Under Pressure (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Under Pressure
Description de cette image, également commentée ci-après
Pochette du 45 tours.
Single de Queen et David Bowie
extrait de l'album Hot Space
Face B Soul Brother
Sortie 26 octobre 1981
Enregistré juillet 1981
studios Mountain (Montreux)
Durée 4:09
Genre pop rock
Format 45 tours
Auteur Queen et David Bowie
Producteur Queen et David Bowie
Label EMI, Elektra
Classement 1er (Royaume-Uni)
29e (États-Unis)

Singles de Queen

Singles par David Bowie

Under Pressure est une chanson écrite et interprétée par Queen et David Bowie. Sortie en single en , cette chanson est la première collaboration du groupe anglais avec un autre artiste, et figure sur leur album Hot Space sorti en 1982. Elle rencontre un grand succès à sa sortie : no 1 des ventes au Royaume-Uni, elle se classe dans le top 10 dans de nombreux pays européens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

En , après leurs premiers concerts en Amérique du Sud, les quatre membres de Queen cherchent un peu de répit du côté des studios Mountain à Montreux, en Suisse. Au cours des deux années précédentes, ils ont enregistré deux albums, The Game et Flash Gordon, et donné de nombreux concerts dans le monde entier. C'est à contrecœur qu'ils retournent en studio et ils prévoient de publier une compilation pour se laisser le temps de mettre au point de nouvelles chansons[1].

De son côté, David Bowie est dans une période creuse. Bien que Scary Monsters (and Super Creeps) soit sorti près d'un an plus tôt, il ne démontre aucune envie de produire un nouveau disque : 1981 est la première année où il ne sort aucun album depuis plus d'une décennie[2]. Les causes de ce silence ne sont pas d'ordre artistique : le chanteur attend avec impatience la fin du contrat qui le lie à RCA Records, un label dont il est de plus en plus mécontent, ainsi que l'échéance du , date jusqu'à laquelle une partie des bénéfices générés par sa musique continue à revenir à son ancien manager Tony Defries, dont il s'est séparé en termes moins que cordiaux en 1975[3]. S'il se rend lui aussi aux studios Mountain en , c'est pour ajouter sa voix sur Cat People (Putting Out Fire), une composition de Giorgio Moroder pour la bande originale du film de Paul Schrader La Féline[4].

L'ingénieur du son du studio David Richards, qui a travaillé avec Bowie sur son album "Heroes" en 1977, rentre en contact avec le chanteur et lui propose de passer faire la connaissance des membres de Queen, ce qu'il accepte. Bowie et Mercury se sont en réalité déjà croisés à Londres à la fin des années 1960, avant qu'ils ne deviennent célèbres. À l'époque, le chanteur de Queen vendait des habits sur le marché de Kensington où Bowie se rendait parfois[5].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

La rencontre Bowie-Queen donne lieu à une jam session de reprises avant que les musiciens n'envisagent de créer un nouveau morceau. Le bassiste John Deacon compose alors un riff que chaque musicien complète l'un après l'autre. Une fois achevée, Bowie écrit les paroles de la chanson, intitulée dans un premier temps People on Streets. Il les retravaille plus tard pour leur donner un caractère plus abstrait et la renomme Under Pressure. Le chanteur déclare que « c'était totalement spontané, absolument pas prévu. Un peu… étrange[1] ». Durant la séance d'enregistrement, Bowie enregistre également des chœurs pour la chanson de Queen Cool Cat, mais la version finale de ce titre parue sur l'album Hot Space ne comporte pas sa contribution[6].

La collaboration entre les cinq musiciens n'est pas dépourvue de tensions. Le guitariste Brian May déclare en 1982 qu'« il est difficile de travailler avec Bowie, car nous avions deux méthodes de travail différentes. C'était stimulant mais également presque impossible à cohabiter. Nous sommes têtus comme des mules et monsieur Bowie aussi. En fait, il l'est probablement autant que nous quatre réunis. Je pense que ça a été utile, mais même après l'enregistrement, des désaccords ont persisté sur comment le morceau devait être publié ou s'il devait même être publié[7] ». Le batteur Roger Taylor souligne que c'est la première fois que Queen travaille ainsi avec un autre artiste et que « certains egos en ont été un brin froissés[8] ».

