Jazz (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jazz (homonymie).

Jazz

Album par Queen
Sortie 10 novembre 1978 (UK)- novembre 1978 (US)
Enregistré Entre Juillet et octobre 1978
Durée 44 min 49 s
Genre Rock
Producteur Queen et Roy Thomas Baker
Label EMI (UK)- Hollywood Records (US)
Critique

Albums par Queen

Jazz est le septième album du groupe Queen. Il sortit en 1978.

Historique de l'album[modifier | modifier le code]

  • Jazz est un album sorti en 1978 du groupe anglais de rock Queen. C'est leur septième album studio, et il comprend différents styles de musique, incluant le disco-funk ("Fun It"), le genre vaudeville avec ("Dreamer's Ball"), du hard rock avec ("Dead On Time") et du country-rock avec le titre ("Fat Bottomed Girls"). Contrairement au nom qui lui a été donné, cet album ne comprend pas de style jazz, excepté peut-être le genre music-hall du morceau "Dreamer's Ball". Après l'expérience "glam" des trois 1ers albums et la période classique de A Night at the Opera et A Day at the Races, Queen confirme la voie qu'il a prise depuis News of the world en livrant un album rock parfois teinté de hard entraînant Freddie Mercury à changer de look : il arborera pendant la tournée 1978-79 une tenue tout en cuir avec casquette.
  • Le groupe a eu l'intention de vendre l'album avec une affiche illustrant une course cycliste de femmes nues pour promouvoir le titre «Fat Bottomed Girls", mais aux États-Unis, il fut uniquement disponible par correspondance, afin de ne pas déranger les détaillants de disques. Une petite version de l'affiche est fournie avec le coffret "The Crown Jewel Box".
  • Roy Thomas Baker s'est temporairement réassocié avec Queen pour produire l'album. Trois années se sont écoulées depuis la production en 1975 de l'album A Night at the Opera. C'est avec cet album qu'eut lieu la dernière collaboration entre le groupe et le producteur.
  • Le design de l'album a été suggéré par Roger Taylor, qui avait vu un dessin similaire sur le mur de Berlin, il s'agit de deux ensembles de cercles concentriques blancs sur fond noir d'où s'échappe en rose, le titre de l'album. Sur le bas de la pochette se trouve le symbole de Jazz : une succession de cyclistes nues dessinées.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Face A[modifier | modifier le code]

  1. Mustapha (Mercury) - 3.01
  2. Fat Bottomed Girls (May) - 4.17
  3. Jealousy (Mercury) - 3.13
  4. Bicycle Race (Mercury) - 3.03
  5. If You Can't Beat Them (Deacon) - 4.15
  6. Let Me Entertain You (Mercury) - 3.02

Face B[modifier | modifier le code]

  1. Dead On Time (May) - 3.23
  2. In Only Seven Days (Deacon) - 2.30
  3. Dreamer's Ball (May) - 3.30
  4. Fun It (Taylor) - 3.29
  5. Leaving Home Ain't Easy (May) - 3.15
  6. Don't Stop Me Now (Mercury) - 3.29
  7. More of That Jazz (Taylor) - 4.16

Ajouts sur la version CD remasterisée de 2011[modifier | modifier le code]

  1. Fat Bottomed Girls (Single Version)
  2. Bicycle Race (Instrumental)
  3. Don't Stop Me Now (With Long-Lost Guitars)
  4. Let Me Entertain You (Live In Montréal, November 1981)
  5. Dreamer's Ball (Early Acoustic Take, August 1978)

Mustapha[modifier | modifier le code]

Mustapha est un morceau composé par Freddie Mercury. C'est le premier de l'album Jazz. Mustapha est sorti en tant que single en 1979.

Les paroles consistent en sons arabisés n'ayant pas de sens concret, hormis les mots "Mustapha", "Ibrahim" et les phrases "Allah, Allah, Allah will pray for you", "salaam aleikum" et "aleikum salaam". Le reste, comme "ichna klibhra him" et "rabbla fihmtrashim" est totalement improvisé.

Cette musique n’a pas été conçue dans l’optique d’être sérieuse, et de nombreux détracteurs ne l’ont pas comprise (ainsi que le reste de l’album). Aussi, les fans sont divisés quant à cette chanson, certains pensent que c’est un bon exemple de style humoristique pratiqué par le groupe, quand d’autres n’y voient que du non-sens.

Dans les concerts, Mercury chantait souvent l'introduction de Mustapha à la place de l'introduction complexe de Bohemian Rhapsody, allant de "Allah will pray for you" à "Mama, just killed a man…". Cependant, dans quelques concerts, le groupe continuait le morceau jusqu'au bout.

