Saint-Symphorien-d'Ancelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Symphorien.

Saint-Symphorien-d'Ancelles
Saint-Symphorien-d'Ancelles
Église Saint-Symphorien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement de Mâcon
Canton La Chapelle-de-Guinchay
Intercommunalité Mâconnais Beaujolais Agglomération
Maire
Mandat
Sophie Chamoulaud
2014-2020
Code postal 71570
Code commune 71481
Démographie
Population
municipale
1 176 hab. (2016 en augmentation de 8,79 % par rapport à 2011)
Densité 192 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 56″ nord, 4° 46′ 15″ est
Altitude Min. 168 m
Max. 198 m
Superficie 6,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Symphorien-d'Ancelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Symphorien-d'Ancelles
Liens
Site web st-symphorien-st-romain.fr

Saint-Symphorien-d'Ancelles est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Chapelle-de-Guinchay Rose des vents
Romanèche-Thorins N Saint-Didier-sur-Chalaronne (Ain)
O    Saint-Symphorien-d'Ancelles    E
S
Dracé (Rhône)

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Romain-des-Îles et Saint-Symphorien-d'Ancelles sont deux villages qui se sont réunis en 1975 pour n’en former plus qu’un, tout en conservant toutefois leurs identités. Situé en bords de Saône, Saint-Romain-des-Îles est tourné sur son petit port, son camping en été et les bords de Saône. C’est sur l'île de Saint-Romain-d'Ancelles[1] qu'est préparé le traité de partage de l’empire en 843, qui transforma la Saône en frontière.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2014 Edmond Gelin   Maire délégué de Saint-Romain-des-Îles
mars 2001 mars 2017 Jean-Bernard Reyssier    
mars 2017 en cours Sophie Chamoulaud[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 1 176 habitants[Note 1], en augmentation de 8,79 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
583621662719731818839900955
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
886843820792727664593628665
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
656623532477454438466453539
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
8588907368317938799371 0691 177
2016 - - - - - - - -
1 176--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.
Église Saint-Romain.

Culte[modifier | modifier le code]

Saint-Symphorien-d'Ancelles appartient à l'une des sept paroisses composant le doyenné de Mâcon (doyenné relevant du diocèse d'Autun) : la paroisse Notre-Dame-des-Vignes en Sud-Mâconnais, paroisse qui a son siège à La Chapelle-de-Guinchay et qui regroupe quatorze villages du Mâconnais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. COMTE G. DE LEUSSE, Le prieuré de St Romain Des Iles, Protat frères,Imprimeurs Macon, (l10 p4), l'iles de Saint-Romain, nommées le plus souvent dans les anciens documents :îles de Saint-Romain-d'Ancelles
  2. http://www.lejsl.com/edition-macon/2017/03/10/sophie-chamoulaud-a-ete-elue-maire-sans-surprise
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Source : « Le prieuré de Saint-Romain-des-Îles », article inspiré des écrits du comte Guy de Leusse paru dans la revue Images de Saône-et-Loire n° 35 (novembre 1977), pp. 17-19.
  8. Peintures qui furent redécouvertes en 1918 sous le badigeon.
  9. Demeure dont le propriétaire, en 1978, était le colonel Rater (la famille Rater étant propriétaire du château depuis 1797). Source : Châteaux et manoirs de Saône-et-Loire : quelques châteaux de Saône-et-Loire qui n'ont pas été retenus pour l'ouvrage consacré aux châteaux de France, article du colonel de La Comble paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 37 (avril 1978), p. 9.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :