Pont-à-Celles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont-à-Celles
Pont-à-Celles
Église Saint-Jean-Baptiste de Pont-à-Celles.
Blason de Pont-à-Celles
Héraldique
Drapeau de Pont-à-Celles
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Charleroi
Bourgmestre Pascal Tavier (PS)
Majorité PS - IC
Sièges
PS
MR
Ecolo
IC
PP
25
8
6
3
8
1
Section Code postal
Pont-à-Celles
Buzet
Liberchies
Luttre
Obaix
Thiméon
Viesville
6230
6230
6238
6238
6230
6230
6230
Code INS 52055
Zone téléphonique 071, 067 (Rosseignies)
Démographie
Gentilé Pont-à-Cellois(e) [1], Cellipontin(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
17 449 ()
48,69 %
51,31 %
311,03 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
22,79 %
62,71 %
14,50 %
Étrangers 5,38 % ()
Taux de chômage 12,01 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 21 427 €/hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 30′ 36″ nord, 4° 21′ 48″ est
Superficie
– Terr. non-bâtis
– Terrains bâtis
– Divers
56,1 km2 (2021)
80,7 %
8,28 %
11,01 %
Localisation
Localisation de Pont-à-Celles
Situation de la commune dans l’arrondissement de Charleroi et la province de Hainaut
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Pont-à-Celles
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Pont-à-Celles
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de la Région wallonne
Pont-à-Celles
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
Pont-à-Celles
Liens
Site officiel www.pontacelles.be

Pont-à-Celles[note 1] (en wallon Pont-a-Cele[note 2]) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut. La commune s'étend sur 55,73 km². Le 01/01/2023, la commune comptait 17 549 habitants.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Pont-à-Celles tire son nom du latin Cella, signifiant chambre ou cellule de moine, probablement en raison de la présence du monastère fondé, au VIIe siècle — en 670 selon Joseph Delmelle[2] —, par saint Amand (apôtre de la Belgique). On trouve aussi les formes Celles, Celles-sur-le-Piéton, Cellis[3].

La juridiction sur laquelle se trouvait ce monastère primitif, et ensuite le prieuré administré par les Prémontrés de l'abbaye de Parc, s'appela Celle puis Celles.

Sections de commune[modifier | modifier le code]

# Nom Superf.
(km²)[4]
Habitants
(2020)[4]
Habitants
par km²
Code INS
1 Pont-à-Celles 14,58 6.018 413 52055A
2 Obaix 8,64 1.647 191 52055B
3 Buzet 8,33 1.706 205 52055C
4 Luttre 12,24 3.421 279 52055D
5 Thiméon 6,06 2.161 356 52055E
6 Viesville 6,25 2.294 367 52055F

Géographie[modifier | modifier le code]

Pont-à-Celles est traversé par le canal Bruxelles-Charleroi, lequel a été creusé le long du Piéton, qui reçoit plusieurs petits ruisseaux, dont le Buzet, la Rampe et le Tintia. Il fait partie du bassin de la Meuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Pont-à-Celles apparaît pour la première fois vers le XVIe siècle, lorsque les religieux de l'abbaye de Parc construisent un pont sur la rivière Piéton, proche de l'église. Les paroissiens de Luttre et d’Hairiamont[note 3], villages proches, doivent alors, pour se rendre à la messe, passer par le « pont à Celles ». Petit à petit, ce nom s'étend à toute la paroisse dont le territoire couvre six seigneuries.

Avant 1161, l'abbaye de Parc à Heverlee reçoit de Godefroid III, duc de Lotharingie, et de Francon, châtelain de Bruxelles, le patronage de l'église de Celles avec sa dotation, les grandes et menues dîmes. Ce transfert à l'abbaye de Parc est confirmé par le pape Alexandre III en 1279. En même temps, l'archidiacre de Liège, Amelric, incorpore complètement à l'abbaye l'église de Celles, première église à être administrée directement par ces chanoines prémontrés.

Le dernier curé régulier, F. Bilman, meurt en 1832. Aux archives de l'Etat Belge, restent 23 pièces d'un procès opposant le curé Bilman à Pierre Guislain au sujet de la récupération de fermages (1811-1813) [5].

Lorsqu'en 1795, les Français suppriment les six seigneuries et créent une nouvelle commune, ils adoptent le nom de la paroisse.

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie: Avant la fusion des communes[modifier | modifier le code]

  • Source: DGS recensements population

Démographie : Commune fusionnée[modifier | modifier le code]

En tenant compte des anciennes communes entraînées dans la fusion de communes de 1977, on peut dresser l'évolution suivante:


Les chiffres des années 1831 à 1970 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source: DGS , de 1831 à 1981=recensements population; à partir de 1990 = nombre d'habitants chaque 1 janvier

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

- Django Reinhardt (1910 - 1953), guitariste de jazz manouche. Le festival Django de Liberchies n’aura pas lieu en 2022 mais 2023 [7].

- Christian Dupont, ancien bourgmestre (1989-2003) (2009-2018), ancien ministre.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason de Pont-à-Celles. Elles ont été à nouveau octroyées le 16 septembre 1977[8].
Blasonnement : De gueules au sautoir d’or.



Notes[modifier | modifier le code]

  1. La prononciation de Pont-à-Celles est : [pɔ̃.t‿a sɛl].
  2. Par traduction, car les autochtones et les habitants des localités voisines ont toujours dit « Cèle ».
  3. Voir page de discussion

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Joseph Delmelle, Abbaye et béguinages de Belgique, Bruxelles, Rossel Édition, Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • J.E. Jansen (chanoine et archiviste), L'abbaye norbertine de Parc-le-Duc - Huit siècles d'existence - 1129-1929, Malines, H. Dessain, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :