Radio Ga Ga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Radio Ga Ga

Single de Queen
extrait de l'album The Works
Face B I Go Crazy
Sortie Drapeau : Royaume-Uni
Drapeau : États-Unis
Enregistré août — octobre 1983
Flag of the United States.svg Record Plant Studios, Los Angeles
Durée 5:49 (single/album)
6:59 (version extended)
6:09 (version extended instrumentale)
Genre Pop rock[1], stadium rock[1], synthpop[2]
Format 45 tours et Maxi 45 tours
Auteur Roger Taylor
Compositeur Queen
Producteur Queen, Mack
Label EMI, Capitol

Singles de Queen

Radio Ga Ga est le premier single extrait de l'album The Works de Queen, sorti en . Écrite par Roger Taylor, la chanson fut un tube dans le monde entier ; il n'a cependant atteint que la 2e place dans les charts anglais, derrière le carton Relax du groupe Frankie Goes to Hollywood. Elle a reçu une certification d'argent par la BPI[3]. Le succès est plus modeste en France (28e au hit-parade et 80 000 exemplaires vendus)[4].

La face B du single, I Go Crazy ne se trouve pas sur l'album The Works. Hormis le single, on ne peut trouver cette chanson que sur la réédition américaine de l'album publiée par Hollywood Records et sortie en 1991.

Autour de la chanson[modifier | modifier le code]

Roger Taylor a écrit Radio Ga Ga comme une critique des stations de radio de l'époque, qui devenaient commerciales et ne diffusaient plus que les mêmes chansons encore et encore. Un autre phénomène qui aurait inspiré Taylor à l'époque viendrait de MTV : il remarqua que de plus en plus d'enfants regardaient cette chaîne plutôt que d'écouter la radio. MTV diffusera pourtant le clip de la chanson en boucle en 1984.

À l'origine, la chanson s'intitulait Radio Ca-Ca (des mots que fredonnait le fils de Taylor, âgé de 3 ans) et insistait plus sur la baisse de qualité des programmes radio et leur répétitivité ; le titre fut cependant changé pour Radio Ga Ga qui sonnait beaucoup mieux. En outre, le premier titre contenait un mot signifiant à peu de chose près la même chose qu'en français dans plusieurs langues européennes.

Le vers « through wars of worlds/invaded by Mars/à travers les guerres des mondes/envahi par Mars » fait directement référence à Orson Welles et à sa célèbre adaptation radiophonique de la guerre des mondes.

Création de la chanson[modifier | modifier le code]

Roger Taylor commença à écrire la chanson en 1983, à Los Angeles. Il s'enferma dans une pièce avec un synthétiseur Roland Jupiter-8 et une boîte à rythmes Linn LM-1, et pensa que cette chanson conviendrait bien à son second album solo, Strange Frontier. Cependant, lorsque les autres membres de Queen entendirent la chanson, John Deacon composa une ligne de basse et Freddie Mercury réarrangea la chanson, pensant qu'elle pourrait devenir un gros succès. Taylor partit ensuite prendre des vacances au ski, laissant les autres membres et surtout Mercury terminer les paroles, la musique et les arrangements de la chanson. Les sessions d'enregistrements commencèrent alors aux Record Plant Studios ; le groupe fut aidé par le clavier Fred Mandel (qui travailla plus tard avec Supertramp et Elton John), celui-ci se chargeant notamment de la programmation des synthétiseurs.

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip de la chanson, réalisé par David Mallet et tourné le dans les studios Shepperton à Londres, fut l'un des plus chers jamais produit par Queen dont le coût à l'époque dépassait les 110 000 livres sterling (environ 1 300 000 francs valeur 1984, 300 000 euros aujourd'hui). La vidéo rend hommage au film Metropolis de Fritz Lang sorti en 1926, dont plusieurs extraits sont intégrés au clip.

En 1984, Giorgio Moroder produisit une version remontée et recolorisée du film, qu'il mit également en musique. Il collabora alors avec Freddie Mercury sur une chanson, Love Kills qui fut également intégrée au film remonté. En échange, Queen put utiliser des images de Metropolis pour le clip de Radio Ga Ga, en payant cependant les droits d'utilisation nécessaires au gouvernement allemand.

Les autres segments du clip montrent les membres de Queen dans un décor basé sur ceux du film, accompagnés d'ouvriers qui furent recrutés parmi les membres du fan club en un temps record. Le tournage se déroula en une journée, sous des lumières très chaudes, ce qui n'empêcha pas les fans d'être en forme[5]. Le fameux clap des mains, que maintenant tous les fans connaissent, fut d'ailleurs inventé durant le tournage, et a été repris par les spectateurs lors de l'interprétation live de la chanson. On peut voir dans le clip des extraits sous forme d'album photos dont les pages se tournent d'anciens clips de Queen, notamment ceux de Bohemian Rhapsody, Don't Stop Me Now, Crazy Little Thing Called Love, Tie Your Mother Down, etc.

