Frasnes-lez-Anvaing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frasnes-lez-Anvaing
Frasnes-lez-Anvaing
La maison communale à Frasnes-lez-Buissenal.
Blason de Frasnes-lez-Anvaing
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Ath
Bourgmestre Carine De Saint Martin (MR)
Majorité MR
Sièges
MR
Ecolo
PS-Alternative Citoyenne
Horizon citoyen
21
14
2
3

2
Section Code postal
Anvaing
Arc-Ainières
Cordes
Forest
Wattripont
Buissenal
Frasnes-lez-Buissenal
Hacquegnies
Herquegies
Montrœul-au-Bois
Moustier
Œudeghien
Dergneau
Saint-Sauveur
7910
7910
7910
7910
7910
7911
7911
7911
7911
7911
7911
7911
7912
7912
Code INS 51065
Zone téléphonique 069 & 068 (Œudeghien)
Démographie
Gentilé Frasnois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
11 974 ()
49,01 %
50,99 %
106,08 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
21,05 %
61,37 %
17,58 %
Étrangers 3,78 % ()
Taux de chômage 10,25 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 20 356 €/hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 40′ nord, 3° 37′ est
Superficie
– Terr. non-bâtis
– Terrains bâtis
– Divers
112,86 km2 (2021)
89,21 %
5,02 %
5,78 %
Localisation
Localisation de Frasnes-lez-Anvaing
Situation de la commune au sein de l'arrondissement d'Ath et de la province de Hainaut
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Frasnes-lez-Anvaing
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Frasnes-lez-Anvaing
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de la Région wallonne
Frasnes-lez-Anvaing
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
Frasnes-lez-Anvaing
Liens
Site officiel www.frasnes-lez-anvaing.be

Frasnes-lez-Anvaing (prononcé [fʁan.le.ɑ̃.vɛ̃][1] — en picard : Frîn·ne-d'léz-Anving) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut. Ville jumelée avec Monts (Touraine, France)

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune se situe entre les communes d'Ath, Celles, Ellezelles, Leuze-en-Hainaut, Mont-de-l'Enclus, Renaix et Tournai. Sa superficie est de 11 242 hectares et son altitude entre 20 et 137,5 mètres. La commune fait partie de la province de Hainaut, arrondissement d'Ath, pour l'administratif et de l'arrondissement de Tournai pour le judiciaire.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Rhosnes, un affluent de l’Escaut, traverse l'ouest de l'entité.

Sections[modifier | modifier le code]

# Nom Superf.
(km²)[2]
Habitants
(2020)[2]
Habitants
par km²
Code INS
1 Frasnes-lez-Buissenal (II) 19,56 2.987 153 51065A
2 Œudeghien (XIV) 10,27 807 79 51065B
3 Buissenal (XIII) 5,93 525 89 51065C
4 Moustier (XII) 9,39 698 74 51065D
5 Hacquegnies (XI) 7,45 434 58 51065E
6 Herquegies (X) 2,94 296 101 51065F
7 Montrœul-au-Bois (IX) 5,68 529 93 51065G
8 Forest (VIII) 5,77 358 62 51065H
9 Anvaing (I) 10,01 1.188 119 51065J
10 Cordes (VII) 4,51 184 41 51065K
11 Arc-Ainières (VI) 12,82 659 51 51065L
12 Wattripont (V) 1,06 300 283 51065M
13 Dergneau (IV) 4,69 1.014 216 51065N
14 Saint-Sauveur (III) 12,81 1.854 145 51065P

Autres villages[modifier | modifier le code]

Frasnes-lez-Anvaing et ses anciens villages fusionnés en 1977. Les zones en jaune représentent les noyaux urbains.












Démographie[modifier | modifier le code]

En tenant compte des anciennes communes entraînées dans la fusion de communes de 1977, on peut dresser l'évolution suivante:

Les chiffres des années 1831 à 1970 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source: DGS , de 1831 à 1981=recensements population; à partir de 1990 = nombre d'habitants chaque 1 janvier

Pop 1992-2023[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Carte
Jumelages et partenariats de Frasnes-lez-Anvaing.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats de Frasnes-lez-Anvaing.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePaysPériode
Boskovice[4]Tchéquie
Monts[5]Francedepuis
Saint-GeorgesCanadadepuis

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux touristiques et monuments[modifier | modifier le code]

Le tilleul multiséculaire renversé par la tempête du 11 avril 2007.

Le Syndicat d'initiative de Frasnes-lez-Anvaing situé à l'Espace Cigalon (Grand Place 9 en plein cœur du bourg) dispose de beaucoup d'informations sur les balades à faire.

L’église Saint-Martin.

Nichée au cœur du magnifique cadre du Pays des collines, la commune dispose de nombreux attraits touristiques. Les promenades-découvertes balisées à travers les différents villages permettent de découvrir simultanément paysages et monuments.

Le château d'Anvaing est le lieu historique où fut signée la capitulation de l'armée belge le . Le château actuel, reconstruit en 1561 et ayant subi d'importantes modifications en 1800, est classé, ainsi que ses jardins à la française du début du XVIIIe siècle. Chaque dernier vendredi du mois d'août s'y déroule une représentation théâtrale en plein air.

Les nombreux gîtes ruraux et gîtes à la ferme permettent de se loger facilement. Cette commune compte aussi une dizaine de restaurants.

Au centre d'un sens giratoire se situe une sculpture formée d'un morceau de sucre géant chevauché par des fourmis tout aussi disproportionnées

L'asinerie du Pays des Collines, seul endroit en Belgique où l'on produit du lait d'ânesse, se situe dans une bâtisse qui se nomme le château des Mottes. Selon la légende, Charles Quint y aurait séjourné une nuit.

Le Camaïeu est un jardin cottage à l'anglaise recensant de nombreuses plantes rares.

À Arc-Ainières se trouvait un tilleul multiséculaire, dont l'âge était estimé à 500 ans lors de sa chute, le vendredi 11 mai 2007, à la suite d'un violent coup de vent.

Jusqu'à sa fermeture en 2014[6] se trouvait un petit musée, la maison du sucre, qui accueillait aussi une copie des torques celtiques découverts dans le bois de Martimont en 1864. Ces copies sont désormais exposées à l'hôtel de ville, les originaux sont quant à eux exposés au Metropolitan Museum of Art[7]. L'ancienne gare qui accueillait le musée abrite désormais les services du centre public d'action sociale de la commune[8].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason de Frasnes-lez-Anvaing.
Ce blason est celui des Saint-Genois, seigneurs de Frasnes, Dergneau et Buissenal de 1603 à la fin de l'Ancien Régime. Ce blason avait été accordé à Frasnes-lez-Buissenal en 1961.
Blasonnement : De gueules au sautoir d'argent chargé d'un sautoir d'azur surchargé de cinq quintefeuilles d'argent. L'écu sommé d'une couronne à treize perles, dont trois relevées, et tenu par deux griffons d'or, lampassés de gueules.
  • Délibération communale : 10 mars 1977
  • Arrêté royal : 8 juin 1979
Source du blasonnement : Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia, , p. 360-361



Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]