Le mixage se déroule au studio new-yorkais Power Station. Il ne se fait pas sans heurt non plus, car Reinhold Mack, l'ingénieur du son de Queen, n'apprécie pas le comportement autoritaire de Bowie. En fin de compte, il fait appel à Freddie Mercury comme négociateur[9]. Roger Taylor reconnaît la « spontanéité de la collaboration et elle se voit sur l'enregistrement final, mais la version finale n'est pas finie et ressemble plus à un mixage brut qu'à une chanson achevée ».

Parution et accueil[modifier | modifier le code]

Ni Queen, ni Bowie ne sont convaincus que Under Pressure est digne d'être publiée. C'est la maison de disques de Queen, EMI, qui décide de la sortir en single, avec comme face B Soul Brother, un titre écarté de l'album The Game[7].

Le single Under Pressure est publié en . C'est un succès immédiat au Royaume-Uni : il occupe pendant deux semaines la première place du hit-parade, une première pour Queen depuis Bohemian Rhapsody (1975) et pour Bowie depuis Ashes to Ashes l'année précédente[7]. Aux États-Unis, la chanson ne dépasse pas la 29e place du Billboard Hot 100, ce qui constitue néanmoins la meilleure performance pour une chanson de Bowie depuis Golden Years en 1975[9].

Du fait de son bon accueil par le public, Under Pressure est jouée sur scène par Queen dès les 24 et au Forum de Montréal (ces concerts sont publiés en 2007 sur l'album live Queen Rock Montreal). Elle reste dans leur setlist jusqu'en , faisant régulièrement partie des temps forts de leurs concerts. Elle est cependant interprétée de façon plus brute et une tonalité en dessous de celle du single pour que Mercury puisse interpréter les deux parties de chant, la sienne et celle de Bowie[10]. Elle figure sur les albums live Live Magic (1986), Live at Wembley '86 (1992), Queen on Fire: Live at the Bowl (2004), Queen Rock Montreal (2007) et Hungarian Rhapsody: Queen Live in Budapest (2012).

De son côté, Bowie interprète pour la première fois Under Pressure en public le , lors du concert donné en hommage à Mercury au stade de Wembley. La partie vocale du chanteur de Queen, mort six mois plus tôt, est assurée par Annie Lennox. La chanson figure ensuite dans le répertoire scénique de Bowie en 1995-1996 (Outside Tour), 1997 (Earthling Tour), 2000 et 2003-2004 (A Reality Tour). Durant ces concerts, c'est la bassiste Gail Ann Dorsey qui chante à ses côtés[9]. Elle apparaît sur les albums live A Reality Tour (2010), Glastonbury 2000 (2018) et Ouvrez Le Chien (Live Dallas 95) (2020).

En 2014, les lecteurs du magazine Rolling Stone classent Under Pressure à la 7e place de leurs chansons préférées de Queen[11]. À la suite de la mort de Bowie, en , la chanson fait son entrée ou son retour dans les hit-parades de nombreux pays, par exemple en France où elle se classe no 20 des ventes.

Postérité[modifier | modifier le code]

Under Pressure
(Rah Mix)

Remix de Queen featuring David Bowie
extrait de l'album Greatest Hits III
Sortie 6 décembre 1999
Durée 4:11
Genre pop rock
Format CD, 45 tours
Auteur Queen, David Bowie
Label EMI, Parlophone
Classement 14e (Royaume-Uni)

Singles de Queen

Une version remixée de la chanson est publiée en afin de promouvoir la compilation de Queen Greatest Hits III. Elle est sous-titrée « Rah Mix », apparemment en référence au cri poussé au début de la chanson[12]. Ce single se classe no 14 des ventes au Royaume-Uni.

La ligne de basse de Under Pressure est samplée en 1990 sur Ice Ice Baby du rappeur américain Vanilla Ice, qui connaît un énorme succès à sa sortie et se classe en tête des hit-parades de nombreux pays, dont les États-Unis et le Royaume-Uni. Ni Queen, ni David Bowie ne sont crédités, et ce n'est qu'après avoir brandi la menace d'un procès pour atteinte au droit d'auteur que les cinq musiciens obtiennent d'être crédités, ainsi qu'une somme d'argent non divulguée[13]. Le duo irlandais Jedward enregistre en 2010 un medley de Under Pressure et Ice Ice Baby avec la participation de Vanilla Ice. Ce premier single de Jedward se classe no 1 des ventes en Irlande et no 2 au Royaume-Uni[14].

Under Pressure a été reprise par de nombreux artistes, comme :

Dans sa version originale, Under Pressure est utilisée dans de nombreuses séries télévisées, parmi lesquelles Les Experts, Cold Case : Affaires classées, Scrubs, Studio 60 on the Sunset Strip, Dirty Sexy Money, Smash ou The Magicians, ainsi que dans les films Happy Feet 2, 40 jours et 40 nuits, The Girl Next Door, Une drôle d'histoire, Ma meilleure ennemie, Atomic Blonde ou Eyjafjallajökull.

Caractéristiques artistiques[modifier | modifier le code]

Paroles et musique[modifier | modifier le code]

Le biographe de Bowie Nicholas Pegg compare Under Pressure à la chanson des Beatles A Day in the Life dans la mesure où il est très facile de distinguer les passages composés par Queen de ceux composés par Bowie[2]. Ainsi, l'introduction en scat de Freddie Mercury annonce son single en solo de 1985 Living on My Own, tandis que le break « Insanity laughs, under pressure we're breaking » rappelle les années 1970 de Bowie[7]. Cette alternance entre les passages dominés par l'un ou l'autre des deux artistes se poursuit jusqu'à la fin de la chanson, où une section arena rock typique de Queen (« why can't we give love that one more chance ») est suivie d'une intervention de Bowie (« this is our last dance ») qui reprend en partie la mélodie d'une de ses toutes premières compositions, le single de 1965 You've Got a Habit of Leaving[2].

En 2003, Taylor admet que ce n'est pas leur meilleur enregistrement mais estime néanmoins que « c'est un des meilleurs morceaux qu'ils ont fait. Il a plutôt bien vieilli ». Il qualifie la collaboration avec Bowie de « vraiment très vivifiante et intéressante. Un grand succès[10] ».

Pochette et clip[modifier | modifier le code]

La pochette du 45 tours est entièrement noire et se contente d'indiquer en lettres capitales blanches le nom des deux artistes et le titre de la chanson.

Le clip de Under Pressure est confié au réalisateur David Mallet, qui doit se passer de la participation des artistes : Queen y est assez indifférent, tandis que David Bowie est indisponible. S'inspirant du thème de la chanson, il réalise un collage de différentes vignettes illustrant l'idée de « pression » : émeutes, embouteillages, bâtiments qui explosent, chômage et chute des marchés boursiers, entre autres. Ces images, tirées de films d'actualité, alternent avec des extraits de films muets mettant en scène Greta Garbo, John Gilbert et Max Schreck dans le Nosferatu le vampire de Friedrich Wilhelm Murnau[9]. C'est le premier clip de Queen qui ne les met pas en scène[7]. Il est censuré par la BBC à cause d'une scène montrant l'explosion de voitures piégées par l'IRA. Elle doit être coupée avant sa diffusion dans l'émission Top of the Pops[7].

Under Pressure (Rah Mix) bénéficie d'un clip différent, réalisé par les Autrichiens Rudi Dolezal (en) et Hannes Rossacher (en). Il se compose de séquences filmées lors des concerts de Queen à Wembley en 1986 et du Freddie Mercury Tribute en 1992. Les passages avec Annie Lennox sont écartés afin de donner l'impression d'un duo entre Bowie et Mercury[14]. Ce clip est diffusé pour la première fois dans une émission spéciale de Top of the Pops consacrée à David Bowie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

45 tours EMI 5250, novembre 1981[15]
No TitreAuteur Durée
A. Under PressureFreddie Mercury, Brian May, Roger Taylor, John Deacon, David Bowie 4:09
B. Soul BrotherMercury 3:38
CD Parlophone QUE CD9, novembre 1988[16]
No TitreAuteur Durée
1. Under PressureMercury, May, Taylor, Deacon, Bowie 4:09
2. Soul BrotherMercury 3:40
3. Body LanguageMercury 4:33
CD Parlophone CDQUEEN 28, décembre 1999[17]
No TitreAuteur Durée
1. Under Pressure (Rah Mix)Mercury, May, Taylor, Deacon, Bowie 4:11
2. Bohemian RhapsodyMercury
3. Thank God It's ChristmasMay, Taylor
CD Parlophone CDQUEENS 28, décembre 1999[17]
No TitreAuteur Durée
1. Under Pressure (Rah Mix Radio Edit)Mercury, May, Taylor, Deacon, Bowie 3:46
2. Under Pressure (Mike Spencer Mix)Mercury, May, Taylor, Deacon, Bowie 3:53
3. Under Pressure (Knebworth Mix)Mercury, May, Taylor, Deacon, Bowie
45 tours promotionnel Parlophone QUEENS WL28, décembre 1999[17]
No TitreAuteur Durée
1. Under Pressure (Rah Mix Radio Edit)Mercury, May, Taylor, Deacon, Bowie 3:46
2. Under Pressure (Club 2000 Mix)Mercury, May, Taylor, Deacon, Bowie

Musiciens[modifier | modifier le code]

Équipe de production[modifier | modifier le code]

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires (1981-1982)
Pays Meilleure
position
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud (Springbok Radio)[19] 4
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest (Media Control AG)[20] 21
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[21] 6
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[22] 10
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[23] 5
Drapeau du Canada Canada (RPM Top Singles)[24] 3
Drapeau de l'Espagne Espagne (AFYVE)[25] 9
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[26] 29
Drapeau de l'Irlande Irlande (Irish Singles Chart)[27] 2
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[28] 5
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RMNZ)[29] 6
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[30] 1
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[26] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[31] 10
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[32] 10
Classements hebdomadaires (rééditions)
Pays Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[33] 71
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[34] 42
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[35] 37
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[36] 28
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[37] 45
Drapeau de la France France (SNEP)[38] 20
Drapeau de l'Irlande Irlande (Irish Singles Chart)[37] 45
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[39] 29
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[40] 66
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[37] 43
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[41] 59
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[42] 49

Certifications
Pays Ventes Certifications
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA) 2 000 000 + Disque de platine 2 × Platine[43]
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI) 50 000 + Disque de platine Platine[44]
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI) 1 000 000 + Disque de platine Platine[45]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Purvis 2011, p. 284.
  2. a b et c Pegg 2016, p. 291.
  3. Pegg 2016, p. 291, 377, 400-401.
  4. Pegg 2016, p. 57.
  5. Cann 2012, p. 144.
  6. Pegg 2016, p. 65.
  7. a b c d e et f Purvis 2011, p. 285.
  8. Pegg 2016, p. 291-292.
  9. a b c et d Pegg 2016, p. 292.
  10. a et b Purvis 2011, p. 286.
  11. (en) « Readers’ Poll: 10 Greatest Queen Songs », sur Rolling Stone, (consulté le 6 décembre 2018).
  12. Purvis 2011, p. 365.
  13. (en) Jordan Runtagh, « Songs on Trial: 12 Landmark Music Copyright Cases », sur Rolling Stone, (consulté le 26 juillet 2020).
  14. a et b Pegg 2016, p. 293.
  15. Pegg 2016, p. 781.
  16. Pegg 2016, p. 783.
  17. a b et c Pegg 2016, p. 787.
  18. a et b O'Leary 2019, p. 166.
  19. (en) « SA Charts 1965-1989 », sur rock.co.za (consulté le 8 mai 2019)
  20. (de) « Offizielle Deutsche Charts - Suchen Nach Queen », sur offiziellecharts.de (consulté le 8 mai 2019)
  21. (en) David Kent, Australian Chart Book 1970-1992, St Ives, N.S.W., Australian Chart Book, (ISBN 0-646-11917-6), p. 243
  22. (de) Austrian-charts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  23. (nl) Ultratop.be – Queen & David Bowie – Under Pressure. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 20 octobre 2016.
  24. (en) « Top Singles - Volume 35, No. 23 Jan 16, 1982 », RPM (consulté le 17 mars 2016)
  25. (es) Fernando Salaverri, Sólo éxitos : año a año, 1959-2002, Fundación Author-SGAE, , 1046 p. (ISBN 84-8048-639-2)
  26. a et b Sutcliffe 2016, p. 283
  27. (en) « Under Pressure Irish Charts », sur irishcharts.ie (consulté le 17 mars 2016)
  28. (en) Norwegiancharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  29. (en) Charts.org.nz – Queen & David Bowie – Under Pressure. RMNZ. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  30. (nl) Dutchcharts.nl – Queen & David Bowie – Under Pressure. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  31. (en) Swedishcharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  32. (en) Swisscharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  33. (de) Musicline.de – Queen & David Bowie. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 20 octobre 2016.
  34. (en) Australian-charts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  35. (de) Austrian-charts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  36. (en) Spanishcharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Canciones Top 50. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  37. a b et c (en) « Under Pressure », sur acharts.co (consulté le 8 mai 2019)
  38. Lescharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. SNEP. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  39. (en) Italiancharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Top Digital Download. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  40. (nl) Dutchcharts.nl – Queen & David Bowie – Under Pressure. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  41. (en) Swedishcharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  42. (en) Swisscharts.com – Queen & David Bowie – Under Pressure. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 20 octobre 2016.
  43. (en) « Gold & Platinum - Queen », sur riaa.com (consulté le 8 mai 2019)
  44. (it) « Certificazioni - Queen », sur fimi.it (consulté le 8 mai 2019)
  45. (en) « Certified Awards Search - Queen », sur BPI (consulté le 8 mai 2019)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie Berginiat et Nick Braae, Queen la discographie : Une approche musicale, Rosières-en-Haye, Camion blanc, , 231 p. (ISBN 978-2-35779-826-7).
  • Mark Blake (trad. de l'anglais), Queen : Toute l'histoire, Rosières-en-Haye, Camion blanc, , 652 p. (ISBN 978-2-35779-201-2).
  • Kevin Cann (trad. de l'anglais), Any Day Now : David Bowie, les années Londres, 1947-1974, Paris, Naïve, , 336 p. (ISBN 978-2-35021-300-2).
  • (en) Chris O'Leary, Ashes to Ashes : The Songs of David Bowie, 1976–2016, Londres, Repeater, , 710 p. (ISBN 978-1-912248-30-8).
  • (en) Nicholas Pegg, The Complete David Bowie, Londres, Titan Books, (ISBN 978-1-78565-365-0).
  • (en) Georg Purvis, Queen : Complete Works, Titan Books, , 475 p. (ISBN 978-0-85768-551-3).
  • Phil Sutcliffe (trad. de l'anglais), Queen : Les Rois du rock, Vanves, E/P/A, , 296 p. (ISBN 978-2-85120-884-2).

Liens externes[modifier | modifier le code]