Morigny (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Morigny.
Morigny
Vue sur le bourg.
Vue sur le bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Villedieu-les-Poêles
Intercommunalité Villedieu Intercom
Maire
Mandat
Régis Hérel
2014-2020
Code postal 50410
Code commune 50357
Démographie
Gentilé Morignais
Population
municipale
90 hab. (2014)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 53″ nord, 1° 03′ 34″ ouest
Altitude Min. 77 m – Max. 163 m
Superficie 4,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Morigny

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Morigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morigny

Morigny est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 90 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins du Bocage virois et du pays saint-lois, sa situation dans l'arrondissement de Saint-Lô privilégiant le classement dans le second pays, la commune formant toutefois une avancée dans le département voisin. L'atlas des paysages de la Basse-Normandie la place d'ailleurs à l'ouest de l'unité du bassin de Vire caractérisée par un « paysage en écrin, pris entre les hauteurs de Saint-Sever et le Haut Pays du bocage »[2]. Morigny fait partie du canton de Percy, mais le chef-lieu de canton le plus proche est Saint-Sever-Calvados à 5 km au sud.

Le territoire est à l'écart des grandes voies de communication. Le bourg de Morigny est relié à Montbray à l'ouest par la route départementale no 454 qui continue au nord vers Saint-Vigor-des-Monts. La D 455 qui relie Montbray à Landelles-et-Coupigny traverse le nord du territoire. Morigny est à environ dix kilomètres de chacun des accès 38 (Villedieu-les-Poêles au sud-ouest, vers Rennes) et 39 (Pont-Farcy au nord-est, vers Caen) de l'autoroute A84.

La commune est dans le bassin de la Vire, par son affluent la Drôme qui délimite le territoire de l'ouest au nord-est. L'un des affluents de cette dernière, le ruisseau de la Plaine, délimite l'est du territoire et le ruisseau de la Morlière qui lui donne ses eaux continue la limite au sud.

La Drôme, en limite de Montbray.

Le point culminant (163 m) se situe à l'extrême-sud de la commune, à la Bonnardière. Le point le plus bas (77 m) correspond à la sortie de la Drôme du territoire, au nord-est.

La pluviométrie annuelle avoisine les 1 100 mm[3].

Les principaux lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire, la Masure, le Rocher, la Pidouyère, la Saulnerie, le Bourg, le Vautier, la Racinière, le Trochu, les Aulné, la Malautière, la Saussaye, la Bonnardière, le Cornu, le Trouvi, la Crière, le Trillot, la Cornière et l'Aumoire[4].

Communes limitrophes de Morigny[5]
Montbray Montbray Saint-Vigor-des-Monts
Montbray,
Courson (Calvados)
Morigny[5] Landelles-et-Coupigny (Calvados),
Sept-Frères (Calvados)
Courson (Calvados) Courson (Calvados) Courson (Calvados)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme serait issu de l'anthroponyme roman Maurinus[6].

Le gentilé est Morignais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Initialement attribuée au canton de Tessy, Morigny intègre le canton de Percy lors du redécoupage faisant suite à la loi du 8 pluviôse an IX (1801)[7]. En 2015, comme l'ensemble du canton de Percy, la commune est intégrée au canton de Villedieu-les-Poêles.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Candidats ou listes ayant optenu plus 5 % des suffrages exprimés lors des dernières élections politiquement significatives :

Législatives 2017[8] :

  • 1er tour (67,65 % de votants) : Philippe Gosselin (LR) 56,52 %, Franck Simon (FN) 15,22 %, Benoîte Nouet (LREM) 13,04 %, Aurélien Marion (FG) 13,04 %.
  • 2e tour (67,65 % de votants) : Philippe Gosselin (LR) 88,10 %, Benoîte Nouet (LREM) 11,90 %.

Présidentielle 2017[9] :

Régionales 2015[10] :

  • 1er tour (57,75 % de votants) : Hervé Morin (Union de la droite) 53,85 %, Nicolas Bay (FN) 23,08 %, Nicolas Calbrix (DLF) 5,13 %, Pascal Le Manach (Extrême gauche) 5,13 %, Nicolas Mayer-Rossignol (Union de la gauche) 5,13 %, Sébastien Jumel (FG) 5,13 %.
  • 2e tour (69,01 % de votants) : Hervé Morin (Union de la droite) 51,11 %, Nicolas Mayer-Rossignol (Union de la gauche) 28,89 %, Nicolas Bay (FN) 20,00 %.

Européennes 2014[11]

Législatives 2012[12] :

  • 1er tour (72,86 % de votants) : Philippe Gosselin (UMP) 52,00 %, Christine Le Coz (PS) 20,00 %, Denis Féret (FN) 16,00 %, Isabelle Le Cann (FG) 6,00 %.
  • 2e tour (80,00 % de votants) : Philippe Gosselin (UMP) 62,96 %, Christine Le Coz (PS) 37,04 %.

Présidentielle 2012[13] :

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires[14]
Période Identité Étiquette Qualité
1940 1945 Henri Cochard    
1945 1947 Émile Goibert    
1947 1954 Victor Belin    
1954 1982 Alcime Allaire SE Agriculteur
1982 mars 2001 Pierre Sevaux SE Agriculteur
mars 2001[15] en cours Régis Hérel[16] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et deux adjoints[16].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 90 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Morigny[17]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 1]. Morigny a compté jusqu'à 338 habitants en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260 333 323 307 322 337 338 332 306
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
296 298 279 266 256 244 250 248 221
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
221 202 215 204 184 207 196 209 181
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
171 161 139 118 104 83 91 88 90
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.
  • L'église Notre-Dame est en partie du XVIe siècle.
  • Plaque commémorative de la collision des deux avions KB-29 de l’armée américaine s'écrasant sur le territoire communal en faisant quatorze victimes militaires, le 2 février 1957[20].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. [PDF] « www.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr (Dreal Basse-Normandie) - Les unités de paysage : Unité 4.4.1 : Le Bassin de Vire dans son écrin de hauteurs boisées » (consulté le 29 juillet 2013)
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. Morigny sur Géoportail.
  5. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  6. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 182
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Morigny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 décembre 2011)
  8. « Résultats élections Législatives 2017 - Morigny », sur ouest-france.fr (consulté le 18 août 2017)
  9. « Résultat de la présidentielle à Morigny (50410) - 2eme tour de l'élection 2017 », sur linternaute.com (consulté le 17 août 2017)
  10. « Résultats des élections régionales 2015 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 24 janvier 2016)
  11. « Résultats des élections européennes 2014 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 14 août 2015)
  12. « Résultats des élections législatives 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 14 août 2015)
  13. « Résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 14 août 2015)
  14. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 423
  15. « Après trop de candidats, il en manque désormais deux », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 août 2015)
  16. a et b Réélection 2014 : « Régis Hérel entame un troisième mandat de maire », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  17. Date du prochain recensement à Morigny, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  20. « Site de la communauté de communes du canton de Percy - Commémoration de l’accident aérien du 2 février 1957 » (consulté le 12 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]