Margueray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Margueray
Margueray
L'église Notre-Dame-et-Saint-Gorgon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Villedieu-les-Poêles
Intercommunalité Villedieu Intercom
Maire
Mandat
Pierre Manson
2014-2020
Code postal 50410
Code commune 50291
Démographie
Gentilé Margueriais
Population
municipale
133 hab. (2016 en diminution de 2,21 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 47″ nord, 1° 08′ 34″ ouest
Altitude Min. 169 m
Max. 257 m
Superficie 4,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Margueray

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Margueray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Margueray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Margueray

Margueray est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 133 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située au sud-est du Pays saint-lois, en limite du Bocage virois. Le bourg est à 4,5 km au sud-est de Percy et à 10 km au nord-est de Villedieu-les-Poêles.

La moitié sud-est de son territoire allongé dans le sens sud-ouest/nord-est est grandement affecté à la route départementale no 975 (ancienne route nationale 175) et à celle qui l'a remplacée pour relier Rennes à Caen, l'autoroute A84. La D 975 mène au sud-ouest à Villedieu-les-Poêles et au nord-est à Pont-Farcy. La D 28, qui délimite le territoire sur tout le nord-ouest et longe le bourg, permet d'aller vers Gouvets au nord-est et rejoint la D 975 au sud-ouest. La D 455 relie plus directement le bourg à la D 975 et se prolonge vers Saint-Martin de Montbray au sud-est, tandis que le bourg de Montbray est accessible plus directement par la D 58 qui part à l'ouest du bourg. Celui-ci est relié au Chefresne par cette même D 58 au nord-ouest . L'accès à l'A84 est à Pont-Farcy (échangeur 39) à 12 km au nord-est vers Caen et à La Colombe (échangeur 38) à 9 km au sud-ouest vers Rennes.

Margueray est dans le bassin de la Sienne, essentiellement par un affluent la Gièze, le ruisseau du Chefresne. L'est du territoire est matérialisé par une crête faisant fonction de ligne de partage des eaux entre la Sienne et la Vire.

Le point culminant (257 m) se situe au sud-est, près du lieu-dit le Vigneret, en limite de commune sur la D 455 qui mène à Saint-Martin de Montbray. Le point le plus bas (169 m) correspond à la sortie du ruisseau du Chefresne du territoire, à l'ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Margueray[2]
Percy-en-Normandie
(comm. dél. du Chefresne)
Percy-en-Normandie (comm. dél. du Chefresne), Montabot (sur moins de 100 m) Gouvets
Percy-en-Normandie
(comm. dél. du Chefresne)
Margueray[2] Saint-Vigor-des-Monts (par un angle)
Percy-en-Normandie
(comm. dél. du Chefresne)
Montbray Montbray

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Margerei au XIIe siècle, Margueré vers 1280[3].

L'origine du toponyme n'est pas éclaircie. Les hypothèses l'attribuent à un nom de personne, gaulois selon Albert Dauzat (Margaros)[4], ou roman selon René Lepelley (Margarius)[5], adjoint du suffixe -acum/ -acus.

Le gentilé est Margueriais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1973[6] avril 1979 Maurice Manson SE  
1979[7] mars 2008 Marie-Thérèse Hulmel SE Secrétaire de mairie
mars 2008[8] avril 2014 André Lecharpentier SE  
avril 2014[6] En cours Pierre Manson SE Technicien en construction mécanique
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2016, la commune comptait 133 habitants[Note 1], en diminution de 2,21 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Margueray a compté jusqu'à 414 habitants en 1851.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
272290295355382401404386414
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
371352346317319291309273243
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
262271259233254268271242223
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
217196158141130128146135132
2016 - - - - - - - -
133--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 754 - (ISBN 2600001336).
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 168
  6. a et b « Pierre Manson élu maire au bout du suspens », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2015)
  7. « Marie-Thérèse Hulmel ne se représentera pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2015)
  8. « André Lecharpentier raccroche son écharpe », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2015)
  9. « Margueray (50410) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 mai 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]