Anneke Grönloh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anneke Grönloh
Description de cette image, également commentée ci-après
Anneke Grönloh en 1969.
Informations générales
Nom de naissance Louise Johanna Grönloh
Naissance
Célèbes (Indes orientales néerlandaises)
Décès (à 76 ans)
Arleuf, France
Activité principale Chanteuse

Louise Johanna Grönloh, dite Anneke Grönloh (née le à Tondano à Célèbes dans les Indes orientales néerlandaises, aujourd'hui l'Indonésie et morte le en Arleuf, France[1]), est une chanteuse néerlandaise. En , elle est élue chanteuse du siècle, et, en , icône des sixties[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Anneke Grönloh vers 1962.
Anneke Grönloh et Donald Jones (1965) dans Snip et Snap.

Anneke Grönloh vit ses premières années dans les Indes orientales néerlandaises, alors occupées par le Japon, qui y a établi des camps d'internement où son père a déjà été interné[3]. Après la guerre, elle revient aux Pays-Bas avec sa famille à bord du Willem Ruys.

En 1962, elle fait partie de la Coupe d'Europe du tour de chant et, en 1964, elle participe au Concours Eurovision de la chanson.

Pendant les années 1960, elle a plusieurs tubes : Brandend zand (écrite par deux Allemands qui faisaient du schlager), Paradiso, Soerabaja et Cimeroni.

Avec le Keroncong, ukulélé indonésien, Anneke Grönloh a aussi interprété des chants traditionnels comme le Bengawan Solo ou le Nina Bobo (nl).

Elle passe quelques années en France, où elle tient un petit café à Arleuf, Le petit Pêcheur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Zangeres Anneke Grönloh (76) overleden », sur De Telegraaf, (consulté le 16 septembre 2018)
  2. (nl) « Anneke Grönloh maakt acteer debuut - Kunst & Media », sur Het Parool, (consulté le 16 septembre 2018)
  3. (nl) « Anneke Grönloh Officiële website », sur www.annekegronloh.nl (consulté le 16 septembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]