Calvados et à Vire. La D 454 la croise à l'est, menant à Beslon au nord et vers Chérencé-le-Héron au sud en rejoignant la D 999 (ancienne route nationale 799) partant du carrefour D 975-D 924. Le nord du territoire est traversé par la D 554 reliant Villedieu à Beslon et le sud par la D 33 joignant Saultchevreuil-du-Tronchet à l'ouest à La Chapelle-Cécelin à l'est. L'échangeur 38 de l'A84 est à 4 km au nord du bourg, sur le territoire de La Colombe.

Sainte-Cécile est très majoritairement dans le bassin de la Sienne, qui délimite puis traverse le territoire d'est en ouest. Plusieurs de ses courts affluents parcourent le territoire communal. Une petite partie sud-est est dans le bassin de son affluent l'Airou par le ruisseau de la Marchandière, et une pointe sud dans le bassin de la Sée par un affluent du Bieu.

Le point culminant (226 m) se situe au sud, près du château d'eau au lieu-dit les Hauts Chemins. Le point le plus bas (112 m) correspond à la sortie de la Sienne du territoire, à l'ouest. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Granville-Pointe du Roc, à 29 km[2]. Le sud du Saint-Lois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Sainte-Cécile, avoisine les 1 200 mm[3].

Communes limitrophes de Sainte-Cécile[4]
La Colombe Beslon Beslon
Villedieu-les-Poêles-Rouffigny (comm. dél. de Villedieu-les-Poêles) Sainte-Cécile[4] Saint-Aubin-des-Bois (14),
Saint-Maur-des-Bois
Chérencé-le-Héron Chérencé-le-Héron, La Chapelle-Cécelin La Chapelle-Cécelin

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse est dédiée à Cécile de Rome, martyre romaine du IIe ou IIIe siècle. Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Cécile-les-Monts[5].

Le gentilé est Cécilien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1831 1875 Charles Michel de Lepiney[7]    
         
1944 1945 Auguste Chardin   Non élu, faisant fonction de maire
1945 1976 Émile Lecharpentier    
1976 juin 1995 Georges Esnouf SE Secrétaire de mairie et Instituteur
juin 1995[8] en cours Roland Guaine[9] UMP Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2014, la commune comptait 832 habitants[Note 2], en augmentation de 4,26 % par rapport à 2009 (Manche : +0,44 %). Sainte-Cécile a compté jusqu'à 856 habitants en 1836.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
824 768 830 835 824 856 708 777 714
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
681 698 697 668 656 641 626 589 612
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
619 583 550 510 531 552 569 578 583
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
620 548 587 664 679 748 779 798 832
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive de Sainte-Cécile a fait évoluer une équipe de football en division de district[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Distance orthodromique selon le site Lion 1906
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 13 mars 2016) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 516
  7. Annuaire du département de la Manche, 33e année, 1861, p 235.
  8. « Roland Guaine briguera un 4e mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 novembre 2014)
  9. a et b Réélection 2014 : « Sainte-Cécile (50800) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 3 mai 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  13. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – US Ste Cecile » (consulté le 17 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :