Mon curé chez les Thaïlandaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mon curé chez les Thaïlandaises
Réalisation Robert Thomas
Scénario Robert Thomas
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Érotisme
Durée 95 minutes
Sortie 1983

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mon curé chez les Thaïlandaises est un film français réalisé par Robert Thomas, sorti en 1983.

Comédie ponctuée d'érotisme, le film est une suite de Mon curé chez les nudistes (le précédent film de Robert Thomas) sans Paul Préboist, qui est remplacé par Maurice Risch. Il est à ce jour le dernier film mettant en scène le personnage de « Mon curé ».

Le film, dont une grande partie de l'action est censée se dérouler en Thaïlande, a été entièrement tourné en France ; d'autres part, certains acteurs incarnent des personnages censés être asiatiques, alors qu'il n'en ont pas le faciès.

Contrairement à Mon curé chez les nudistes, qui avait fait 1 173 770 entrées au box-office de l'année 1982 (ce qui était surprenant pour un film de cette qualité), le film a fait très peu d'entrées ; il est désormais considéré comme un nanar.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Georgette est la gérante du Lotus Club, un bordel à Bangkok, dont son mari est le propriétaire. Ce dernier meurt subitement sans avoir fait de testament. Le seul héritier est son frère, le père Maximin, un curé officiant dans un village du Sud-Ouest de la France. Afin de pouvoir continuer à gérer l'établissement Georgette et Ping, son amant décident de convaincre son beau-frère de venir s'installer en Thaïlande, et de lui faire croire que le bordel est en fait une institution catholique. Maximin hésite à faire ce voyage car il produit sur place un élixir miraculeux qui a beaucoup de succès mais Ping parvint à le convaincre qu'en le produisant en Asie, sa production en sera démultiplié. Dans l'avion il fait connaissance avec le consul d'Ecosse qui part prendre ses fonctions, Suzie, la fille d'un général local, et Louise professeur d'expression corporelle. L'avion est détourné et nos quatre protagonistes sont parachutés dans le désert. Ils vont être recueillis par le Tête-de-fer, le pirate, qui va décider de vendre Louise, mais qui traite avec égards le consul d'Ecosse, dans l'espoir d'obtenir une rançon. Ce dernier parvint à faire évader Maximim, Suzie et d'autres prisonnières. Avant que Maximim parvienne au Lotus Club, Georgette fait transformer l'espace d'un instant son bordel en salle de prière. Le curé est sur le point de tomber dans le panneau, mais voilà qu'interviennent des rebelles du général Choko qui confondant le duré avec le consul d'Ecosse procède à son enlèvement. Sur place il retrouvera le vrai consul ainsi que Louise qui contribuera à les faire évader. A la fin Georgette se mariera avec Ping, Suzie avec un jeune bonze défroqué, et Choko le général rebelle avec Louise, quand à Maximim il sera nommé évêque par le pape à condition que ce dernier touche 10% de la recette de son élixir miracle. L’histoire ne dit pas ce qu'il advint du Lotus Club.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Choix des acteurs[modifier | modifier le code]

Jacques Legras et Daniel Prévost interprètent respectivement un Chinois et un Thaïlandais, membre de l'ethnie imaginaire des « Wong-Wong ».

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film ayant été tourné en France, on peut reconnaître la Mer de sable d'Ermenonville, les tours du quartier d'Italie 13 dans le 13e arrondissement de Paris, ou encore le Château de Blandy-les-Tours.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]