Trois versions du clip existent, les deux premières étant presque identiques. La version originale d'abord, qui fut diffusée à la télévision en 1984 et qu'on peut trouver sur la VHS The Works EP (devenue un collector), alors que la version qu'on peut trouver sur la VHS Greatest Flix II, qui est strictement identique, contient les mots « Thanks to Metropolis » à la fin du clip. La troisième version, qu'on peut trouver sur le DVD Greatest Video Hits 2, fut assez déroutante pour les fans les plus extrêmes. En effet, tout comme les autres clips remasterisés pour ce DVD (et le précédent), la vidéo de Radio Ga Ga a été recadrée de son format original 4/3 vers un 16/9. Le problème est que le clip contenait déjà des images en 16/9 ; le résultat fut que les scènes en 4/3 (notamment les scènes de refrain avec les claps) ne furent pas recadrées et présentent des bandes noires sur les côtés.

Versions live[modifier | modifier le code]

  • Durant le Live Aid tenu en 1985, Queen a chanté une version raccourcie de la chanson. Elle est devenue extrêmement populaire durant les concerts depuis, notamment à cause du clappement de mains que les spectateurs reprirent du clip. C'est d'ailleurs grâce à cette chanson que Queen vola la vedette aux autres artistes durant le concert, et ce alors que Freddie était atteint d'une laryngite.
  • Paul Young a également interprété la chanson durant le Freddie Mercury Tribute en 1992.
  • Pour le jubilé de la Reine Élisabeth II en 2002, Radio Ga Ga ouvrit le concert : la chanson fut chantée par Roger Taylor, accompagné de Phil Collins à la batterie.
  • La chanson fait également partie de la setlist des concerts tenus en 2005–2006 par Queen + Paul Rodgers : elle est alors chantée en duo par Roger Taylor et Paul Rodgers.

Reprises[modifier | modifier le code]

  • Une version très modifiée sert d'introduction à la comédie musicale We Will Rock You.
  • Le groupe américain Electric Six produit une reprise de la chanson sur leur second album Señor Smoke. Le clip montre le chanteur, Dick Valentine, en fantôme de Freddie Mercury et dansant sur sa tombe, puis entouré de caniches. Brian May dit avoir apprécié cet hommage[6], alors que Roger Taylor, auteur de la chanson, ne fut pas impressionné et déclara « attendre les royalties ».
  • Lady Gaga a choisi ce pseudonyme en hommage à ce morceau[7].
  • La bonus track de l'album Smash par Jackson and His Computer Band s'appelle Radio Caca.

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1984) Meilleure
position
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud (Springbok Radio)[8] 4
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[9] 2
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[10] 2
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[11] 2
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[12] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre VRT Top 30)[13] 1
Drapeau du Canada Canada (50 Singles)[14] 11
Drapeau du Canada Canada (CHUM)[15] 3
Drapeau de l'Espagne Espagne (AFYVE)[16] 6
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[17] 16
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[18] 14
Europe Europe (Eurochart Hot 100)[19] 1
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[20] 1
Drapeau de la France France (IFOP)[21] 28
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[22] 1
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[23] 2
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[24] 2
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[25] 4
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[26] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[27] 2
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[28] 1
Drapeau du Portugal Portugal (GPPFV)[29] 1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[30] 2
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[31] 1
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[32] 3

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1984) Position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[33] 32
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[34] 22
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[35] 34
Drapeau du Canada Canada (Top 100 Singles)[36] 78
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[37] 100
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[23] 12
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[38] 32
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[39] 23
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[40] 24
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[41] 25

Certifications[modifier | modifier le code]

Région Certification Ventes/Streams
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[42] Disque d'argent Argent 250 000^

*Ventes selon la certification
^Mise en rayon selon la certification
xNon précisé par la certification

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Matters Furniss, Queen – Uncensored On the Record, Coda Books Ltd, (ISBN 978-1-9085-3884-0, lire en ligne), p. 71
  2. (en) Stereo Review, Volume 49, CBS Magazines, , p. 76 :

    « Radio Gaga (the single), a skillful merger of contemporary synth-pop and old-time Brill Building panache »

