Linn LM-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les percussions
Cet article est une ébauche concernant les percussions.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Linn LM-1

La Linn LM-1 est la première boîte à rythmes à avoir utilisé des échantillons numériques de sons de batterie.

Conçue par Roger Linn à la fin des années 1970, annoncée par Linn Electronics en 1979[1], c'est aussi la première boîte à rythmes programmable. Elle dispose d'une polyphonie de 12 sons, et utilise des échantillons de 28 kHz[2]. Elle a été commercialisée entre 1980 et 1983; seules 525 unités ont été produites[3].

La Linn LM-1 a été utilisée par des musiciens tels que Phil Collins, Stevie Wonder, Gary Numan, Depeche Mode, The Human League, Jean Michel Jarre, John Carpenter, Todd Rundgren, Prince, Vangelis, The Art of Noise, Kraftwerk, Phoenix[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]