Fat Bottomed Girls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fat Bottomed Girls

Single de Queen
extrait de l'album Jazz
Face A Bicycle Race
Sortie
Enregistré 1978
Durée 3:22 (single)
4:16 (album)
Genre Hard rock
Format 7"
Auteur Brian May
Compositeur Queen
Producteur Queen, Roy Thomas Baker
Label EMI, Elektra

Singles de Queen

Pistes de Jazz

Fat Bottomed Girls est une chanson du groupe britannique Queen, sortie en single en 1978. Écrite par Brian May, elle est extraite de l'album Jazz sorti la même année et parait comme face B du single Bicycle Race. Ces deux chansons deviennent des tubes pour le groupe, tout comme le fut l'année précédente le single double face A We Will Rock You / We Are the Champions.

Autour de la chanson[modifier | modifier le code]

Composée par le guitariste Brian May, la chanson est l'une des rares du groupe dans la tonalité de guitare appelée « drop D tuning », bien que le ton de la chanson soit délibérément humoristique et sexuel, ce qui est assez ironique à l'époque de la sortie du single, considérant l'ambigüité concernant la sexualité du chanteur, Freddie Mercury[1].

Afin de bien accentuer l'association avec la face Bicycle Race, chacune fait référence à l'autre dans les paroles : on entend ainsi dans Fat Bottomed Girls la phrase « Get on your bikes and ride » (« Prenez vos vélos et roulez »). La pochette du single est une photo d'une femme nue sur un vélo, prise lors du tournage du clip vidéo de Bicycle Race. Cette pochette fut bien vite censurée et on y dessina par-dessus une culotte afin de masquer la nudité du sujet.

Dans la version single, plus courte d'une minute par rapport à la version album, l'étendue des interludes de guitares entre les versets est omise. C'est cette version que l'on peut trouver dans la première compilation du groupe, Greatest Hits.

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip a été réalisé par Dennis de Vallance, et tourné au Dallas Convention Center pendant les répétitions de la tournée nord-américaine Jazz Tour à Dallas, le . Il s'agit donc d'une performance live de la chanson, durant laquelle fut également tourné ce qui aurait dû devenir le clip de la chanson Bicycle Race.

C'est à la demande du groupe que le réalisateur devait produire un clip assez basique montrant le groupe à l'œuvre en live, et bénéficier en outre de leur nouvelle scène pour la future tournée. Malheureusement le groupe n'a jamais été vraiment satisfait du clip, qui montre essentiellement Freddie en action et délaisse les autres membres[2].

Lors de la préparation du DVD Greatest Video Hits 1, Brian May et Roger Taylor voulurent remonter le clip à partir d'images inutilisées lors du tournage. Cependant les bandes n'ont pas été retrouvées et sont maintenant considérées comme perdues[2].

En concert[modifier | modifier le code]

Les arrangements vocaux sont assez différents entre la version studio et la version live de la chanson. En public, pendant les chœurs, le chant était assuré par Freddie Mercury, accompagné d'une voix haute (Roger Taylor) et d'une voix basse (Brian May), ce qu'on ne retrouve pas dans la version studio : le chant y est assuré par Mercury, alors que May s'occupe de la voix basse et chante également pendant les chœurs.

Classements[modifier | modifier le code]

Pays Classements (1978)
Drapeau de la France France 7
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 7
Drapeau de la Norvège Norvège 7
Drapeau de l'Irlande Irlande 10
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 11
Drapeau du Canada Canada 17
Drapeau de l'Autriche Autriche 21
Drapeau des États-Unis États-Unis 24
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 27
Drapeau de l'Australie Australie 28

Crédits[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

En 2014, les lecteurs du magazine Rolling Stone classent la chanson à la 2e place de leurs chansons préférées de Queen[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fat Bottomed Girls - SongFacts
  2. a et b (en) Fat Bottomed Girls (Promotional Video) - QueenPedia
  3. (en) « Readers’ Poll: 10 Greatest Queen Songs », sur Rolling Stone, (consulté le 6 décembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]