  3. (en) « Certified Awards », sur Bpi.co.uk (consulté le 30 novembre 2013)
  4. « Les meilleures ventes de singles en France », sur InfoDisc, Dominic DURAND / InfoDisc (consulté le 23 juin 2017) (voir à la 4542e place)
  5. http://www.rock-my-world.fr/article-queen-radio-ga-ga-1984-41347809.html
  6. (en) « Electric Six Go Radio Ga Ga », sur Ixfm.fimc.net, (consulté le 15 août 2013)
  7. (en) « Lady Gaga: Official Site », sur Ladygaga.com (consulté le 4 décembre 2009)
  8. (en) « South African Rock Lists Website SA Charts 1969 – 1989 Acts (Q) », sur Rock.co.za, John Samson (consulté le 15 août 2013)
  9. (de) Charts.de – Queen - Radio Ga Ga. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 15 août 2013.
  10. (en) bulion, « Forum – ARIA Charts: Special Occasion Charts – CHART POSITIONS PRE 1989 », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 15 août 2013)
  11. (de) Austrian-charts.com – Queen – Radio Ga Ga. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 15 août 2013.
  12. (nl) Ultratop.be – Queen – Radio Ga Ga. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 15 août 2013.
  13. (nl) « Radio Ga Ga – QUEEN », sur Top30-2.radio2.be, VRT (consulté le 15 août 2013) : « Hoogste notering in de top 30 : 1 »
  14. (en) « Top Singles – Volume 40, No. 3, March 24 1984 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 15 août 2013)
  15. (en) « CHART NUMBER 1420 – Saturday, March 24, 1984 », 1050chum.com, (consulté le 30 novembre 2013)
  16. (es) enri, « Forum – General – I have Spanish chart archive! », sur Spanishcharts.com, Hung Medien (consulté le 19 septembre 2013)
  17. (en) « Queen – Awards », sur AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 15 août 2013)
  18. (en) « CASH BOX Top 100 Singles – Week ending APRIL 14, 1984 », sur Cashboxmagazine.com, (consulté le 30 novembre 2013)
  19. (en) « Song artist 39 – Queen », sur Tsort.info, Steve Hawtin et al. (consulté le 15 août 2013)
  20. (en) kai81, « Forum – General – Finnish singles chart archive », sur Finnishcharts.com, Hung Medien (consulté le 30 novembre 2013)
  21. « InfoDisc : Tous les Titres par Artiste », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc, (consulté le 15 août 2013)
  22. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 15 août 2013)
  23. a et b (it) « I singoli più venduti del 1984 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le 15 août 2013)
    12. Radio ga ga - Queen [#2]
  24. (en) Norwegiancharts.com – Queen – Radio Ga Ga. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 15 août 2013.
  25. (en) Charts.org.nz – Queen – Radio Ga Ga. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 15 août 2013.
  26. (nl) Nederlandse Top 40 – Queen - Radio Ga Ga search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 15 août 2013.
  27. (nl) Dutchcharts.nl – Queen – Radio Ga Ga. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 15 août 2013.
  28. (pl) « RADIO GA-GA – Queen », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le 15 août 2013)
  29. Queen dans les charts internationaux (consulté le 1er novembre 2018).
  30. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 15 août 2013.
  31. (en) Swedishcharts.com – Queen – Radio Ga Ga. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 15 août 2013.
  32. (en) Swisscharts.com – Queen – Radio Ga Ga. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 15 août 2013.
  33. (en) BigKev, « Forum - ARIA Charts: Special Occasion Charts – Top 100 End of Year AMR Charts – 1980s », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 30 novembre 2013)
  34. (de) « Jahreshitparade 1984 », sur Austriancharts.at, Hung Medien (consulté le 30 novembre 2013)
  35. (nl) « Jaaroverzichten 1984 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 30 novembre 2013)
  36. (en) « Top Singles – Volume 41, No. 17, January 05 1985 » [archive du ], sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 30 novembre 2013)
  37. (en) « The CASH BOX Year-End Charts: 1984 », sur Cashboxmagazine.com, (consulté le 30 novembre 2013)
  38. (nl) « Single Top 100 over 1984 » [PDF], sur Top40.nl (consulté le 30 novembre 2013)
  39. (nl) « Jaaroverzichten – Single 1984 », sur Dutchcharts.nl, Hung Medien / hitparade.ch (consulté le 30 novembre 2013)
  40. (pl) « PODSUMOWANIE ROKU 1984 », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le 2 décembre 2013)
  41. (de) « Schweizer Jahreshitparade 1984 », sur Hitparade.ch, Hung Medien (consulté le 30 novembre 2013)
  42. (en) « Royaume-Uni single certifications – Queen – Radio Ga Ga », British Phonographic Industry Enter Radio Ga Ga in the field Search. Select titre in the field Search by. Select single in the field By Format. Click Go