Fat Bottomed Girls[modifier | modifier le code]

Fat Bottomed Girls est un morceau composé par May, dont le refrain est communément chanté par May et Mercury sur la version album. En concert, Mercury chantait l'ensemble de la chanson, accompagné par May et Taylor pour le refrain.

Cette musique est l’une des rares jouées par le groupe dans la tonalité de guitare appelée « drop D tuning ». Les paroles expriment l’axiome « La beauté est dans l’œil du spectateur », bien que le ton général de la chanson soit délibérément sexuel et humoristique.

Dans la version single que l’on retrouve dans la compilation Greatest Hits, l’étendue des interludes de guitares entre les versets est omise.

Le disque est sorti en double single avec le titre Bicycle Race. Aussi, on retrouve dans les deux titres des références croisées : « Get on your bikes and ride » (A vos vélos, et roulez !) pour Fat Bottomed Girls, et « Fat bottomed girls, they’ll be riding today, so look out for those beauties, oh yeah » (Les filles au gros cul, elles vont rouler aujourd’hui, alors regarde ces beautés, oh yeah) pour Bicycle Race.

Jealousy[modifier | modifier le code]

Jealousy a été composé par Mercury, et May y joue de sa guitare acoustique Hairfred en y intercalant des pièces de fil de corde de piano sous les frets pour produire un son de type sitar. Deacon y fait quelques erreurs avec sa basse, mais le groupe a gardé le son pour conserver l’ambiance de l’enregistrement. En effet, le piano, la basse et la batterie ont été enregistrées simultanément. Tous les chœurs sont de Mercury. Le titre est sorti en single en 1979. Certains remarqueront la forte ressemblance entre cette chanson et Love, sortie par le groupe Def Leppard en 2008, dont les membres n'ont d'ailleurs pas caché avoir été influencés par Queen.

Bicycle Race[modifier | modifier le code]

Bicycle Race est une composition complexe de Mercury. On y trouve plusieurs modulations, des sections de cordes inhabituelles, un changement de rythme (4/4 vers 3/4 puis retour au 4/4), ainsi qu’une section programmée de guitare reprenant la course de bicyclettes

Le clip de la chanson s’est tourné avec 65 femmes nues conduisant des vélos. Une de ces cyclistes figure avec une culotte peinte sur la jaquette du double single Bicycle Race / Fat Bottomed Girls. Le clip original fut censuré, et fut réédité avec des couleurs masquant les formes des femmes.

Le morceau est célèbre pour son « solo » de klaxons de vélos. Aussi, dans plusieurs concerts, les fans sortaient leurs klaxons pour participer à l’interlude.

Il est intéressant de remarquer que dans cette chanson, Mercury affirme ne pas croire en Dieu ("You say God, I say Chist I don't believe in Peter Pan, Frankenstein or Superman") alors que son opinion semble avoir changé dans certains extraits de l'album Made in Heaven qu'il a enregistrés peu de temps avant sa mort, ainsi que dans In My Defense, de son album The Great Pretender, qui se termine par ces mots "God help me, please help me."

If You Can't Beat Them[modifier | modifier le code]

If You Can't Beat Them est une composition rock de John Deacon parmi les favorites du groupe à interpréter en concert à la fin des années 1970. C’est l’une des rares compositions de Deacon où Brian May joue l’ensemble des guitares.

Let Me Entertain You[modifier | modifier le code]

Let Me Entertain You a été composée par Mercury, spécialement destine au public. La phrase "we'll sing to you in Japanese" (Nous chanterons pour vous en japonais) est une référence au titre de Brian May Teo Torriatte, de l’album A Day at the Races.

Dead on Time[modifier | modifier le code]

Dead on Time, composé par May, est un morceau heavy metal du catalogue de Queen, mettant en scène des jeux de guitare de May les plus rapides et les plus agressifs, ainsi que par un jeu de batterie de Taylor compliqué et inventif, avec notamment le break au milieu du second refrain.

Des ressemblances avec le titre Keep Yourself Alive du premier album du groupe Queen (album) sont assumées. Le jeu de guitare est ressemblant, bien que plus rapide dans Dead on Time. Dans le dernier vers, la phrase "keep yourself alive" est chantée, et dans les paroles à l’intérieur de la jaquette, cette phrase est écrite en lettres capitales.

In Only Seven Days[modifier | modifier le code]

In Only Seven Days est dans le ton du morceau Spread Your Wings du même compositeur John Deacon, dans News of the World. Deacon y joue la guitare acoustique.

