Ferdinand de Loyers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ferdinand de Loyers
Image illustrative de l’article Ferdinand de Loyers
Une façade de l'abbaye de Parc.
Biographie
Naissance
Schaltin
Ordre religieux Prémontrés
Ordination sacerdotale
Décès (à 50 ans)
Abbé de l'Église catholique
Bénédiction abbatiale
40e abbé de Parc
Autres fonctions
Fonction religieuse
Archichapelain des ducs de Brabant[1]
Fonction laïque
Licencié en théologie

Blason
Carpe rasas

Ferdinand de Loyers fut le 40e abbé de Parc, du jusqu'à sa mort, le , l'abbaye de Parc étant un monastère prémontré situé dans le Brabant flamand, en Belgique, près de Louvain, fondé en 1129 et toujours en activité. Sa devise fut : « Carpe rasas »[1].

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le château de Schaltin (XVIe et XVIIe siècles).

Ferdinand de Loyers est né au château de Schaltin le , fils du chevalier Jean Godefroid de Loyers, seigneur de Schaltin, et de Gertrude Beys, de Beauvechain[1],[2].

Il devient profès en 1729, est ordonné prêtre en 1731, licencié en théologie par le collège de Prémontré à Louvain, devenant vicaire à Wackerzeel en 1737, à Werchter en 1742, successivement cellérier puis curé de Korbeek-Lo en 1753[1],[2]. Il est élu abbé de Parc le par le vote des religieux, et est béni par le cardinal de Bossu le [1],[2]. Il meurt à l'abbaye de Parc le [1].

Abbatiat[modifier | modifier le code]

Sous l'administration de l'abbé Ferdinand de Loyers, la paroisse de Heverlee fut desservie par les chanoines de l'abbaye de Parc[2]. Par ailleurs, vers 1756-1757, le prélat bâtit le presbytère de la petite paroisse de Hauwaert, qui ne comptait que soixante communiants à la fin du XVIe siècle[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

Église Saint-Lambert à Heverlee.

Le portrait de l'abbé Ferdinand de Loyers, avec ses armes, existe à Parc et au presbytère d'Heverlee[1]. En outre, ses armes sont sculptées au-dessus de la porte d'entrée de la cure d'Heverlee[1].

Armes de l'abbé[modifier | modifier le code]

Template-Premonstratensian Abbot.svg
Blason à dessiner.svg

Le blasonnement des armes de l'abbé Ferdinand de Loyers est : « écartelé, au 1 et 4 d'or à une rose de gueules, au 2 et 3 de gueules à deux lions léopardés d'or, rangés en pal »[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j J.E. Jansen 1929
  2. a b c et d F.J. Raymaekers 1858, p. 719

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • J.E. Jansen (Chanoine), L'abbaye norbertine de Parc-le-Duc - Huit siècles d'existence - 1129-1929, Malines, H. Dessain, . Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • F.J. Raymaekers (Professeur), « Recherches historiques sur l'ancienne abbaye de Parc », Revue catholique - Recueil religieux, philosophique, scientifique, historique et littéraire, Louvain, P.J. Verbiest, sixième, vol. premier,‎ année 1858, p. 712-722. Document utilisé pour la rédaction de l’article