Dreamer's Ball[modifier | modifier le code]

Dreamer's Ball est un hommage de Brian May à Elvis Presley, qui est mort une année auparavant. En concert, les arrangements étaient complètement différents, May et Taylor imitant des sons de trompettes.

Fun It[modifier | modifier le code]

Fun It est une composition funk avec une tonalité disco de Taylor, dans laquelle lui et Mercury se partagent le chant. La plupart des instruments est jouée par Taylor.

Leaving Home Ain't Easy[modifier | modifier le code]

Leaving Home Ain't Easy est une ballade de May, qui y chante également les chœurs. Sa voix a été accélérée pour le pont.

Don't Stop Me Now[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Don't Stop Me Now.

Ce titre est une composition de Mercury, enregistrée à Nice, en France, durant les mois d’août et septembre 1978.

Musicalement, le morceau est basé sur une rythmique du piano de Mercury, accompagnée de la basse de Deacon et de la batterie de Taylor. Dans cette version studio, Brian May n’interprète que le solo de guitare. Dans les versions live, la guitare devient rythmique, pour relancer le son rock.

Les chœurs sont très présents dans le morceau, et sont des superpositions multipistes de la voix de Mercury.

Les paroles ont une dimension cosmique, décrivant des sentiments d’exaltation et de puissance. Plusieurs métaphores sexuelles sont présentes. Elles font aussi implicitement référence aux effets ressentis lors de l'usage de cocaïne.

More of that Jazz[modifier | modifier le code]

More of that Jazz est une composition de Taylor, traitant amèrement de la façon dont le rock pouvait être considéré à l’époque. Taylor y joue la plupart des instruments, ainsi que l’ensemble des voix. Un petit medley des titres de l’album Dead on Time, Bicycle Race, Mustapha, If You Can't Beat Them, Fun It et Fat Bottomed Girls se trouve vers la fin du morceau.

Credits[modifier | modifier le code]

  • Freddie Mercury : Chant principal, Piano, Chœurs
  • Brian May : Guitare électrique et acoustique, Chant principal, Chœurs
  • Roger Taylor: Batterie, Guitare électrique, Chant principal, Chœurs, Basse.
  • John Deacon : Basse, Guitare électrique et acoustique

Ingénieurs du son:

Singles[modifier | modifier le code]

Quatre singles sont tires de l’album:

  • "Bicycle Race"/"Fat Bottomed Girls (edit)" – Elektra E45541 ; octobre 1978

"Bicycle Race" et "Fat Bottomed Girls" sortis en 1978 également en tant que double single;

  • "Mustapha" sorti en 1978 seulement en Bolivie, Espagne, Yougoslavie et Allemagne. La face B comprenait "Dead On Time" excepté en Yougoslavie, où l’on trouvait "In Only Seven Days" ou "Dreamer's Ball."
  • "Don't Stop Me Now"/"More Of That Jazz" – Elektra E46008 ; février 1979

"Don't Stop Me Now" sorti en 1979; la face B étant selon les pays "In Only Seven Days" ou "More Of That Jazz."

  • "Jealousy"/"Fun It" – Elektra E46039 ; avril 1979

"Jealousy" sorti en 1979 aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande, au Brésil, en Russie, et au Canada; la face B comprenant "Fun It", "Don't Stop Me Now, " ou une version mono de la même chanson.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le tournage du clip de Bicycle Race a été fait avec des bicyclettes louées à la marque de distribution britannique de vélos Halfords. Lors du retour des bicyclettes au magasin, et sachant ce pourquoi elles avaient été utilisées, le dirigeant du magasin exigea le paiement des selles par Queen.
  • Le bruit de tonnerre qui finit Dead on time fut enregistré au cours d’un orage par Brian May à l'aide d'un magnétophone. De manière humoristique, les crédits de ce son de tonnerre furent attribués à Dieu dans la jaquette de l’album ; ainsi "Thunderbolt courtesy of God" (Coups de tonnerre avec l'amabilité de Dieu) pouvait être lisible sur la jaquette.
  • Queen désirait appeler cet album "Modern Jazz". Mais le nom fut déjà utilisé peu de temps avant. Le nom fut donc simplement "Jazz".

Charts[modifier | modifier le code]

Pays Charts Ventes
Position Semaines Prix
Portugal 1
France 2 Disque d’or 200.000
Royaume-Uni 2 27 Platine 450.000
Pays-Bas 4 Platine 100.000
Allemagne 5 Or 300.000
Japon 5 Or 200.000
Norvège 6
Suède 6
États-Unis 6 17 Platine 1.400.000
Autriche 8 Or 25.000
Italie 36

Notes et références[modifier | modifier le code]